TABULA RASA

Le forum pour parler de nos jeux, scénarios, et campagnes.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 DOUMENIQUE, ASSAMITES...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kombusha
Homme le plus classe du monde
Homme le plus classe du monde
avatar

Messages : 164
Date d'inscription : 17/12/2009
Age : 31
Localisation : Ca dépend où je suis

MessageSujet: DOUMENIQUE, ASSAMITES...   Sam 1 Jan - 0:03

Cela faisait plusieurs nuits que j'observais mon vieil ami Joseph à travers la fenêtre de sa chambre d'hôpital.
Cette nuit semblait être l'une des dernières pour lui et, contrairement au mien, son visage portait la marque du temps.
En effet, quelques décennies s'étaient écoulées depuis notre dernière rencontre.
Il avait été mon meilleur ami, un vrai frère dans la vie comme au sein de l'agence.

J'attendis que l'infirmière sorte pour me glisser discrètement dans la chambre.
Je m'assis à son chevet et me raclai la gorge. Il ouvrit les yeux.
Je lus dans son regard une trace de panique suivie d'incompréhension.
" Salute amicacciu."
" Doumé... ? "

Il tenta de rassembler ses maigres forces pour se relever.
"- Ne te fatigue pas, lui dis-je en le repoussant doucement contre son oreiller. Je suis bien réel Joseph.
- Tu sembles si jeune, si... vivant.
- Je ne suis pas à proprement parler un fantôme, mais je ne suis pas sûr que vivant soit le mot le plus approprié."

Un nouveau signe d'incompréhension marqua son visage.

"Mais ne t'inquiète pas, je vais tout t'expliquer. Et s'il te plait retire cette terreur de tes yeux, on dirait ce pauvre Mussolini lorsqu'on l'a démasqué dans cette colonne allemande."

Il esquissa un sourire.

" Je me refusais à croire que l'homme qui permit la mort d'Al Capone soit mort en mission." Ironisa-t-il.

Je souris à mon tour.

" Un arrêt cardiaque, on dit les journaux... Quoi qu'il en soit, il aura payé cher sa tentative pour corrompre notre beau pays, plaisantai-je.

-Une bien belle prouesse de ta part..." Ajouta-t-il.

" Je vais maintenant te conter mon histoire. Celle que j'ai vécu depuis plus de quarante années..." Lui dis-je.

" C'était une belle journée de juin 1954. J'étais paisiblement en repos dans notre village, le soleil de Lentu réchauffait ma peau...
Alors que je dormais dans mon jardin, le téléphone sonna et j'entendis la voix de tante Ursula. L'appel était pour moi.
Je pris le téléphone et reconnus la voix de notre patron de l'époque, lui et son accent de pinzutu parisien.

" Vos vacances se passent-elles bien, Doumé ?" Me demanda-t-il alors.
" Effectivement, l'air pur de mon village me fait le plus grand bien, et la charcuterie de mon beau pays me manquait terriblement." Lui répondis-je.
" Bien, vous devez être en forme dans ce cas, et c'est tant mieux. J'ai besoin de vous. Me dit-il. Vous devez partir pour l'Égypte.
Vraisemblablement, une bande terroristes compte venir en aide aux Algériens dans le conflit qui s'engage. Et vous devez neutraliser le chef de cette bande, un certain Abbas Achraf. Il demeure au Caire.
C'est à vous de mener les investigations nécessaires à la réussite de cette mission."

Il m'informa que je devais partir au plus vite.
Je reposai le téléphone. Fis une bise à ma tante, préparai mes affaires et montai à bord de ma Chenard & Walker CHV.

Je regardai alors Joseph avec malice et lui dis:
" Ce vieux tas de ferraille roule encore, il est garé en bas." .

Je perçu une pointe d'amusement dans les yeux de mon ami.

" Je pris la route jusqu'à Ajacciu, montai dans le ferry pour Alger, et roulai jusqu'au Caire.
Il ne fallut pas longtemps pour me retrouver dans un établissement que fréquentait la cible: un salon de thé assez réputé de la ville.
Je pensais ma couverture intacte, mais un soir, ce qui semblait être un simple serveur vint me voir.
Il avait un teint halé, mais d'une pâleur énigmatique. "Bonsoir monsieur, avez-vous besoin de quelque chose ?"
Il parlait un italien très précis et sans le moindre accent."

Je lui répondis en corse :
" - Tout va bien je vous remercie.
- Il va vous falloir faire bien attention, Abbas est plutôt inaccessible .
- Jamais entendu parler, mais merci du conseil.
- A votre bon vouloir, j'ai hâte de connaitre l'issue de tout ceci."

J'avais peine à croire que j'étais démasqué mais cela faisait plusieurs semaines que j'étais ici. Je connaissais les plans de la résidence et la disposition du service de sécurité et je ne pouvais plus faire marche arrière.
De plus, si Abbas m'avait découvert, je doutais de pouvoir continuer à boire mon thé tranquillement.
Il me fallait agir cette nuit, je pris mes dispositions et commençai ma mission.

Arrivé sur les lieux, il ne me fallut que quelques instants pour neutraliser les sentinelles et rentrer dans la place. J'évoluai sans heurts à la recherche de la salle contenant les explosifs censés être livrés aux algériens.
J'éliminai progressivement et discrètement les éventuelles poches de résistance sur ma route.

J'arrivai enfin dans la salle où étaient entreposés les explosifs. J'activai ma bombe personnelle en me laissant 15 minutes pour éliminer la tête de l'opération.
Je continuai jusqu'à la chambre d'Abbas et éliminai les gardes devant la porte.
J'entrai dans la pièce et vis 3 personnes : Abbas et deux nouveaux gardes.

De toute évidence je n'aurai pas le temps de neutraliser les trois. La première balle se logea dans l'œil de la cible. Mon deuxième tir atteint le garde gauche directement dans le cœur, alors que je vis l'autre garde me viser avec son arme.
Je sentis soudain une violente décharge parcourir mon crâne, et un gout de sang et de métal imprégner ma bouche."

Les yeux de Joseph s'écarquillèrent, me pressant de continuer.

"Lorsque je j'ouvris les yeux, j'avais devant moi le visage du serveur qui était venu me parler au salon de thé."

"Vous voila enfin réveillé."
Je me touchais la tête, j'étais endolori et atrocement fatigué. "Qui êtes-vous ? Où suis-je ?"

Je répétais à Joseph les mots de ce serveur, qui m'avait révélé être un Assamites, révélant ainsi à mon vieil ami l'existence des vampires, ma nature et ma vie depuis cette époque.

J'avais été choisi grâce à mes talents et grâce au fait que la balle que je reçus dans la tête ce soir là ne me fût pas fatale. Je lui montrai quelques uns de mes attributs vampiriques afin de lever les derniers doutes qu'il aurait pu avoir.

Curieusement, il n'eut pas beaucoup de difficultés à croire mon histoire.
Le reste de la discussion fut moins tragique.

Nous avons continué d'évoquer de vieux souvenirs, jusqu'à ce que le soleil me pousse à partir .

Je lui fis mes adieux. Et en bon agent secret il emporta mon secret dans la tombe quelques jours plus tard.

Quant à moi je sentais un poids en moins sur mes épaules, il était le premier et le seul de mes proches à savoir ce que je j'étais réellement devenu.



Ainsi s'est passée mon étreinte, c'est ainsi que je suis devenu un Assamites.






Dernière édition par Kombusha le Sam 1 Jan - 20:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
magnamagister
Grand Seigneur de la Galaxie Rôliste !
Grand Seigneur de la Galaxie Rôliste !
avatar

Messages : 2878
Date d'inscription : 16/12/2009
Age : 40
Localisation : Châlons en Champagne, sur sa chaire pas loin du tableau

MessageSujet: Re: DOUMENIQUE, ASSAMITES...   Sam 1 Jan - 2:15

Excellente prouesse narrative, j'applaudis. Des BG comme ceux-ci j'aimerais en voir plus souvent avec une telle qualité et originalité d'écriture ... study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ste
copain du ch'nord !
copain du ch'nord !
avatar

Messages : 472
Date d'inscription : 18/12/2009
Age : 35
Localisation : Normandie, au bord de la forêt

MessageSujet: Re: DOUMENIQUE, ASSAMITES...   Sam 1 Jan - 17:07

Ouais effectivement l'Assamites corse on verse vraiment dans l'originalité de haut vol !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kombusha
Homme le plus classe du monde
Homme le plus classe du monde
avatar

Messages : 164
Date d'inscription : 17/12/2009
Age : 31
Localisation : Ca dépend où je suis

MessageSujet: Re: DOUMENIQUE, ASSAMITES...   Sam 1 Jan - 18:46

Mais euh Alex il m'avait dit qu'un corse c'était bon. Ma belle île ayant été colonisée par les Maures quelques siècles auparavant ( D'où le drapeau représentant la tête de général maure coupée et mise dans un drap blanc après la défaite des envahisseurs).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ste
copain du ch'nord !
copain du ch'nord !
avatar

Messages : 472
Date d'inscription : 18/12/2009
Age : 35
Localisation : Normandie, au bord de la forêt

MessageSujet: Re: DOUMENIQUE, ASSAMITES...   Sam 1 Jan - 18:54

C'est juste surprenant comme choix mais je n'ai pas dit que ce n'était pas logique ni justifié !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
magnamagister
Grand Seigneur de la Galaxie Rôliste !
Grand Seigneur de la Galaxie Rôliste !
avatar

Messages : 2878
Date d'inscription : 16/12/2009
Age : 40
Localisation : Châlons en Champagne, sur sa chaire pas loin du tableau

MessageSujet: Re: DOUMENIQUE, ASSAMITES...   Sam 1 Jan - 19:13

Ça sort radicalement des sentiers battus on va dire, mais au moins ça a le mérite d'être original car inattendu ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ste
copain du ch'nord !
copain du ch'nord !
avatar

Messages : 472
Date d'inscription : 18/12/2009
Age : 35
Localisation : Normandie, au bord de la forêt

MessageSujet: Re: DOUMENIQUE, ASSAMITES...   Sam 1 Jan - 23:16

Je suis d'accord, l'idée est très bien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: DOUMENIQUE, ASSAMITES...   

Revenir en haut Aller en bas
 
DOUMENIQUE, ASSAMITES...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TABULA RASA :: World of Darkness :: Vampire Masquerade / Dark Ages-
Sauter vers: