TABULA RASA

Le forum pour parler de nos jeux, scénarios, et campagnes.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Campagne L5R "La Paix des Cerisiers" (Prologue)

Aller en bas 
AuteurMessage
magnamagister
Grand Seigneur de la Galaxie Rôliste !
Grand Seigneur de la Galaxie Rôliste !
magnamagister

Messages : 3123
Date d'inscription : 16/12/2009
Age : 42
Localisation : Châlons en Champagne, sur sa chaire pas loin du tableau

Campagne L5R "La Paix des Cerisiers" (Prologue) Empty
MessageSujet: Campagne L5R "La Paix des Cerisiers" (Prologue)   Campagne L5R "La Paix des Cerisiers" (Prologue) Icon_minitimeDim 23 Sep - 17:40

Introduction à la Campagne

" Amère sentence" (nigaï kudasu)


Dernière édition par magnamagister le Mer 24 Oct - 17:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
magnamagister
Grand Seigneur de la Galaxie Rôliste !
Grand Seigneur de la Galaxie Rôliste !
magnamagister

Messages : 3123
Date d'inscription : 16/12/2009
Age : 42
Localisation : Châlons en Champagne, sur sa chaire pas loin du tableau

Campagne L5R "La Paix des Cerisiers" (Prologue) Empty
MessageSujet: Re: Campagne L5R "La Paix des Cerisiers" (Prologue)   Campagne L5R "La Paix des Cerisiers" (Prologue) Icon_minitimeLun 15 Oct - 23:44

Je tiens à très sincèrement et chaudement remercier les joueurs pour cette partie qui m'a permis de renouer avec le jeu, alors que je croyais que je n'avais plus rien à faire vivre de nouveau et d'original dans cet univers. J'espère que la suite sera à la hauteur de vos espérances, comme des miennes.
Revenir en haut Aller en bas
magnamagister
Grand Seigneur de la Galaxie Rôliste !
Grand Seigneur de la Galaxie Rôliste !
magnamagister

Messages : 3123
Date d'inscription : 16/12/2009
Age : 42
Localisation : Châlons en Champagne, sur sa chaire pas loin du tableau

Campagne L5R "La Paix des Cerisiers" (Prologue) Empty
MessageSujet: Re: Campagne L5R "La Paix des Cerisiers" (Prologue)   Campagne L5R "La Paix des Cerisiers" (Prologue) Icon_minitimeMer 17 Oct - 17:54

Mois du Serpent 1139

C'est lors des premiers jours du mois du Serpent qu'un groupe de samouraïs se vit rassemblés dans une auberge de standing du village marchand de la Longue Marche, sur les terres de la famille Kaïu, aux pieds des Montagnes du Crépuscule. Ils avaient tous parcouru les routes terrestres ou maritimes de l'Empire pendant parfois plusieurs semaines pour arriver à leur destination, en cette fin de printemps, sous une pluie battante, une atmosphère désagréable de moiteur régnant sur ce marché à ciel ouvert qui s'étend sur plusieurs lieux.
Le vénérable Agasha Goro, accompagné par sa Yojimbo Mirumoto Keiko, avait reçu pour mission de son maître de se rendre au village afin de retrouver le marchand qui avait vendu à ses pairs du jade de très médiocre qualité, ce en vu de le dénoncer discrètement aux autorités locales, et également trouver une quantité suffisante du précieux minéral pour réapprovisionner les laboratoires des shugenja alchimistes.
Matsu Satomi, de retour des terres du clan du Phénix, se vit elle aussi confier une tâche d'importance : aller prendre livraison d'un katana familial dont la lame avait été brisée et a donc été reforgée par un prestigieux forgeron de la famille Kaïu, Ieyasu. Seulement la remise du sabre a pris du retard, pour des raisons pour l'instant inconnues.
Bayushi Maya, la comédienne, s'est vu pour sa part demandé de retrouver un marchand qui aurait vendu du jade frelaté à son seigneur, et de lui faire payer son affront en lui offrant une mort lente et douloureuse ...
Enfin la vénérable Isawa Mitsumi, qui s'est déjà maintes fois distinguée aux côtés de la Championne d’Émeraude Seppun-sama, a été choisie pour accompagner un jeune magistrat précieux et hypocondriaque, courtisan reconnu de la famille Doji, Hideki. Elle doit l'assister dans sa mission qui consiste à procéder à l'arrestation du Daimyo du domaine de la Longue Marche, Kaïu Ieyasu, pour avoir refusé de payer l'impôt impérial, crime extrêmement grave pour un seigneur.
Les deux Dragons, la Scorpion, et la Lionne se retrouvent donc à la faveur de la pluie à demander une chambre dans la seule auberge digne de leur rang, pour se voir indiqué que celle-ci a été réservée par un Magistrat d'Émeraude et sa suite (la vénérable Isawa ...). Matsu-san insiste, et, entendant la conversation derrière les parois en papier de riz, Doji-sama prie finalement Isawa-san d'aller accueillir ces samouraïs, à conditions qu'ils observent les règles de silence et de bienséance en sa présence ... Mitsumi s'exécute et les samouraïs fourbus peuvent ainsi gagner la quiétude d'une chambre, prendre un repas (frugal pour les dragons habitués au dénuement), et un bain (pour Maya qui elle apprécie ce petit luxe).
Un peu plus tard dans la soirée le Magistrat, libéré de sa migraine grâce aux bons soins et conseils d'Isawa-san, demande à voir les samouraïs. Il a décidé de les réquisitionner pour procéder à l'arrestation du Daimyo, le lendemain matin aux aurores ... Ils devront également l'assister pour rendre sa décision dans cette affaire tout autant gênante qu'étrange de la part d'un personnage à la réputation sans taches. Matsu-san, qui sortira pour se rendre dans une maison de saké fréquenté par les mineurs du cru, pourra d'ailleurs se rendre compte à quel point le Seigneur est aimé de ses sujets.
Le lendemain matin à l'aube, comme convenu, les samouraï accompagnent le Magistrat jusqu'à la forteresse locale, au pied des contreforts des Montagnes du Crépuscule, qui protège les routes vers les mines de fer et de jade les plus florissantes des terres du clan du Crabe. Malgré les relatives réticences, de fait, de la part des ses gardes du corps et fidèles soldats, l'arrestation du Daimyo Kaïu Ieyasu se passe plutôt bien. Le Seigneur est assigné à résidence dans ses appartements pour le temps du procès, le Magistrat s'occupant de gérer les affaires courantes du domaine et de régler la procédure judiciaire afin que l'accusé soit condamné dans le plus bref délais, et qu'un successeur soit mis en place pour assurer la continuité.
Le Magistrat, assisté des samouraïs, commence par procéder à l'interrogatoire de l'accusé, qui reconnaît les faits et justifie son acte en fustigeant les courtisans proche de l'Impératrice qui ne se soucient guère de la souffrance du bas peuple qui trime pour leur permettre de vivre dans le luxe et la sécurité. Il a donc gardé ces impôts pour les redistribuer à ses sujets, ce afin d'améliorer leur qualité de vie. Il ne l'a fait que pour les récompenser pour leur loyauté sans faille, et surtout s'assurer que l'effort de guerre pourrait être encore tenu. La Grande Muraille est en effet proche, et demande toujours que l'on arme et que l'on soutienne l'effort des guerriers qui s'y battent. La récente victoire contre "l'Empire d'au-delà du Mur" n'a en effet pas rendu la lutte contre l'Outremonde inutile.
Outré devant des propos aussi insultants, remettant en cause l'Ordre Céleste, le Magistrat se retire furieux en scandant que le seigneur serait décollé demain à l'aube, ce que ce dernier souhaitait visiblement, pour une raison encore incompréhensible ...
Nos samouraïs poursuivent l'interrogatoire, sans plus de succès, mais entreprennent aussi d'apporter des éléments supplémentaires pour étayer et justifier la sentence, ce en engageant des investigations plus poussées. Interpellé par la présence d'une servante aux côtés du Daimyo, Agasha-san ose aller l'interroger dans les cuisine, et reconnaît l'odeur d'une infusion aux pétales de jade que le Daimyo a visiblement refusé ce matin ... la servante finit par avouer qu'elle sert cette décoction si particulière depuis plusieurs mois, ce sur les prescriptions d'un eta qui est détenteur de ce savoir rare et précieux. Nos samouraïs se rendent donc aux abattoirs pour y rencontrer ce boucher qui est également un ancien chirurgien de bataille qui a servi sur la Muraille, Nagori. Il leur avoue alors qu'il prépare aussi cette décoction et a confié ce savoir à d'autres afin de venir en aide à des samouraï souillés, condamnés, que l'on refuse de voir encore servir sur la Muraille du fait de la peur et du risque qu'ils représentent pour leurs pairs. On leur a refusé de se sacrifier dans l'Outremonde, le Daimyo a donc décidé de les accueillir sur ses terres pour qu'ils puissent y finir leur vie le plus dignement et humainement possible, soigné avec des remèdes très rares et prohibitifs ...
L'eta n'a d'autre choix que de mener les samouraïs, à leur demande, à l'une de ses grottes où sont réfugiés ces parias. Il a l'habitude d'aller les visiter, tout comme le daimyo (ce qui explique il ait été lui aussi contaminé), afin de les soulager, autant que possible, durant les dernières heures de leur existence.
Maya refuse de les accompagner pour sa part et prendra sa journée pour retrouver, surveiller, et s'informer sur le marchand qui a arnaqué son seigneur.
Pendant ce temps les Dragons, la Lionne, et la Phénix entreprennent un long périple dans la montagne, guidé par l'eta, et sous la protection bienveillante de la milice seigneuriale qui patrouille les routes vers les mines. Le sergent viendra d'ailleurs leur parler alors qu'ils s'apprêtent à entrer dans la grotte, afin de les en dissuader, mais en rien les empêcher. Malgré sa démarche qui vise à éviter que ce qu'ils voient les mette mal à l'aise, et ne risque de mettre mal à l'aise les parias, les samouraïs décident d'entrer. Ce qu'ils découvrent est insoutenable : des hommes atteints d'afflictions horribles et mortelles agonisant dans la douleur, des odeurs méphitiques régnant dans ce lieu où plane la mort ...
Très affectés pour certain (Isawa-san et Mirumoto-san), et en tout cas concernés par le sort de ces samouraï oubliés, nos conseillers vont retourner à la forteresse pour faire leur rapport au Magistrat, non sans avoir d'abord révélé à Kaïu-sama qu'ils savaient ... Ieyasu en profite pour remettre le katana à Matsu-san et dédommager la famille Agasha et le seigneur de Maya. Ils décident d'essayer de faire changer d'avis Doji Hideki, en laissant la possibilité au daimyo de se faire seppuku et surtout s'assurer que son oeuvre se poursuivra après sa mort. Le Magistrat, sous l'effet de l'opium qu'il fume avidement pour tenter d'apaiser ses angoisses et ses migraines, fait la sourde oreille. Isawa-san lui demande alors la permission de demander l'aide des kamis pour les aider à prendre leur décision, et invoque en fait une Vengeance Karmique à l'encontre du magistrat drogué. Pris de profonds et sincères remords, le Magistrat abonde dans leur sens en permettant au Daimyo de mourir avec honneur, et va transmettre son rapport détaillé à la Championne d’Émeraude pour que cet acte et ce problème soient connus des puissants. Pour sa part Matsu-san, qui a dressé une liste des parias, ira la porter à la bibliothèque Ikoma pour qu'ils soient consignés dans les Chroniques. Les autres samouraïs l'accompagneront, après avoir assisté au seppuku du seigneur à la demande du Magistrat, qui lui est déjà reparti pour Kyunden Seppun.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Campagne L5R "La Paix des Cerisiers" (Prologue) Empty
MessageSujet: Re: Campagne L5R "La Paix des Cerisiers" (Prologue)   Campagne L5R "La Paix des Cerisiers" (Prologue) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Campagne L5R "La Paix des Cerisiers" (Prologue)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Campagne L5R "La Paix des Cerisiers" : Scénario Troisième
» Campagne Yggdrasill : prologue (4)
» MICHE DE CAMPAGNE EN COCOTTE.
» Enrico Macias : ambassadeur de la paix ?
» Campagne Plague

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TABULA RASA :: Médiéval Fantastique :: Légende des Cinq Anneaux-
Sauter vers: