TABULA RASA

Le forum pour parler de nos jeux, scénarios, et campagnes.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 "La Campagne de la Cité du Vent Glacé (Samui Kaze Toshi)"

Aller en bas 
AuteurMessage
magnamagister
Grand Seigneur de la Galaxie Rôliste !
Grand Seigneur de la Galaxie Rôliste !
magnamagister

Messages : 3123
Date d'inscription : 16/12/2009
Age : 42
Localisation : Châlons en Champagne, sur sa chaire pas loin du tableau

"La Campagne de la Cité du Vent Glacé (Samui Kaze Toshi)" Empty
MessageSujet: "La Campagne de la Cité du Vent Glacé (Samui Kaze Toshi)"   "La Campagne de la Cité du Vent Glacé (Samui Kaze Toshi)" Icon_minitimeJeu 18 Mar - 9:55

Pour initier la mise en ligne de mes scénarios et campagnes, je ne pouvais faire autrement que de vous proposer l'une de mes plus abouties (elle compte 18 scénarios, organisés en 2 parties), celle que j'ai eu tant de plaisir à écrire autant qu'à jouer, la campagne Samui Kaze Toshi.
Elle a été jouée de 2004 à 2006, même si les premiers scénarios, au départ prévus pour être des "one-shot" joués dans le cadre d'une activité de découverte du JdR avec des ados, datent de 2003.
C'est cette campagne, en plus de la campagne "Pour l'Empire" (plus ancienne, jouée de 2001 à 2003, mais dont les événements se déroulent en parallèle de celle-ci) qui va donner naissance au Rokugan qui est désormais le cadre officiel de ma campagne actuelle, "la Campagne de Kanawa Taki", telle que mes joueurs l'ont joué de 2008 à aujourd'hui.
J'espère que vous aurez plaisir à lire ses synopsis, et qui sait, à les faire vivre, ce qui ne devrait vous poser aucun problème si vous connaissez bien l'univers et n'avez pas peur d'improviser.
Les personnages marquants qui y ont survécu sont : le perso de Butch, Bayushi Tsubaï (qui n'a joué que quelques scénarios clés en marge de sa propre campagne), et Moto Kenjiro, qui de simple patrouilleur s'est hissé à la tête du clan de la Ki-rin !
A noter également les persos de Cyrille, Kakita Take, devenu Hantei XL, du petit Romain (un moineau devenu magistrat du clan du Corbeau), et de Butch (Hida Kusada, chasseur de sorcière à la destinée épique !) qui ont irrémédiablement marqué cette formidable campagne.


Dernière édition par magnamagister le Mer 1 Aoû - 0:46, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
magnamagister
Grand Seigneur de la Galaxie Rôliste !
Grand Seigneur de la Galaxie Rôliste !
magnamagister

Messages : 3123
Date d'inscription : 16/12/2009
Age : 42
Localisation : Châlons en Champagne, sur sa chaire pas loin du tableau

"La Campagne de la Cité du Vent Glacé (Samui Kaze Toshi)" Empty
MessageSujet: Re: "La Campagne de la Cité du Vent Glacé (Samui Kaze Toshi)"   "La Campagne de la Cité du Vent Glacé (Samui Kaze Toshi)" Icon_minitimeJeu 18 Mar - 21:18

"Le Festival de la Vague Scélérate" (1121, mois de la Chèvre)

Le Seigneur de la Cité du Vent Glacé, Kakita Hatano, obsédé depuis toujours par sa mort, n'a trouvé d'autre solution que s'adonner à la Maho pour repousser la triste échéance. Il succède ainsi à lui-même depuis trois générations, et reste ainsi à la tête d'un florissant domaine, un site portuaire encaissé au pied de la Chaîne du Toit du Monde, à mi chemin entre les terres de la famille Doji et Daidoji, non loin de l'Archipel de la Soie. Mais le prix à payer est des plus lourds. Il doit, pour être immortel et rester éternellement jeune, sacrifier un nouveau-né à chaque nouvelle lune, ce qui l'oblige à se fournir régulièrement auprès de marchands de chairs peu recommandables, qu'il paye à prix d'or pour leurs services, et surtout leur silence ...
Devant également sauvegarder les apparences, le Daimyo a dû légiférer : toute personne se livrant au trafic d'enfants est punie de mort par pendaison. Cela ne l'a pourtant pas empêché de continuer à se fournir, en organisant des enlèvements, ou en récupérant des enfants abandonnés ou déposés dans le quartier des Eta.
Tout aurait pu continuer ainsi s'il y a vingt ans son épouse, Kakita Mizuki, n'avait pas découvert les sombres desseins de son époux alors qu'il s'apprêtait à sacrifier sa propre fille, Reiko. La jeune mère réussit à sauver son enfant en se réfugiant dans le sanctuaire le plus proche, dédié à de Jurojin. Elle y vécut jusqu'à ce jour, dans l'anonymat, en tant que simple moniale, élevant sa fille dans la haine de son père, lui assurant un enseignement digne d'une Kuge, ce dans le but qu'un jour elle puisse faire éclater la vérité au grand jour et réclamer son héritage : Samui Kaze Toshi.
Mais avant que ce jour n'arrive, la jeune Reiko se devait de tout faire pour saper l'autorité de son père sur le domaine, ce qu'elle fit en s'adjoignant la compagnie de brave ronin prêt à tout pour se faire un nom, ce qu'elle leur promis s'ils se mettaient à son service, au service d'une juste cause.
De plus Reiko et les siens, au-delà de mater les bandits et les malandrins de la Cité pour s'assurer le soutien de la classe populaire, savait qu'elle n'arriverait pas à son but sans un solide soutien politique, ce qu'elle trouva en se rapprochant de la famille Yasuki, ennemi naturel de la famille Kakita, dont les affaires sont plus que florissantes à Samui Kaze Toshi, ce grâce à d'avantageux arrangements commerciaux avec le Daimyo, qui se trouve dépendre de leurs services pour assurer une partie de l'approvisionnement du port.
Seulement Reiko, peu de temps avant le début de cette histoire, va découvrir que ses hommes, oeuvrant officieusement pour la famille Yasuki sur ses ordres, ont abandonné leur éthique et s'adonnent eux aussi au trafic d'enfants pour le compte d'un très généreux commanditaire, le Daimyo !
Ce dernier va d'ailleurs être surpris d'apprendre que ces trafiquants de chair à la solde des Yasuki ont pour chef sa propre fille, celle qui a échappé à son destin il y a une vingtaine d'année ! Quoi qu'il en soit, ces bandits deviennent gênants. Il faut donc les éliminer, et si possible avec sa fille, qui elle va de son côté tenter de remettre ses compagnons dans le droit chemin. Mais c'est un peu tard, les faits sont là et un candide groupe de samouraï, dépêché par le seigneur du lieu, va être invité à enquêter sur ces bandits trafiquants de chair comme étant sûrement d'odieux Adeptes du Sang (le daimyo ne va pas se priver de les orienter dans cette théorie quitte à créer des preuves).
Pour finir, et ajouter à la difficulté de la tâche, ces évènements prendront place quelques jours (3 pour être précis) avant le "Festival de la Vague Scélérate" (4ème jour du mois de la Chèvre), une fête très populaire qui a lieu à l'occasion de la venue d'une immense vague magique, sacrée, annonçant l'été et symbolisant la purification des âmes, vague que les plus courageux tente d'affronter en se hissant à son sommet à l'aide d'une simple planche de bois. En effet une vieille légende dit que si l'on parvient à tenir debout au sommet de cette vague de près de 40m de haut, on se rend digne de recevoir la leçon du Kenku, l'esprit du Corbeau qui vit dans les montagnes avoisinantes, qui dit-on vous apprendra une de ses bottes secrètes capable de défaire n'importe quel ennemi ...
Cette légende Reiko la connait, et elle compte bien dompter la Vague (à moins que ce ne soit l'un des Samourai dépêché par le daimyo ?) pour recevoir la leçon du Kenku, et ainsi avoir une chance de vaincre son père, que l'on sait avoir une réputation de duelliste hors pair ... parce qu'il a lui-même vaincu la Vague par le passé ! Et comme son nom est lié à celui d'un Oni, lui conférant une capacité de régénération impressionnante et une jeunesse pérenne, seul un coup en plein coeur pourra le terrasser.
Il revient donc à nos pauvres samouraï de démêler cet écheveau, en confondant dans un premier temps les responsables des enlèvements d'enfants à la demande de Kakita sama, et ainsi en remontant jusqu'aux hommes de Reiko (faisant preuve d'un repentir sincère quant à leur implication dans ces odieux crimes), s'alliant à elle à la lumière de la vérité pour reverser l'indigne Seigneur de la Cité au profit de sa fille.
En cela rechercher le soutien et/ou quérir des informations auprès de la famille Yasuki, du clan de la Mante, des ronins, moines, voire des hinin, ou eta sera des plus judicieux pour remplir leur mission.
Et ce sera sûrement au soir du festival, à la nouvelle lune, que nos Samouraï, Reiko et leurs alliés investiront le Palais seigneurial afin d'empêcher un autre sacrifice, le Daimyo passant de vie à trépas du fil de la lame de l'enfant qui était prêt à assassiner pour vaincre la mort.
Revenir en haut Aller en bas
 
"La Campagne de la Cité du Vent Glacé (Samui Kaze Toshi)"
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Black Hole, mais d'où vient-il? [Shikaku]
» MICHE DE CAMPAGNE EN COCOTTE.
» ¤ Température glacée & Tempérament de feu ¤
» Le vent contre la terre (PV Lexy/Kosovo)
» Campagne Plague

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TABULA RASA :: Médiéval Fantastique :: Légende des Cinq Anneaux-
Sauter vers: