TABULA RASA

Le forum pour parler de nos jeux, scénarios, et campagnes.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Scénario Troisième : "L'Héritage de Méliès"

Aller en bas 
AuteurMessage
magnamagister
Grand Seigneur de la Galaxie Rôliste !
Grand Seigneur de la Galaxie Rôliste !
magnamagister

Messages : 3113
Date d'inscription : 16/12/2009
Age : 42
Localisation : Châlons en Champagne, sur sa chaire pas loin du tableau

Scénario Troisième : "L'Héritage de Méliès" Empty
MessageSujet: Scénario Troisième : "L'Héritage de Méliès"   Scénario Troisième : "L'Héritage de Méliès" Icon_minitimeMar 11 Mar - 23:46

Un scénario surréaliste !

_________________
Comment ça je suis un méchant MJ ? Bien sûr ! J'en suis fier même ! Et en plus vous me payez pour cela !
Revenir en haut Aller en bas
magnamagister
Grand Seigneur de la Galaxie Rôliste !
Grand Seigneur de la Galaxie Rôliste !
magnamagister

Messages : 3113
Date d'inscription : 16/12/2009
Age : 42
Localisation : Châlons en Champagne, sur sa chaire pas loin du tableau

Scénario Troisième : "L'Héritage de Méliès" Empty
MessageSujet: Re: Scénario Troisième : "L'Héritage de Méliès"   Scénario Troisième : "L'Héritage de Méliès" Icon_minitimeDim 23 Nov - 15:35

Paris, puis Lyon - Fin mai 1937
Paris est en effervescence. En effet un important événement va s'y dérouler dans quelques jours : l'Exposition Internationale. C'est l'occasion pour toute les nations, dont beaucoup sont en froid sur le plan diplomatique, de faire montre de la puissance de leur industrie et du talent de leurs artisans et ingénieurs.
C'est dans ce contexte que notre groupe de Surhommes, composé de "Rodin", l'homme de basalte, de Sophie Dumodier "Velours Noir", et de Thomas Guerderlin "L'Analyste" est convoqué au siège du Musée des Arts et Métiers pour se voir confier une mission par M. Dugovoy.
L'exposition Internationale est l'occasion de présenter les dernières technologies en matière de divertissement, et en particulier dans le domaine du cinéma. C'est ainsi que les Frères Lumière ont tout naturellement accepté d'y participer en prêtant certaines pièces de leur collections et inventions (zootrophe, praxinoscope, cinématographe, théâtre optique ...) ainsi que plusieurs de leurs films.
Seulement il semble que le camion, parti hier matin de Lyon, et qui devait les acheminer jusque Paris ne soit jamais arrivé à destination ...
Nos Surhommes partent donc pour Lyon sans attendre afin d'y mener l'enquête en vue de retrouver au plus vite les inventions volées. Au sortir de Paris ils seront témoin du ballet incessant des camions venant de toute l'Europe, surtout d'Allemagne en fait, qui arrive en masse pour l'exposition.
Arrivés sans encombres à Lyon en fin de journée nos Surhommes se présentent à la demeure des Frère Lumière, juste à côté des usines. Ils sont reçus par les illustres inventeurs et industriels qui leur confirmeront au cours du dîner que douze caisses ont été prises en charge par un transporteur qui a pu montrer tous les papiers nécessaires, et ce un quart d'heure avant le vrai camion dépêché par le Musée des Arts et Métiers ...
Plus grave, leur dernière invention, le théâtre virtuel (où l'on pourrait évoluer dans une représentation en trois dimensions du film) fait parti des inventions volées ...
A son évocation Rodin et Thomas ont l'impression d'avoir déjà entendu parlé de cette invention, avant la Grande Guerre ...
Interrogeant Fernand Girard, l'employé qui a reçu les transporteurs, ils apprendront qu'il s'agissait de trois hommes plutôt costauds avec un accent alsacien. Ils ont embarqué les caisses en un clin d'oeil.
Les Frères Lumière confieront que seuls quatre employés de confiance étaient au courant de l'existence du théâtre virtuel, et travaillait sur le projet avec leurs concepteurs.
Durant la nuit que nos Surhommes passeront dans la demeure des Lumière, ils iront faire une petite expédition dans le bureau des deux frères, pour y découvrir des films et de nombreux dessins signés Georges Méliès ! Le théâtre virtuel est en fait son invention ... Les frères ont racheté ses films et travaux à des forains (qui avait tout racheté pour une bouchée de pain lors de la liquidation) pendant la Grande Guerre alors que le célèbre prestidigitateur et réalisateur a cessé ses activités pour cause de faillite.
Après réflexion il semblerait que cette invention soit en mesure d'ouvrir un portail sur l'Hypermonde si elle est utilisée en combinaison avec des pouvoirs d'illusion (comme ceux du Mime dans l'affaire de la Sentinelle du Silence).
Le lendemain matin nos Surhommes visitent font le tour complet de l'usine, voulant profiter de la présence de tous les ouvriers pour les interroger. Mais il semble que l'un d'entre eux, à vélo, rebrousse chemin quand il voit nos investigateurs. Sophie engage la poursuite à moto et parvient à le rattraper. Elle l'assomme. Rodin la rejoint et prend l'homme, un certain Lucien Maugère, sur ses épaules. Son vélo semble porter les marques d'un accrochage ...
En interrogeant les employés Thomas découvre que Lucien se serait absenté, à vélo, hier matin, juste avant l'arrivée du faux camion de transport ... En fouillant dans son casier un bleu de travail montre également les traces d'un accident, mais celui-ci semble avoir été feint (sûrement pour retarder l'autre camion, le vrai !) et l'Analyste déniche la carte de visite d'un prestidigitateur, un certain "R. Tannhaüser, Taüschung Meister" (Maître des Illusions) avec un numéro de téléphone et une adresse écrits à la main, correspondant à un hôtel à Paris.
Les Frères Lumière avoueront qu'ils ont reçu des directives très strictes pour ne rien vendre de leurs inventions ou brevets à l'Allemagne de Mabuse. Or l'homme dont il semble être question, selon la description de Lucien, serait un espion au service de l'illustre Docteur. Il serait entré en contact avec les Lumière il y a quelques mois. Il s'agissait d'un noble, ancien combattant de la Grande Guerre, qui portait une canne à pommeau d'argent en forme de tête de mort.
Sophie fait alors un rapport complet par téléphone à M. Dugovoy. Elle fait envoyer l'un de ses indics à l'hôtel pour surveiller les allers et venues du prestidigitateur espion. Il a tenté de racheter les plans du théâtre virtuel. Sa véritable identité est dévoilée : Caporal Tiberius Wollmart !
Pendant ce temps Thomas et Rodin se rendent au domicile de Lucien. Mais sa femme et ses enfants sont déjà partis à la gare avec valise et argent. Se précipitant jusqu'à la gare ils retrouveront la dame, mais celle-ci tentera de s'enfuir à la vue des Surhommes ! Elle trébuchera sur la voie alors qu'un train arrive en gare ! Rodin la sauvera in extremis en arrêtant le train à mains nues, devant les badauds médusés ...
Thomas interrogera la femme de Lucien qui avouera que son mari a travaillé avec les Allemands pour de l'argent, beaucoup d'argent. Il a bien fait semblant d'avoir un accident avec un camion pour le retarder. La police arrive bientôt et prend en charge femme et enfants.
De retour à Paris le soir même, l'indic avouera à Sophie qu'il n'y a plus traces du prestidigitateur et de ses gros bras. Ils ont quitté l'Athénée ce matin après y avoir passé deux semaines, le temps de donner une série de spectacles de magie aux Folies Bergères.
Se rendant à son journal, Sophie et Thomas recherche des informations sur Méliès. Il est né en 1861 à Paris, et a fait son service militaire à Blois avec un certain Robert Oudin, qui deviendra le célèbre Oudini, et avec qui il se liera d'amitié. Méliès sera lui-même prestidigitateur sous le nom de Géosmile et rachètera le théâtre de son ami qui portait son nom. En 1895 il rencontre les Frères Lumière à l'occasion d'une soirée de présentation du cinématographe. Il verra tout de suite le potentiel de cette formidable invention, l'améliorera, et en fera usage pour réaliser ses propres films, inventant des techniques de réalisation et d'effets spéciaux les plus extraordinaires et à l'avant-garde. Seulement il entre en conflit avec Edison à propos des formats de ses films qui copient sans licence le format standard Edison, breveté et déposé. Il sera acculé à la faillite à cause du procès, des amendes, et des droits qu'il devra payer à la société de l'inventeur américain. La Grande Guerre sonnera le glas de son activité et il disparaîtra de la scène publique avec ses productions, ses inventions, et son génie ...

_________________
Comment ça je suis un méchant MJ ? Bien sûr ! J'en suis fier même ! Et en plus vous me payez pour cela !
Revenir en haut Aller en bas
 
Scénario Troisième : "L'Héritage de Méliès"
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cobra - scénario troisième
» Scénario Troisième : "Le Lion de Pella"
» Campagne L5R "La Paix des Cerisiers" : Scénario Troisième
» La Campagne : "Les Enfants de Yig" (scénario troisième)
» [Mini-Scénario] Anniversaire de Swann

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TABULA RASA :: Héroïque & Super Héros :: La Brigade Chimérique-
Sauter vers: