TABULA RASA

Le forum pour parler de nos jeux, scénarios, et campagnes.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Campagne Rolemaster : Chapitre V - Scénario Cinquième (2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
magnamagister
Grand Seigneur de la Galaxie Rôliste !
Grand Seigneur de la Galaxie Rôliste !
avatar

Messages : 2722
Date d'inscription : 16/12/2009
Age : 40
Localisation : REIMS Cité des Sacres, sur sa chaire pas loin du tableau

MessageSujet: Campagne Rolemaster : Chapitre V - Scénario Cinquième (2)   Jeu 22 Oct - 0:01

"L'Hiver vient ..." (deuxième partie)

_________________
Comment ça je suis un méchant MJ ? Bien sûr ! J'en suis fier même ! Et en plus vous me payez pour cela !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Ptinico
"Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ..."

avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 35
Localisation : France

MessageSujet: Re: Campagne Rolemaster : Chapitre V - Scénario Cinquième (2)   Ven 3 Juin - 21:59

Résumé du point de vue de Cianandacil. Séances du 6 et 13 avril

Au moment où j’ai appris que nous n’étions que des expériences, ma vision du monde a totalement changé, et mes choix futurs s’en ressentiront. J’ai mis par écrit toutes les informations que j’ai obtenues à propos des K’ta’virii.

Même si cela paraissait inutile, j’ai toutefois essayé de sauver le Pashandar de son inévitable destin tragique, je me suis engagé auprès du Tigre pour le gouverner, et je devais tout faire pour tenter de le préserver de l’apocalypse.

Nous avons dans un premier temps prévu de parler aux nains qui devaient habiter dans les montagnes du Nord. Ils n’avaient pas étés vus depuis très longtemps. Ils étaient très bien cachés, profondément enfouis sous la montagne. En réalité, ils ne craignaient pas l’apocalypse qui se prépare.

J’ai demandé à Essilon de sauver les gens qui pouvaient l’être, en les accueillant en Elysée. Je n’ai pas souhaité qu’il affronte l’armée approchante, d’une part pour le protéger d’une mort qui paraissait certaine, mais aussi parce que c’était un combat qui me revenait, même si j’aurais préféré l’éviter.

En parlant avec Lyometis, elle nous a dit qu’elle partirait sans hésitation. Elle a dit souhaiter partir en laissant son royaume sans aucun regret. Et si c’est elle qui avait raison ? Je n’appartenais pas à ce royaume. Il ne me voulait pas. Pourquoi se battre pour lui ? Parce que j’ai fait une promesse… et je suis un homme de parole. Enfin je crois…

En attendant, je suis allé voir les 12 tribus pour organiser la défense du royaume. Ils ont promis de faire de leur mieux pour entraver l’armée et la diminuer avant qu’elle n’atteigne le Pashandar.

Bigby a appris que la reine Polaris gardait le cristal du Nord… Il est parti sur le champ pour la supprimer, il avait une vengeance à assouvir. Mais une fois sur place, il s’est vite rendu compte que ce n’était qu’un simulacre. Il a été très déçu.

Je suis ensuite allé parler à mon épouse. Elle m’a confié vouloir être mise en sécurité avec notre enfant. Je les ai donc fait partir pour l’école de magie. Mais j’ai pris la précaution de faire faire une illusion, non pas pour tromper les prêtres du Pashandar, mais pour ne pas créer plus de problèmes que ce qu’il y en avait déjà, et pour laisser de l’espoir au peuple…

J’ai confié les jumeaux des royaumes du Nord à Essilon, il n’y avait pas de lieu plus sûr qu’Elysium pour les protéger. Le Tigre était d’accord avec cette décision.

J’ai appris peu de temps après que le clergé du Pashandar voulait me déposer, et créer une théocratie pour mener la guerre. Des tas de ragots se sont propagés pour me discréditer. J’ai tenté de mettre à mal les diffamations, histoire de gagner du temps. J’avais besoin de temps…

J’ai pris la peine de prévenir mes alliés, tel que les îles de Jade. Le manque de temps ne m’a pas permis d’utiliser l’étiquette appropriée, mais le principal pour moi était de les tenir informés. Selon eux, les Dieux allaient les protéger, et ils avaient leur propre combat à mener.

Au retour, j’ai fait rassembler les 8 Brahmans et le chef du conseil. J’ai voulu leur demander de prier pour la victoire, car ils ne l’avaient pas encore fait, mais pour seule réponse de leur part, ils m’ont rappelé que j’étais illégitime sur le trône. J’ai alors fait apparaître le Tigre, celui qui m’a choisi, et qui prouvait, selon moi, ma légitimité. Le Tigre leur a dit que le choix de la personne ne leur appartenait pas, qu’il n’avait pas choisi par rapport à un lien de sang, ou à la puissance, mais par rapport à la grandeur d’âme. Apparemment, cette réponse n’a pas convaincu. Les prêtres se sont mis à incanter pour bannir le Tigre. Ce dernier m’a alors téléporté dans sa caverne. Il n’a pas apprécié la manœuvre, et en a beaucoup voulu au Clergé. De ce fait, il a décidé de ne plus protéger ce peuple. Il ne le referait que lorsqu’ils lui feraient de nouveau confiance. Si même le Tigre ne souhaitait plus protéger le Pashandar, alors quelle était ma place ? J’ai douté de plus en plus. Mais je ne pouvais pas laisser un peuple entier se faire décimer, j’ai donc décidé de continuer malgré ça. Je n’allais pas mener la guerre auprès de l’armée que j’ai refondée, mais j’allais quand même mettre mon grain de sable dans le mécanisme.

Tous les gens indésirables, soit, pour la plupart, des invités pour la naissance de ma fille, ont été raccompagnés manu militari au portail, ou aux frontières. Nous avons donc pris place dans les palais fragments et nous sommes partis aussi. Ils étaient trop entêtés, rien ne pouvait les faire changer d’avis, et ils avaient plus à y perdre qu’à y gagner. Nous nous sommes rendus à la grande muraille afin de récupérer les canons à poudre que j’avais fait construire, pour armer les forteresses à la place.

Nous avons ensuite fait réunir les peuples nomades des 12 tribus au milieu des Grandes Plaines afin de les exiler en Elysée grâce à un portail, que j’ai moi-même ouvert avec l’aide d’un rituel et de quelques collègues mages. Pour ce geste, j’ai été nommé leur Guide à titre honorifique. C’est une récompense d’une grande valeur. Je suis donc reconnu comme Sage, j’ai ma place au conseil des Sages, avec une voie consultative. J’ai même la possibilité de créer une treizième tribu. Au moins, j’aurais réussi à sauver un peuple, je n’aurais pas perdu mon temps.

Un peu avant, en allant récupérer les derniers gens sur la muraille, dont certains des 12 tribus partis combattre l’armée, nous avons attiré les dragons et leurs monteuses à notre poursuite. Je n’ai pas trouvé l’endroit approprié pour les combattre, et je ne voulais pas non plus affronter les dragons au milieu de l’armée. Je me suis donc téléporté dans le but de réaliser le rituel du portail avant que les 12 tribus ne soient confrontées au danger. Elles se sont séparées de l’armée pour venir m’éliminer, moi, le porteur de l’esprit du Tigre, leur ennemi. A ce moment, l’illusion sur l’armée s’est dissipée, et il n’y avait en fait qu’un centième de ce que nous avions vu.

Une fois la porte dimensionnelle ouverte, j’ai invoqué un élémentaire et l’ai envoyé vers le Nord, à la rencontre des dragons assaillants. Une fois trouvés, j’ai lancé l’assaut. Seul, au milieu des Grandes Plaines. Un combat très violent s’est engagé. J’ai invoqué de puissants dragons élémentaires, un de chaos et l’autre d’électricité, puis j’ai lancé de puissants sorts élémentaires qui ont vite mis KO les monteuses et leurs montures. Pendant ce temps-là, les Esprits se sont battus entre eux, et le Tigre a vaincu ses 3 ennemis. J’ai même pu tuer l’un des dragons, dépositaire de l’esprit de Kuhelyr. Ce dernier s’est présenté à moi, comme le Tigre l’avait fait quelques mois auparavant. Il m’a demandé si je souhaitais qu’il me protège. Mais je me voyais mal accepter la protection de l’ennemi du Tigre. Je lui ai donc demandé d’offrir sa protection à ma plus fidèle compagnonne, Alix. Ce qu’il a fait. Elle a à présent une aura de froid, et elle bénéficie de sorts de protection élémentaire. Le Tigre souhaitait cet affrontement, je lui ai permis de le réaliser. Nous avons sauvé les gens qui le voulaient bien. Je n’avais donc plus rien à faire dans le plan des Légendes. En tout cas pour l’instant. Nous avons donc pris le chemin de l’éther avec les forteresses fragment jusque Sigil. Les stationner au-dessus de l’UMMuS a fini de parfaire sa protection.

Pendant le voyage, j’ai fait un récit un peu plus précis de cette aventure, et je l’ai ensuite fait dupliquer par les Kobolts de la Bibliothèque de Sophos. Je les éparpillerai dans des bibliothèques soigneusement choisies, au Pashandar et ailleurs. Je tiens à engager mon honneur sur la véracité de ces propos. Je n’abandonne pas totalement mon engagement envers le Pashandar, mais au vu de leur réaction, je pense qu’il est préférable de leur laisser du temps. Moi, j’en ai… Le Tigre attend de toute façon que le peuple lui fasse de nouveau confiance. De plus, exiler des gens du Pashandar aurait été à l’encontre de leurs croyances. Je n’ai eu d’autre choix que de mettre momentanément la gestion de ce royaume entre parenthèses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Campagne Rolemaster : Chapitre V - Scénario Cinquième (2)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Campagne Rolemaster : Chapitre III - scénario premier
» Campagne Rolemaster : Chapitre III - scénario second
» Campagne Rolemaster : Chapitre IV - Scénario Second (2)
» Campagne Rolemaster : Chapitre IV - Scénario Treizième (2)
» Campagne Rolemaster (groupe originel) : Chapitre II - scénario cinquième

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TABULA RASA :: Médiéval Fantastique :: Rolemaster-
Sauter vers: