TABULA RASA

Le forum pour parler de nos jeux, scénarios, et campagnes.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 GABRIELLE, GANGREL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Miatsou
Fan de bêtes poilues
Fan de bêtes poilues
avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 29/01/2011
Age : 29

MessageSujet: GABRIELLE, GANGREL   Dim 30 Jan - 4:11

Je me nomme Gabrielle. J'appartiens au clan Gangrel. Ce qui ne signifie pas grand chose pour nombre d'humains. Pour moi, cela représente ma seconde naissance. Une naissance plutôt douloureuse et inattendue...

Depuis ma venue sur cette terre, je n'ai connu d'autre endroit que mes Ardennes natales. Une région, somme toute banale, sans grand intérêt, mais assez vaste et inoccupée pour que j'y installe un élevage dédié aux plus beau et majestueux animal qui soit : le chat.

Mon élevage, situé au cœur d'une région abondamment irriguée par un climat capricieux, se situait à proximité d'une luxuriante forêt.

Cette forêt grouillait de cervidés et de sangliers, que je soignais à l'occasion, et qui s'approchaient parfois du vaste enclos qui bordait mon élevage, me procurant un spectacle exceptionnel depuis les fenêtres de la nursery.

Un soir, un de mes chats, devenu comme fou, se sauva en direction de la forêt, comme mû par un ordre éminent. Je le suivis, armée d'une boite de croquettes au saumon et d'un jouet qui couine.

Je n'étais pas tranquille. Depuis plusieurs jours j'avais l'impression qu'une présence anormale rôdait dans la forêt. Les animaux semblaient agités. Mes chats sentaient eux aussi quelque chose. Ils n’arrêtaient pas de miauler et de gratter le bas des portes pour sortir.

Mon évadé était parvenu à détourner mon attention et je me retrouvais au crépuscule, seule, dans la forêt, avec pour arme une souris verte en caoutchouc.

Ma quête fut de courte durée. À peine avais-je pénétré dans la forêt que quelque chose tomba devant moi dans un bruissement de tissu. Mon seul souvenir fut la vision de deux rangées de dents blanches et éclatantes, aux canines anormalement longues, suivi d'une atroce douleur au cou.

Ce qui se passa ensuite est assez flou. Une succession d'impressions. De force. De vitesse... De faim.

Laissée pour « morte » dans la forêt, je m'éveillais quelques temps plus tard. J'errais, hagarde, dans la forêt, cherchant un chemin, un but à ma vie, une raison à cette nouvelle naissance, et sutout à manger.
Et pas forcément dans cet ordre.

Je me découvris une étrange capacité à communiquer avec les animaux. Don qui me fut utile pour me nourrir pour la première fois au cou d'une biche.

Depuis les premiers instants qui avaient suivi mon réveil, je ressentais une puissante sensation de manque, comme la douleur que procure un jeûne trop long, une douleur presque incapacitante, qui me brulait de l'intérieur.

La proximité de la forêt m'avait poussé à me documenter sur les champignons comestibles de la région, dont je faisais régulièrement la cueillette. Ma joie fut de courte durée quand mon organisme rejeta violemment les quelques trompettes de la mort que j'avais goulument ingurgitées.

Alors que mon esprit prenait conscience de l'inutilité de la nourriture « conventionnelle », une biche se prit la patte dans un piège à renard, tout prêt de moi.

Ma première réaction fut de courir vers elle pour la libérer. Je m'approchais doucement de la biche, tout en lui murmurant que tout allait bien. Mes paroles semblait réellement l'apaiser, et elle se calma.

Lorsque je me penchais sur son petit corps blessé, la vue du sang s'écoulant de sa patte arrière me fit l'effet d'un violent coup au crane. Une pulsion sanguinaire s'empara de moi, je sentis mes canines s'allonger et je les plongeai, malgré moi, dans le cou palpitant de la petite biche, qui ne bougea pas.

Lorsque je repris mes esprits, la biche était étendue sur le flan, calme. Je défis sans aucun mal le piège, déchirai un morceau de mon t-shirt et lui fit un bandage de fortune. Je la laissai là et repartis plus profondément dans la forêt, horrifiée par mon acte.

Après plusieurs heures d'errance, épuisée, je finis par tomber sur un entrepôt qui semblait abandonné. Les lumières du jour commençaient à poindre et mon organisme semblait réagir de façon violente à ce phénomène.

Je décidais de me réfugier dans cet endroit, à bout de force. À peine à l'intérieur, je m'écroulais sur un tas de paille où je tombais dans un sommeil profond et sans rêve.

Le lendemain soir, en ouvrant les yeux, je fus terrifiée de me retrouver nez à nez avec un énorme sanglier, haut de plusieurs mètres. Mes sens en alerte, je ne tardais pas à me rendre compte de mon erreur. La bête, haute et massive, n'était en réalité qu'un gros cochon de métal en construction dans le hangar d'un illuminé de la région.

Ma frayeur passée, je regagnais la forêt. Chassant désormais ma nourriture, je survécus ainsi pendant plusieurs jours, me nourrissant du sang des animaux que j'attrapais.

Puis, un soir, au gré de mes errances, je finis par revenir là où ma vie avait brusquement pris un tournant... inhabituel. Je vis avec plaisir et soulagement que mes protégés se débrouillaient bien sans moi et que j’aurai bientôt plusieurs portées de ravissants chatons au pedigree incertain.

Une silhouette se tenait devant la porte. Elle me fit signe. Je m'approchais et elle m'invita à m'asseoir dans ma cuisine. C'était un Gangrel, un vampire. Tout comme je l'étais désormais.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
magnamagister
Grand Seigneur de la Galaxie Rôliste !
Grand Seigneur de la Galaxie Rôliste !
avatar

Messages : 2770
Date d'inscription : 16/12/2009
Age : 40
Localisation : Châlons en Champagne, sur sa chaire pas loin du tableau

MessageSujet: Re: GABRIELLE, GANGREL   Dim 30 Jan - 13:07

Belle narration, et bon style. Très agréable à lire ! Et je n'ai jamais eu à corriger aussi peu de fautes (de grammaire surtout)!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ze butch
Bourrin du dimanche
Bourrin du dimanche
avatar

Messages : 569
Date d'inscription : 16/12/2009
Age : 40
Localisation : Soudron p'têt Liége

MessageSujet: Re: GABRIELLE, GANGREL   Dim 30 Jan - 16:12

Sympa la pub pour WOINIC, sympa le BG.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ste
copain du ch'nord !
copain du ch'nord !
avatar

Messages : 472
Date d'inscription : 18/12/2009
Age : 35
Localisation : Normandie, au bord de la forêt

MessageSujet: Re: GABRIELLE, GANGREL   Dim 30 Jan - 21:52

Comme c'est mignon Embarassed

Bon avec les crocs et les griffes sorties ça doit être moins fleur bleu mais quand même, la petite maison dans la prairie aurait pu être tourné dans les Ardennes visiblement !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saïlar
Clown Chiant
Clown Chiant
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 31/12/2010
Age : 31
Localisation : Dans ton Cul

MessageSujet: Re: GABRIELLE, GANGREL   Sam 5 Fév - 8:40

J'adore la dédicace à Woinick!! Ça m'a bien fait rire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: GABRIELLE, GANGREL   

Revenir en haut Aller en bas
 
GABRIELLE, GANGREL
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gabrielle Delacourt
» ♦ Gabrielle de Vendôme ▬ « Une fille pure, si naïve et angélique va voir quelques plumes tomber de ses ailes. »‏‏‏‏
» Gabrielle Epitafios Haintworth {OK}
» Gabrielle Rochechouart de Mortemart, Marquise de Thianges [Terminééée]
» Gabrielle de Vendôme || fiche terminée.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TABULA RASA :: World of Darkness :: Vampire Masquerade / Dark Ages-
Sauter vers: