TABULA RASA

Le forum pour parler de nos jeux, scénarios, et campagnes.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Campagne "Les Chemins de la Réminiscence" - Première partie : "La Papesse" (8)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
magnamagister
Grand Seigneur de la Galaxie Rôliste !
Grand Seigneur de la Galaxie Rôliste !
avatar

Messages : 2722
Date d'inscription : 16/12/2009
Age : 40
Localisation : REIMS Cité des Sacres, sur sa chaire pas loin du tableau

MessageSujet: Campagne "Les Chemins de la Réminiscence" - Première partie : "La Papesse" (8)   Lun 16 Juil - 23:49

Septième séance de la campagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
magnamagister
Grand Seigneur de la Galaxie Rôliste !
Grand Seigneur de la Galaxie Rôliste !
avatar

Messages : 2722
Date d'inscription : 16/12/2009
Age : 40
Localisation : REIMS Cité des Sacres, sur sa chaire pas loin du tableau

MessageSujet: Re: Campagne "Les Chemins de la Réminiscence" - Première partie : "La Papesse" (8)   Dim 9 Fév - 16:08

Tout commença par un rêve, ou plutôt par une vision ...
Un jardin exotique sous un soleil d'été, à midi. Les couleurs chatoyantes, vivantes, des espèces tropicales. Des étendues de gazon anglais, un cours d'eau qui le scinde où vivotent des poissons aux teintes vives. Des plate-bandes de fleurs délicates, des arbres aux allures lointaines qui s'élancent vers un ciel bleu sans nuages ...
Et dans ce jardin trône en son centre un paon, fier et majestueux. Les plumes de sa queue semblent être un millier d'yeux qui vous fixe, comme pour vous hypnotiser. Elles se déploient pour devenir une étonnante sphère kaléidoscopique qui donne le vertige. Il fait la roue pour impressionner, affirmer son ascendant sur les quatre autres être présents dans ce sanctuaire naturel, une petite fée verte qui butine frénétiquement de fleur en fleur, un chat sauvage, lu lynx ?... qui se dore la pilule au soleil, un phénix haut perché qui regarde la scène avec morgue, et une statue archaïque représentant une jeune fille. Les quatre Avatars ne peuvent qu'entendre les plaintes, les appels à l'aide du paon, impuissant, alors que le ciel s'assombrit subitement, les nuages noirs chargés de pluie font tomber un déluge d'eau sur le jardin. Le vent balaye les fleurs et les feuilles. Tous se retrouvent dépouillés de leurs parures et de leurs écrins en un claquement de doigt. La maison, de style colonial, au centre du jardin, voit sa toiture envolée, la peinture verte et blanche de ses volets et de ses murs se craqueler, se gorger d'eau, puis s'écailler. L'Entropie et le Temps continuent leur oeuvre. Du jardin et de la maison il ne reste bientôt plus qu'un savart envahi par les herbes folles, et une bicoque abandonnée ... Puis plus rien ...

_________________
Comment ça je suis un méchant MJ ? Bien sûr ! J'en suis fier même ! Et en plus vous me payez pour cela !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
magnamagister
Grand Seigneur de la Galaxie Rôliste !
Grand Seigneur de la Galaxie Rôliste !
avatar

Messages : 2722
Date d'inscription : 16/12/2009
Age : 40
Localisation : REIMS Cité des Sacres, sur sa chaire pas loin du tableau

MessageSujet: Re: Campagne "Les Chemins de la Réminiscence" - Première partie : "La Papesse" (8)   Dim 9 Fév - 17:44

Février 2014 - Nouvelle Orléans
Ainsi se réveillèrent Rebecca, Maxime, Morgane, et Jessy.
Jessy émergea dans sa chambre vide de la maison vide du vieux Peacock. Toutes les traces de ses amis orphelins qui s'étaient enfuis de San Francisco pour échapper à la Technocratie, puis de Chicago pour échapper aux Nephandi, disparaissaient peu à peu à chacun de ses battements de cils. Elle tenta bien de saisir des objets qui leur appartenaient, mais ils finissaient par se volatiliser. Deux ans avaient passé depuis leur arrivée ! Elle passa une bonne partie de sa journée à tracer des esquisses et à peindre, d'une part pour représenter le paon de sa vision, d'autre part pour ne pas oublier l'image de ses amis ...
Morgane fut elle aussi particulièrement troublée, et obnubilée par sa vision. Elle s'empressa de faire des recherches, sur le net et dans les livres, sur le paon, sur la maison. Elle parvint à retrouver cette dernière, même s'il lui fallut tout l'après-midi, pour s'apercevoir qu'il s'agissait d'une maison de son quartier, très longtemps en vente, qui ne trouva d'acquéreur qu'il a deux ans ...
Maxime ne laissa pas trop abattre par une telle vision. Il alla en cours comme de coutume, pour s'y ennuyer, il en avait l'habitude, et ne s'intéressa à cette affaire qu'en fin de journée. Il retrouva la maison en cherchant sur le net, et décida de s'y rendre par la pensée, pour observer une jeune femme qui peignait ...
Rebecca, particulièrement bouleversé par ce rêve, dut aller en cours, fit quelques recherches sur le paon, sur cette maison ... mais s'empressa d'aller voir ses amis du "Club des Sorcières" pour leur demander conseil. Celles qu'elle savait être une Mage et une Garou lui dirent que sa vision était une quête d'illumination qui s'offrait à elle. Elle devait résoudre cette énigme pour avancer sur le Chemin de la Lumière de l'Esprit. Elle prit sa voiture sans attendre, et se laissa tout naturellement guider vers l'Esprit du Paon.

Le lendemain, c'était un dimanche, Jessy eut la grande surprise de voir débarquer un jeune homme dans le jardin. Max, après l'avoir observé un temps, avait décidé de se téléporter sur le lieu de sa vision. Jessy l'invita tout simplement à enter pour lui servir un café. Rebecca, et Citrouille, son chat noir familier, après presque deux jours de voyage en voiture, sans heurts et sans péripéties, arriva devant la maison de son rêve. Elle sonna tout simplement. Et Jessy l'invita à entrer, tout simplement.  
Morgane profita de son dimanche pour passer en voiture devant la maison, mais renonça à faire plus alors qu'elle vit d'étranges employés du téléphone, dotés d'un matériel de pointe, tout droit sorti d'un mauvais film de SF, rôder dans les parages ...
Elle continua ses recherches pour finalement trouver un vieil article de journal de 1927 qui parlait d'un certain Linus Peacock, propriétaire de la maison, jardinier municipal de la ville de la Nouvelle Orléans, et vainqueur d'un concours de quartier pour le plus beau jardin exotique.
Elle décida de continuer à observer la maison, de chez elle, par la pensée.
Rebecca, plutôt jovial et ouverte, invita Jessy et Max à raconter leur vision, et à confirmer que figuraient bien leurs Avatars respectifs : la fée verte, Absinthe, pour Rebecca, le chat, Schrödinger, pour Max, et la Koré pour Jessy. Mais par contre le Phénix ?...
La jeune sorcière qui s'assume complètement les invita alors à réaliser un rituel pour parler avec le Paon. Réunissant le matériel occulte et les plantes nécessaires, ils firent un cercle dans le jardin et plongèrent bientôt leurs esprits dans le monde spirituel. Le Paon était bien là, dans un jardin dont l'aspect spirituel, rayonnant et vivant, n'avait rien à voir avec son reflet matériel, morne et pourrissant.
Le Paon, un puissant Avatar Primordial et légendaire, leur révéla que leurs Avatars sont des connaissances de très longue date. Il les a appelé à l'aide pour sauver le jardin, un sanctuaire spirituel rattaché à un Node puissant, une Fondation aujourd'hui à l'Hiver de son existence. Mais celle qui doit être sauvée est l'incarnation actuelle du Paon, dont l'esprit cartésien et fermé à l'irrationnel la conduira irrémédiablement à rejoindre la Technocratie si elle venait à s'éveiller. Ils promettent tous de l'aider.
Ils décident sans attendre de retrouver l'incarnation du Paon et tentent de projeter leurs esprits dans l'Ombre Proche. Ils verront alors une vision peu rassurante : des toiles cristallines et des araignées de verre qui tissent leur trame morbide sur l'espace urbain. Seul le jardin semble encore y échapper, ainsi qu'une grande maison colonial proche ... Ils pourront trouver une jeune femme obnubilé par ses recherches, travaillant sans relâche dans ce qui semble être des laboratoires.
Le petit groupe cherche ensuite le meilleur moyen pour approcher la Dormeuse. Rebecca, et Max (bien malgré lui) vont faire des courses tandis que Jessy continue à peindre le Paon. Morgane se décide enfin à leur envoyer un message par Magie, qu'elle dépose sur la table de la cuisine, pour les inviter à prendre le thé, ce malgré les risques. Jessy, Rebecca et Max accepte cette étrange invitation envoyée par le Phénix ...
C'est donc à la tombée de la nuit que le petit groupe se présente à la grille de la belle et grande maison coloniale. Morgane les reçoit et tous vont échanger leur vision, et parler de leur Éveil, et de leurs déboires avec la Technocratie ... Morgane, après avoir demandé conseil à son corbeau familier, accepte à son tour d'aider le Paon. Max s'isole dans le jardin pour vivre une période de Silence à cause du Paradoxe. Pendant ce temps les trois filles du groupe réalise un rituel dans le Sanctum de Morgane, avec tout le matériel nécessaire. Leur but est d'essayer d'influencer la jeune femme, Colette Monahan, dans ses rêves. Mais son esprit fait preuve de tellement de force d'âme que l'entreprise est un échec. Tous décident ensuite d'aller dormir.
Le lendemain Morgane se rend à sa boutique, comme de coutume, et aura la grande surprise de faire la rencontre d'un vieux bonhomme, un bouquiniste du quartier, empreint d'une aura entropique d'une puissance conséquente, venu lui acheter un talisman. Elle décide de se rendre dans la boutique du vieux Mage quand l'heure de la pause de midi. Elle découvre, ou redécouvre (elle ne se rappelle plus très bien si elle y a déjà mis les pieds) le lieu : des livres anciens par milliers, sur tous les thèmes. L'homme répare patiemment un incunable avec un vieux chien affaissé à ses pieds. Il souhaite visiblement rencontrer Jessy, et lui propose un livre de Magie qui  permettrait à Morgane d'approfondir sa connaissance de l'Entropie.
Morgane retrouve Jessy, Max, et Rebecca dans un restaurant français du Vieux Carré. Tandis qu'ils déjeunent, un cortège funéraire joyeux passe devant le restaurant. Le vieil homme est dans la foule des spectateurs, tout comme deux Hommes en Noir ...
Le groupe ira voir le vieil homme, Terrence Moore, en fin d'après-midi, qui se révélera être un vieux Mage Euthanatos. Il reconnaît en l'Avatar de Jessy un très ancien et légendaire Avatar qui fut celui de Perséphone, l'une des fondatrices de sa Tradition. Bien qu'il soit au crépuscule de sa vie il est prêt à les aider afin de survivre à la Guerre de l'Ascension, qui fait rage entre les Traditions et la Technocratie. Seulement selon lui c'est l'Oubli qui est le grand vainqueur, ces masses de Dormeurs qui finissent par nier l'existence de la Magie ...

_________________
Comment ça je suis un méchant MJ ? Bien sûr ! J'en suis fier même ! Et en plus vous me payez pour cela !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Campagne "Les Chemins de la Réminiscence" - Première partie : "La Papesse" (8)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Campagne "Les Chemins de la Réminiscence" - Première partie : "La Papesse" (8)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ¤ Première partie des remises de prix ¤
» Le devoir d'une prêtresse - Première partie [Iseult]
» Allons-y, tuons un contre-amiral, tout va bien, je gère.[Première partie]
» Première partie... de fin de soirée. [Pv Yamada Kioshi]
» - Le réveil de la Prophétesse - La Voie du Temps, Première Partie [solo]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TABULA RASA :: World of Darkness :: Mage the Ascension-
Sauter vers: