TABULA RASA

Le forum pour parler de nos jeux, scénarios, et campagnes.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 La Campagne "La Boca Del Diablo / N.O.M" (8)

Aller en bas 
AuteurMessage
magnamagister
Grand Seigneur de la Galaxie Rôliste !
Grand Seigneur de la Galaxie Rôliste !
magnamagister

Messages : 3123
Date d'inscription : 16/12/2009
Age : 42
Localisation : Châlons en Champagne, sur sa chaire pas loin du tableau

La Campagne "La Boca Del Diablo / N.O.M" (8) Empty
MessageSujet: La Campagne "La Boca Del Diablo / N.O.M" (8)   La Campagne "La Boca Del Diablo / N.O.M" (8) Icon_minitimeJeu 26 Avr - 16:35

Chapitre VIII "Un vacarme de tous les Diables".


"Le marteau & les tenailles" (1) (Freiburg)
Revenir en haut Aller en bas
Ze butch
Bourrin du dimanche
Bourrin du dimanche
Ze butch

Messages : 572
Date d'inscription : 16/12/2009
Age : 42
Localisation : Soudron p'têt Liége

La Campagne "La Boca Del Diablo / N.O.M" (8) Empty
MessageSujet: Re: La Campagne "La Boca Del Diablo / N.O.M" (8)   La Campagne "La Boca Del Diablo / N.O.M" (8) Icon_minitimeDim 5 Aoû - 19:25

...........En sortant de la cathédrale, Enzio prit un temps d'arrêt pour approfondir sa pensée.
Un léger sourire se dessina sur ses lèvres.

Il se dirigea directement vers le chapitre de la Guilde des Explorateurs, en espérant pouvoir avoir un entretien avec Mme de Bisset.
Si il ne peut le soir même (avec une contrepartie monétaire).
Il y retournera le lendemain matin.
Enzio ferra en sorte de récupérer le bien de l'Eisenor dans une belle boîte en donnant la lettre à Mme de Bisset.

Puis il se rendra chez Mr le messager Porté pour envoyer sa lettre codée à son Prince :

"Cher Prince,

Je vous remercie de la confiance que vous me portez et j'espère en être digne, je reste fidèle à mon prince et à la Vodacce.
J'ai bien récupéré le gantelet de l'eisenör mais je ne lui ai pas remis, votre lettre à son attention a été brûlée dans un feu de cheminée bien réconfortant, un verre de cognac à la main.
Je ne peux pour le moment remettre son bien à l'eisenör sachant les implications actuelles, car en lui remettant je joue le jeu de Mr De Morangias qui voulait le déshonorer et ainsi donc bloquer ses ambitions.

Mais étant un de vos représentants à la cour de Montaigne auprès de Mme de Cissé, Mr De Morangias pensera à un acte délibéré de votre part à son encontre pour protéger l'eisenor, et ainsi protéger les intérêts que Mme de Cissé porte à l'encontre de notre groupe.

Mais je peux également remettre ce bien à l'eisenör de mon propre chef pour qu'il soit juste mon obligé, me permettant ainsi de garder un atout majeur dans ma manche.

Certes Mme De Bisset pourrait déclarer que vous avez bien acheté ce bien, mais est-ce bien la peine de se mettre tous les eisenör à dos pour une banale histoire de vente de Panzerfaust ?

Car, je le rappelle, une vente de ce type est interdite, et connaître l'acheteur véritable (comment aurais-je eu cette somme ?), voir même le vendeur par le biais du chapitre de la Société des Explorateurs, rendra de futurs transactions avec les groupes mercenaires eisenors quelque peu compliquées.

De ce fait, j'ai informé Mme de Cissé des intentions de Mr de Morangias à l'encontre de l'eisenör, et des dispositions que j'ai prise pour le contrer.


Des plis à l'encontre des Eisenfürsten ont été établis, mais resteront en bonne garde le temps que cette affaire prenne une autre tournure et que l'eisenör puisse récupérer son bien sans perdre la face.
Il serait également dommage que la vision faussée de notre nation aux yeux mes camarades soit un frein aux futurs connaissances, alliances et découvertes que nous pourrons faire dans le futur.
Les compétences et activités de chacun sont très prometteuses, mais leurs caractères très vifs ne pourraient comprendre un geste si altruiste de votre part, et, comme à leur habitude, ils se braqueraient et se fermeraient à toutes discussions futures, ce qui serait réellement une grosse perte.
C'est aussi pour cela que je me dois de cacher votre implication dans cette affaire.

Il semblerait que les pièces de l'échiquier avancent et que je soit obligé de mettre en avant quelques pions.
Mon coeur, mon âme sont à la Vodacce mais mon amitié va à mes amis, et pour moi elles ont une importance égale.


Avec toute ma dévotion, Enzio VESTINI
Vive la Vodacce.


Et après l'avoir posté je rédigeais les différentes lettres, mais je ne les envoyais pas pour l'instant (rien pour Mme Cissé...). Je demande audience à Mme Probst.


Revenir en haut Aller en bas
Miatsou
Fan de bêtes poilues
Fan de bêtes poilues
Miatsou

Messages : 87
Date d'inscription : 29/01/2011
Age : 31

La Campagne "La Boca Del Diablo / N.O.M" (8) Empty
MessageSujet: Re: La Campagne "La Boca Del Diablo / N.O.M" (8)   La Campagne "La Boca Del Diablo / N.O.M" (8) Icon_minitimeMer 8 Aoû - 17:36

Mais...

... y'en a un qui veut mourir Suspect


Butch, Enzio, mon ami, si tu arrive à tes fins, je serais admirative... vraiment Rolling Eyes
En attendant, je te réserve un petit coin dans ma super cave 2000 et ta tombe deviendra lieu de pèlerinage pour tous les mecs en situation désespérée Laughing

... et je ferai payer Twisted Evil



et pis, jveux pas dire mais Eisenör, ça prend un "E" majuscule study
Revenir en haut Aller en bas
Ze butch
Bourrin du dimanche
Bourrin du dimanche
Ze butch

Messages : 572
Date d'inscription : 16/12/2009
Age : 42
Localisation : Soudron p'têt Liége

La Campagne "La Boca Del Diablo / N.O.M" (8) Empty
MessageSujet: Re: La Campagne "La Boca Del Diablo / N.O.M" (8)   La Campagne "La Boca Del Diablo / N.O.M" (8) Icon_minitimeMer 8 Aoû - 21:11

Tututut je ne veux en aucun cas mourir, je réalise seulement l'importance que le Grand Jeu Vodacci a sur nous, même si je voulais vous l'éviter, du coup je dois prendre des mesures, certes radicales, mais nécessaire.


Mes petits enfants auront au cas où une part de la vente des billets j’espère Wink
Revenir en haut Aller en bas
magnamagister
Grand Seigneur de la Galaxie Rôliste !
Grand Seigneur de la Galaxie Rôliste !
magnamagister

Messages : 3123
Date d'inscription : 16/12/2009
Age : 42
Localisation : Châlons en Champagne, sur sa chaire pas loin du tableau

La Campagne "La Boca Del Diablo / N.O.M" (8) Empty
MessageSujet: Re: La Campagne "La Boca Del Diablo / N.O.M" (8)   La Campagne "La Boca Del Diablo / N.O.M" (8) Icon_minitimeJeu 9 Aoû - 18:32

1668 - Mi Sextus - Carleon (Avalon)
Il est temps désormais pour Svetlana d'aller réclamer son héritage, et donc pour le groupe de se rendre à Freiburg, en Eisen.
Il est décidé qu'ils feront le voyage en bateau, et qu'ils en profiteront pour transporter des marchandises (du tissu essentiellement, habilement négocié par Lucille avec la Ligue).
La traversée est loin d'être de tout repos puisqu'ils essuient la mère de toutes les tempêtes ! Le navire est sérieusement endommagé, mais le pire est évité grâce aux talents de pilote d'Enzio, et au Glamour de Lucille ... Mais cette tourmente les suivra jusqu'à l'embouchure du Rotström. Ils n'auront finalement perdu qu'un jour, failli chavirer trois fois, dont une le long des côtes d'Eisen, et Lucille sera persuadée qu'un Unseelie Sidhe (Une Fée de la Cour Sombre) leur en veut personnellement et a utilisé du Sombre Glamour pour tenter de les faire sombrer.
Huit jours après avoir quitté Carleon, le navire arrive à un péage, alors qu'ils s'apprêtent à entrer sur le domaine de Freiburg, mais cette douane est celle du Königsreich de Wische (enfin c'est celle qu'ils ont choisi, plutôt que celle de Pösen, de l'autre côté du fleuve). L'inspection se passe on ne peut mieux, grâce à l'intervention des trois grâces de l'équipage (Svetlana, Lucille, et Leonora) et leurs décolletés vertigineux. Le douanier repart avec une bonne bouteille de whiskey inismore, et pleins de rêves dans la tête ...
Le lendemain matin le navire aborde sur le ponton du domaine, dans le quartier de "Schatten" (l'Ombre), le manoir est en effet au bord du Rotström. Ils sont accueillis par deux personnages, Armin Fauser, le fidèle et sémillant majordome du domaine, et un courtisan vodacci, également membre des Chevaliers de la Rose et de la Croix, de la Guilde des Explorateurs, Siégeur à la Ligue de Vendel, Savino. Ce dernier est arrivé il y a une semaine, dépêché par l'intendante de Freiburg, Wilma Probst, afin d'accueillir la nouvelle baronne de Drachenheim et faciliter ses démarches et son intégration dans la ville.
Le temps de prendre un apéritif et de se restaurer (Armin est très prévenant, mais très bavard !), ils ont le temps de rencontrer la femme de Sieur Savino Guiro Alesia, une Sorcière Sorte particulièrement discrète et effacée. Ils apprendront également que l'oncle et la tante de Svetlana ont été assassinés à la sortie du théâtre, dans une sombre ruelle, et que pour l'instant le ou les meurtriers n'ont pas encore été retrouvés.
Amaury et Konrad sont introduits dans le bureau de feu le baron afin d'y consulter les livres de compte (Lucille elle se fait lire de belles histoires de chevalerie qui attisent sa libido ...). Le baron était excessivement dépensier et au vu des sommes concernées a dû sûrement dilapider son capital, voire contracter de colossales dettes. Ils trouvent également les journaux du patriarche de la famille Stapp, famille à qui le baron Drachenheim a racheté le domaine quand la lignée s'est éteinte au milieu du XVIème siècle (durant les guerres protestataires). Ils y trouvent nombres d'informations intéressantes qui leur font penser qu'il y aurait une cave dans les fondations du manoir, protégée par des pièges posés à dessein par le seigneur Stapp, ce afin de protéger sa fortune, et un terrible secret qui pourrait embraser l'Eisen ! Seulement il leur faudrait retrouver deux clés qui ont été confiées pour l'une à un prêtre vaticin, l'évêque Herrbrück (et sûrement enterrée avec lui), et pour l'autre placée dans le tombeau d'un chevalier de Stephan I, cousin de la famille Stapp, Leopold Habbermann.
Il est temps pour le groupe d'aller chacun s'occuper à leurs petites affaires : Svetlana et Lucille, accompagnées de Savino, se rendent à l'Hôtel de ville de Freiburg pour y rencontrer l'intendante Probst et pour l'Ussurane officiellement accepter l'héritage (ils sont d'ailleurs à cette occasion invités à un bal qui aura lieu dans trois jours), Enzio visite la "Maison de Fou", une attraction locale imaginé par un noble eisenör dérangé qui propose de visiter son manoir pleins de passages secrets et d'en sortir seul contre récompense (le vodacci gagne d'ailleurs une magnifique médaille en chocolat !), Konrad se rend chez un forgeron réputé pour sa luxueuse vaisselle en argent, qui contre la commande d'une service gravé au nom de Svetlana (un cadeau qu'il souhaite lui faire pour l'occasion) lui révèle où il pourrait rencontrer les Nibelungen (dans les montagnes de Hainzl, non loin de la ville d'Atemloss), Amaury approfondit sa lecture des carnets du seigneur Stapp (il trouve des détails sur la manière d'éviter les pièges de la cave), et enfin Leonora et Willy visite le cellier à la recherche de l'entrée de la fameuse cave. Ils parviennent à trouver la porte, dissimulée derrière une belle couche de plâtre qui s'effrite à cause des infiltrations d'eau. Ils en restent d'ailleurs là à cause de la présence d'ouvriers engagés par Savino afin de faire des travaux urgents dans le cellier, mais aussi sur la toiture.
Konrad et Enzio se retrouvent comme convenu devant la maison du chapitre de la Société des Explorateurs de Freiburg. Ils y rencontrent Mme de Bisset, qui au regard de leur demande (Konrad aimerait retrouver la trace des morceaux perdus de l'armure en Dracheneisen de son père), leur annonce que le casque est en la possession du Prince Caligari, et que le panzerfaust est dans leur inventaire !... Mme de Bisset propose tout de suite de négocier discrètement le gant contre la somme de 50000 guilders (un prix d'ami ... sorte d'honoraires pour services rendus ...). Konrad risque d'être déshonoré si l'affaire venait à s'ébruiter ( la possession par un étranger, la vente, et le trafic de Dracheneisen est puni de mort en Eisen), et préfère donc réfléchir afin de trouver une solution qui sauvegarde l'intégrité de toutes les parties.
Apprenant cela lors du dîner, Savino tente d'aller trouver un arrangement avec Mme de Bisset, mais celle-ci a les mains liées par la volonté d'un autre généreux mécène de la guilde, M. Jean François de Morangias !... Il veut faire payer l'Eisenör pour le déshonorer, ou le pousser à la faute s'il tentait de le récupérer par tout autre moyen. Apprenant l'identité du "vendeur", Konrad sombre dans l'apathie et se réfugie dans l'alcool.
Le lendemain, Amaury, Svetlana, Leonora, et Lucille, se rendent chez le meilleur tailleur du lieu pour s'y faire confectionner trois robes de soirée pour le bal.
Entre temps, un clerc du cabinet Thornton s'est présenté au manoir pour faire part de l'ensemble des dettes consenties par le baron Drachenheim. Svetlana manque de tomber de sa chaise quand on lui annonce qu'elle doit 400000 guilders à ses créanciers ! Amaury ne parvient à trouver aucune irrégularité ou vis de procédure, mais trouve tout de même que le couperet est tombé très vite, les dettes ayant été opportunément rassemblées par une personne qui ne leur veut sûrement pas du bien ...
Il est temps de retourner au cellier. Enzio, Leonora, Lucille et Svetlana se chargent de congédier les ouvriers et de faire tomber (facilement) les plâtres à coup de tisonnier pour découvrir une porte ... en Dracheneisen ! Deux serrures sont identifiées de part et d'autre d'un blason représentant un renard sautant au dessus d'un chien endormi.
Konrad, Savino, et Amaury sont eux partis consulter les archives municipales pour trouver des informations sur les lieux de sépulture de l'évêque et du chevalier. Ils sont pris en chasse à leur sortie du manoir par des malandrins appartenant au gang contrôlant le quartier de Shatten. Konrad en choppe un pour le faire parler. Il se met copieusement à table et balance son chef, un montaginois du nom de De Paix dont la villégiature (et quartier général du gang) est un ancien relais de diligence. Armin a déjà subi des pressions (bastonnades) de leur part pour l'obliger à quitter le manoir, mais Savino y avait mis fin.
Aux archives ils trouvent nombres d'informations confuses, voire contradictoires, mais apprennent que l'évêque est enterré dans la crypte de la Cathédrale du Coeur du Dragon; pour le chevalier Léopold, il serait inhumé dans la tombe de sa mère, sur leur antique domaine, à quelques lieux de Freiburg dans le Königreich de Heilgrund.
Tout le monde se retrouve pour déjeuner, dans un service en argent tout neuf, afin de partager ses trouvailles. Enzio avoue alors à Konrad qu'il a reçu une lettre de change de son Prince (il avait transmis un message la veille par un sorcier Porté et a reçu la réponse cet après-midi) lui permettant d'acheter le gant, mais se refuse à remettre à son ami eisenör la missive qui lui est destinée (où son Prince doit lui faire comprendre qu'il est désormais son obligé ...). Il la brûle d'ailleurs sous ses yeux. Konrad refuse catégoriquement qu'Enzio rachète le gant.
Tout le monde enfin rassasié, ils décident de se rendre à la Cathédrale, non sans auparavant être allé demander la permission à l'intendante Probst (les lieux de cultes sont fermés depuis la fondation de la ville, aucun office ne peut s'y déroulé, mais les prêtres ont eu le droit de demeurer dans les locaux, ils sont employés par la municipalité en tant que gardiens et guides touristiques ...) qui leur donne volontiers, tant qu'ils ne créent pas de troubles à l'ordre public et ne dégradent pas les lieux.
Le prêtre les reçoit bien contraint et forcé, et ne fait montre d'aucun geste ou d'aucune parole amicale à leur égard. Une fois dans la crypte, et le sarcophage de l’Évêque identifié, Svetlana commence à l'attaquer de son légendaire tisonnier. Le prêtre pousse des hauts cris, ce qui oblige Enzio et Konrad à le ligoter et à le bâillonner. La dalle est décelée et déplacée, et la clef en dracheneisen récupérée. La dalle est replacée, et remaçonnée avec soin par Amaury.
Le groupe quitte la Cathédrale, non sans avoir laissé quelques pièces dans le tronc (Enzio y laisse sa médaille en chocolat ...), et détaché le prêtre qui les a maudit sur plusieurs générations ...


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




La Campagne "La Boca Del Diablo / N.O.M" (8) Empty
MessageSujet: Re: La Campagne "La Boca Del Diablo / N.O.M" (8)   La Campagne "La Boca Del Diablo / N.O.M" (8) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
La Campagne "La Boca Del Diablo / N.O.M" (8)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Campagne "La Boca Del Diablo / N.O.M" (6)
» MICHE DE CAMPAGNE EN COCOTTE.
» Campagne Plague
» [Blitzkrieg] clôture de campagne sicilienne
» Campagne Yggdrasill : prologue (4)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TABULA RASA :: Héroïque & Super Héros :: Les Secrets de la Septième Mer-
Sauter vers: