TABULA RASA

Le forum pour parler de nos jeux, scénarios, et campagnes.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Présentation des Runners

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
magnamagister
Grand Seigneur de la Galaxie Rôliste !
Grand Seigneur de la Galaxie Rôliste !
avatar

Messages : 2722
Date d'inscription : 16/12/2009
Age : 40
Localisation : REIMS Cité des Sacres, sur sa chaire pas loin du tableau

MessageSujet: Présentation des Runners   Lun 21 Déc - 17:49

Présentez et décrivez ici vos runners ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ste
copain du ch'nord !
copain du ch'nord !
avatar

Messages : 472
Date d'inscription : 18/12/2009
Age : 35
Localisation : Normandie, au bord de la forêt

MessageSujet: Re: Présentation des Runners   Lun 21 Déc - 21:34

ILLMAERITH

Grande, belle, certains diraient "juste une elfe", rêveuse, amoureuse de la vie et des gens, certains me qualifient même de Mère Thérèsa de l'Ombre et pourtant...

Je me rappelle des peuples Donneurs-de-Noms, je me rappelle de la blafarde splendeur de la Reine Machia et de son Trône de Rose, je me rappelle de la Grand Bibliothèque de Throal et de son  Grand Scribe accueillant, je me rappelle l'arrivée des Horreurs et la fin d'un monde...

J'étais une Troubadour de grand renom, désormais je suis une puissante adepte.
J'étais libre, désormais je suis une citoyenne du Tir Tairngire .
Je prônais l'Amour par le Verbe d'une Passion, désormais je dois me battre pour qu'un peu d'humanité subsiste encore en ce monde.

Mon "style" m'a fait avoir de gros problèmes mais je ne perds pas l'espoir en mon grand projet. Je me consacre donc à ma carrière musicale en attendant que tout cela se tasse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ze butch
Bourrin du dimanche
Bourrin du dimanche
avatar

Messages : 568
Date d'inscription : 16/12/2009
Age : 40
Localisation : Soudron p'têt Liége

MessageSujet: Re: Présentation des Runners   Dim 3 Jan - 23:55

Immense, fort, un peu simplet.

Je suis Panzer XIII

Je ne connais pas mon passé. D'après ma musculature, ma taille, ma résistance, je devrais être un orc ou un troll, mais j ai l'apparence d'un humain.
J'ai une résistance hors du commun, d'où mon surnom. Je pense être conçu spécialement pour la guerre, car c'est ma seul spécialité, à l'arme lourde bien sûr ! Je suis paré pour être en première ligne, pour décimer l'ennemi, et résister le temps qu'il faut pour permettre aux commandos d'infiltration de faire leur travail.

Mais je ne sais pas qui est mon ennemi, c'est pour cela que j'ai choisi de suivre un groupe de runners (Greedy en particulier qui m'a offert un bon job), les seuls en qui j'ai toute confiance, et pour le moment, en dehors des missions, je veille sur l'armurerie "noire" de l'agence de Nice ; l'utilisation d'armes est en effet proscrit dans le pays où nous sommes.

Je suis Panzer XIII, n'embêtez pas mes amis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ptinico
"Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ..."

avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 35
Localisation : France

MessageSujet: Re: Présentation des Runners   Mer 14 Avr - 19:38

Greedy, la gâchette du groupe.

Français en exil à Seattle après sa transformation en orc, moi, Greedy, ai fait quelques courses de moto pour survivre. Mes accidents m'ont amené à goûter au cyberware, et le cyberware m'a permis de commencer les runs, qui rapportent bien plus. Mon job officiel est garde du corps.

Depuis ma plus tendre enfance, je suis plongé dans l'univers des armes puisque mon père tient une manufacture d'armes à Nice, et sa réputation n'est plus à faire. J'ai appris à tirer avant d'apprendre à marcher... Du coup, je pourrais scalper une hirondelle à 2 km avec une balle de mon sniper fétiche, le barret. Vous l'aurez compris, les armes sont ma spécialité, et surtout les armes "fines" (contrairement à celles qui explosent, gros bourrin de Panzer !!!) (bon, avec de l'APDS quand même Very Happy ).

J'ai pas mal de run à mon actif, et surtout à Seattle. Nous n'avons pas toujours été discrets (l'avons-nous étés seulement une fois ?), et le temps de la retraite de l'ombre s'est fait ressentir. Mais fort d'un joli magot, j'ai décidé de monter ma propre agence de garde du corps et de détective privé, histoire de m'occuper. Évidemment, je ne résiste pas à l'envie de rendre service à des personnes qui sont dans le besoin (et qui payent bien surtout). L'agence me permet de piocher parmi les talents de mes agents doubles.

L'histoire se poursuit... en France.

PS1 :Vive les croissants au p'tit déj' !!!
PS2 : à partir du troisième croissant, ils sont retenus sur le salaire...
PS3 : agence sérieuse de garde du corps recrute chauffeur ayant une bonne expérience. Fous du volants s'abstenir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
magnamagister
Grand Seigneur de la Galaxie Rôliste !
Grand Seigneur de la Galaxie Rôliste !
avatar

Messages : 2722
Date d'inscription : 16/12/2009
Age : 40
Localisation : REIMS Cité des Sacres, sur sa chaire pas loin du tableau

MessageSujet: Re: Présentation des Runners   Mar 20 Avr - 21:44

Cheyenne "Kashmir" Isden
On peut parfois se poser la question de ce qui pousse quelqu'un à devenir runner. Rien en tout cas ne semblait prédestiner Cheyenne en ce sens. Née peu avant le grand crash de 2029, d'une mère cadre corporatiste chez Gaeatronics, et d'un père Shaman Ours membre du conseil tribal Salish, elle fut très tôt tiraillée entre deux modes de vie, deux cultures. Les vicissitudes morales, politiques et sentimentales de la vie séparèrent bien vite ses parents ; elle vécut toute sa jeunesse à Seattle avec sa mère, à Bellevue, hors des réalités du monde.
Alors qu'elle révéla le don à son adolescence, sa mère lui laissa le choix difficile de son avenir : soit étudier la thaumaturgie dans la prestigieuse université Terre du Milieu  de Chicago et être assurée de se faire recruter par une corpo à sa sortie, soit embrasser la culture de sa part amérindienne et devenir shaman sous la tutelle de son père. Elle n'avait jamais nié ou eu à nier, à avoir honte de son sang Salish, bien qu'elle n'est jamais été invitée par sa mère à cultiver ses racines. Elle n'avait rencontré son père qu'à de rares occasions, lors de déplacements officielles hors de Council Island. Elle demeurait malgré tout une métis, et devait donc vivre avec, dans un monde comme dans l'autre, et savait qu'elle serait toujours vue avec suspicion dans les deux, quoi qu'elle fasse. Après une longue réflexion, elle choisit de devenir mage. Elle préféra finalement la "science" à la tradition. Et elle savait que son père le lui reprocherait toujours ... Elle sortit parmi les premiers de sa promotion, mais contre toute attente refusa toutes les propositions des chasseurs de tête des corpos. Elle préféra se destiner à l'enseignement, et n'eut aucun mal à trouver un poste à l'Université de Seattle, au département des Thaumaturgies appliqués qui commençait à prendre de l'essor à la fin des années 2040.
Elle aimait son travail, faisait son travail de chercheur avec passion et conviction (elle est à l'origine de découvertes sur le plan astral, sur les propriétés des focalisateurs et tous autres objets, ainsi que les créatures duelles, cad qui coexistent sur les deux plans, physique et spirituel), mais quelque chose lui manquait, une part d'aventure, de frisson, de chaos ... Elle trouva sa réponse, et son équilibre, alors que d'anciens élèves, tombés dans le run par nécessité ou par choix, vinrent lui demander conseil, et qu'elle choisit elle aussi de franchir la ligne, au départ pour de petites affaires, de petites enquêtes à caractère magique, pour finir par participer à de vrais "ops".
Elle sait très bien que ça n'a en rien arrangé ses relations avec son père, qui a dû maintes fois intervenir pour sauver sa place à l'université ou lui éviter des soucis avec les autorités, mais c'est ainsi qu'elle a choisi sa vie, toujours sur le fil, bien loin du cadre propret et sécurisant d'un appartement de Bellevue.
Après de nombreux runs plus ou moins couronnés de succès, elle dut un temps travailler pour les services secrets du conseil Salish pour se racheter de grosses bêtises (elle assuma les échecs de son groupe), jusqu'à ce que Greedy lui propose de rejoindre l'agence qu'il venait de monter en France. Une proposition qu'elle accepta, rien qu'à l'idée de collaborer de nouveau avec sa vieille amie  Alicia "Pink" Moore ; elles avaient partagé tant de galères ensemble ...
Kashmir est une bonne âme, une coéquipière sérieuse et loyale, spécialiste dans son domaine (elle est initiée grade 2 et verse dans l'art du camouflage et de l'orientation par la pratique du grec ancien), profondément non-violente, sage et maternelle. Elle est plutôt agréable physiquement (elle garde juste les traces d'une opération chirurgicale au nez, souvenir d'un coéquipier avec du cambouis dans le cerveau qui l'a frappé pour l'avoir pris pour un garde corpo alors qu'elle était sous masque physique) et s'habille toujours très classe, à la mode amérindienne.


Dernière édition par magnamagister le Sam 2 Avr - 7:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
magnamagister
Grand Seigneur de la Galaxie Rôliste !
Grand Seigneur de la Galaxie Rôliste !
avatar

Messages : 2722
Date d'inscription : 16/12/2009
Age : 40
Localisation : REIMS Cité des Sacres, sur sa chaire pas loin du tableau

MessageSujet: Re: Présentation des Runners   Mer 18 Aoû - 3:41

Korugawa "Shade" Sakura (Saki)
Sakura est née à Kobe le 23 mars 2029, au sein d'une famille de cadres de Mitsuhama. Sa naissance se présentait sous les meilleures auspices, si seulement elle n'avait pas été une EGI ... Un métahumain (elfe) était plus qu'indésirable, plus qu'une tare ou une malédiction pour des membres bien intégrés de la société nippone, d'autant plus dans le milieu corporatiste, à l'époque. La burakumin fut donc cachée, exilée chez de lointains parents à la campagne. Mais la petite fille ne supporta pas de vivre recluse, humiliée, martyrisée, traitée avec mépris par des gens payés grassement par ses parents pour la tenir éloignée de leur vie, de leur carrière. Elle finit par s'enfuir pour gagner Tokyo à l'âge de 10 ans. Elle vécut comme elle put, dans la rue, grâce au vol, à la prostitution, et au meurtre, ce qui la fit remarquer par le clan Korugawa, une famille Yakuza particulièrement prospère. Elle fut adoptée après avoir réussi sa période probatoire, malgré sa tare, et ce en montrant la plus totale loyauté au clan ; elle avait compris que la chance qui lui était offerte serait la seule de son existence, et qu'il fallait donc la saisir à tout prix. Elle avait enfin la possibilité, malgré sa différence, d'être acceptée. Elle avait 14 ans. Elle ne recula devant rien, se montrant cruelle, vicieuse, implacable avec les ennemis du clan, mais toujours profondément loyale. Elle finit par devenir la garde du corps personnelle de l'Oyabun, après avoir servi en tant que recouvreuse et assassin durant pas loin d'une dizaine d'année.
Sa vie changea radicalement quand elle fut victime d'un tragique accident. En effet les guerres de clan faisaient rage à Tokyo et il n'était pas rare de devoir faire face à des embuscades, des tentatives d'assassinat, voire des attentats. Saki sauva son Oyabun en tentant de se débarrasser de la bombe qui était sensée le tuer. Seulement elle explosa entre ses mains ... Elle fut complètement défigurée, perdit ses yeux, et eut les deux bras arrachés. Elle perdit aussi l'essentiel de sa mémoire. L'Oyabun honora sa dette de sang et lui offrit une reconstruction complète de son visage, ainsi que ce qui se faisait de mieux entre terme d'yeux et de membres cybernétiques. Mais Saki gardait un traumatisme bien plus profond dans son esprit, dans son âme, qu'aucun médecin ne pourrait jamais guérir. Aux portes de la mort, elle prit conscience de la haine qui était en elle et qui l'avait animée, et fait rester en vie. Elle comprit que cette haine n'était que le reflet de celle que la société lui avait témoigné. Elle était prise au piège, et cette haine avait fini par lui faire nier sa propre existence, jusqu'à détruire sa propre identité. Son accident était un ultime signe du destin pour lui permettre de remettre les compteurs à zéro. Elle reprit ses fonctions, encore plus redoutable, près de deux ans après l'accident, avec désormais acquis le respect et l'admiration de tout le clan. Plus rien de sa malédiction n'était désormais inscrit sur son corps, mais elle gardait les stigmates de sa souffrance, de son sacrifice.
Pourtant elle n'était plus la même. Au fond d'elle, elle avait peur. Elle ne savait plus si elle était encore capable de se sacrifier comme elle l'avait fait. Tous ces doutes la rongeaient, et la rendait vulnérable. Elle eut l'opportunité de suivre le clan alors qu'il entreprit de gagner de l'influence à Seattle. Ce voyage fut pour elle une opportunité de trouver une porte de sortie. Elle eut une longue entrevue avec son Oyabun, qui la laissa partir. Il savait qu'elle leur serait toujours loyale, mais qu'elle devait guérir ses blessures, celles qui rongeaient son âme, avant de pouvoir de nouveau faire son devoir.
Elle devint alors garde du corps freelance, puis runner, jusqu'à ce que Greedy ne fasse par hasard sa connaissance et lui propose de rejoindre l'agence.
Il lui reste encore un long chemin à faire avant de retrouver son identité ...


Dernière édition par magnamagister le Sam 2 Avr - 7:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dokoï
Ingénieur pas très ingénieux ...
Ingénieur pas très ingénieux ...
avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 05/01/2013

MessageSujet: Re: Présentation des Runners   Mar 17 Nov - 23:11

Je me nomme Irène Ash et j’ai décidé de consigner ma vie ou plutôt mes différents run dans ce document.

Tout d’abord, je vais commencer par me présenter et vous expliquer la raison qui m’a poussé à devenir une shadowrunneuse. Je suis née le 2 février 2047 en France, à Valence de parents humains. Je n’ai que peu de souvenir de mon enfance mais je sais qu’elle fut heureuse dans ce pays, protégée par son système et ses forces de défense. Rien de tout cela n’aurait pu prédire mon avenir. J’ai eu la chance de voyager avec mes parents, de découvrir de nombreuses cultures, de découvrir de nombreuses choses. Mon plus vieux souvenir remonte à environ 15ans. J’avais alors 7 ans et mes parents m’avaient emmenée visiter les châteaux de la Loire et nous avions passé l’après-midi dans l’un de ses magnifiques jardins à la française, jardin que je n’ai d’ailleurs jamais réussi à retrouver. Il y avait un grand labyrinthe dans ce jardin, de nombreuses fleurs le bordaient et je me souviens de ces roses. Je n’en ai jamais revues d’aussi belles, rouges, blanches, roses, … Mais ce dont je me souviens le mieux fut de ce garçon de neuf ans, Maximilien. Nous avons joué toute l’après-midi ensemble, moi étant une princesse, lui étant mon prince. Je n’ai jamais rien connu de mieux depuis seulement des amours plutôt fades, des jardins peu joyeux. Ce que j’envie cette époque…

J’ai donc effectué des études d’histoire avant de m’engager dans la gendarmerie française lors de mon dix-huitième anniversaire à l’encontre de l’avis de mes parents. Talentueuse, j’ai même eu l’honneur de faire partie des troupes d’élite française en intégrant le GIGN à l’âge de 19ans. J’y ai effectué deux ans de service avant de démissionner pour partir et bouger. Je suis donc partie à la recherche de Maximilien mais l’argent faisant et ayant coupé les ponts avec mes parents (des personnes finalement trop riches et ne connaissant rien des frissons de la vie), j’ai commencé à accepter tous les boulots que je trouvais.

Les premiers étaient simple, garde du corps, transport de fond, je ne cherchais pas et ne voulais pas savoir qui m’employait tant que les boulots étaient bien payés. Pour chaque boulot, je prenais le pseudo de MóGuĭ. Puis un jour, un certain M. Dupont m’approcha et me proposa un contrat. La mission, assassiner un membre d’une petite corpo qui concurrençait la sienne. La paye était bonne et j’ai donc accepté le contrat. L’assassinat se fit sans problème. Ce fut mon premier et loin d’être le dernier. Je me mis à parcourir le monde à la recherche de nouvelles sensations et de Maximilien. Sa piste me mena dans de nombreux pays et je suis sûre de l’avoir revu plusieurs fois, mais sans jamais pouvoir l’approcher. Et à chaque fois que je le voyais, je reperdais aussitôt sa trace, comme s’il se jouait de moi. Je suis certaine qu’il me voyait car il tournait la tête vers moi et me souriait avant de disparaitre de nouveau.
Ma vie n’est donc qu’une course pour le revoir et surtout, pour lui reparler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
belial83
Elle couche avec le MJ !
Elle couche avec le MJ !
avatar

Messages : 537
Date d'inscription : 16/12/2009
Age : 33

MessageSujet: Re: Présentation des Runners   Lun 28 Mar - 13:51

Abigaël

J'ai passé mon enfance à Haïti, avec mes parents et ma grand-mère. Ma grand-mère est la personne à qui je dois d'être celle que je suis. Enfin, elle m'a initiée à la culture et la magie vaudou.
J'étais une enfant assez solitaire. Je préférais passer du temps avec ma grand-mère qui me contait ses histoires et me parlait des esprits. Le monde des esprits me semblait plus intéressant que jouer et courir sur plage avec les autres enfants. Les garçons rêvaient de devenir pirates et les filles voulaient quitter cette île et vivre dans des grandes villes. Bien que paradisiaque pour les touristes, pour ses habitants, c'était le lieu des trafics et de la pauvreté. Les « petits blancs » étaient prétentieux et cruels envers notre peuple.

Un matin, sur la plage, alors que je devais avoir 5-6 ans, je me promenais jusqu'à un coin où je pouvais me retrouver seule et réfléchir. Je regardais les traces de pas dans le sable que le vent et les vagues faisaient disparaître. Inconsciemment, je dessinais des signes occultes dans le sable lorsque je fus surprise de voir une silhouette spectrale. Je n'avais pas peur car je connaissais les légendes dont grand-mère me parlaient mais cette fois, je le voyais de mes yeux. Mais des enfants arrivèrent et me regardèrent parler seule, selon eux. Ils se moquèrent de moi et effacèrent mes écrits en disant que j'étais le diable, ce qui fit disparaître l’apparition.
En rentrant à la maison, j'expliquais à ma grand-mère ce qui s'était passé. Elle me rassura en me disant que je n'étais ni folle ni diabolique mais que j'étais quelqu'un de spécial car j'avais le pouvoir de m'ouvrir au monde des esprits. J'en étais très heureuse et demanda de suite comment je pouvais leur parler.
C'est à ce moment que j'ai décidé de mon avenir, devenir une shaman et m'ouvrir au monde spirituel. Enfin, aujourd'hui je pense avoir un peu dévié de mes idéaux, la réalité m'a rattrapée …

Je suis devenue une shaman vaudou, les esprits m'aident dans mes enquêtes. Celles-ci consistent à trouver des preuves d'infidélité amoureuses ou commerciales selon les clients. Je suis ou plutôt j'étais une détective privée. Mais ces derniers temps, je fais surtout des boulots de shadowrunners. Cela m'a permis de faire de nouvelles rencontres plus ou moins amicales. Je pensais que la Shadow Nation pouvait être un Nouvel Espoir dans cette société corrompue. Enfin, ma conviction s'est vite évanouie. Peut-être devrais-je rejoindre la Communauté de Purity... Non, j'aime trop l'action ou plutôt cette pseudo-liberté dans l'univers des runners. D'ailleurs je pense faire un voyage en Europe, histoire de découvrir le Monde  Wink




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
belial83
Elle couche avec le MJ !
Elle couche avec le MJ !
avatar

Messages : 537
Date d'inscription : 16/12/2009
Age : 33

MessageSujet: Re: Présentation des Runners   Lun 28 Mar - 14:20

Tinker


Je m'appelle Vicky Spiegel, mon nom de rue est Tinker
J'étais, comme nombre de runner, une pauvre gosse des rues qui a trouvé le moyen de survivre comme elle a pu. Si on m'avait dit que je travaillerais un jour dans une Corpo, ça m'aurait bien fait marrer.

Ma vie a commencé, ou plutôt j'ai trouvé ma raison de vivre dans un atelier de mécano. J'avais « trouvé » à droite et à gauche des pièces pour me fabriquer un petit drone avec caméra, car faut bien surveiller ses arrières quand on veut survivre à Seattle. J'avais presque fini mon joujou quand le proprio de la boutique m'a attrapé. Bah oui, il me manque juste une toute petite pièce de rien du tout. Je suis sûre que ça lui aurait pas manqué en plus. Mais lui n'était pas de cet avis. J'ai du bosser pendant plusieurs mois pour rembourser ma dette. Finalement, c'était assez cool et j'ai eu de la chance de pas finir avec une main en moins, c'est ce qu'il me répétait souvent.
C'était un grand orc, travailleur et qui pouvait se montrer très menaçant. On pouvait pas l'arnaquer aussi facilement. Il m'a appris le métier car j'avais du talent selon lui.
Malheureusement, les orcs ne vivent pas vieux, surtout quand ils sont un peu alcoolique et qu'ils ont mauvais caractère quand ils sont saouls. Il s'est fait descendre à la sortie d'un bar. Pour ma part, ma seule drogue, c'est le chocolat Smile

J'ai donc repris la boutique, mais j'ai vite fini par m'ennuyer. Il n'y avait pas beaucoup de challenge à réparer les motos ou rafistoler les camions et les guns mal utilisés. J'ai fini par faire quelques runs, au début pour gagner plus argent et m'acheter des drones plus perfectionnés, d'ailleurs le matériel Ares avait ma préférence dans ce domaine. Et de fil en aiguille, je suis devenue Shadowrunners à temps plein, jusqu'à rencontrer Greedy. J'ai intégré son agence à Nice et suis tombé amoureuse de l'Ares Dragon qui l'avait acheté Wink
J'ai même vu Mr Knight et son Ares One !!!!!!

Mais après quelques ennuis et plusieurs tentatives de meurtre sur notre équipe, j'ai fini par prendre ma « retraite » . Je travaille chez Ares et j'ai de bons tarifs sur les drones Wink

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
magnamagister
Grand Seigneur de la Galaxie Rôliste !
Grand Seigneur de la Galaxie Rôliste !
avatar

Messages : 2722
Date d'inscription : 16/12/2009
Age : 40
Localisation : REIMS Cité des Sacres, sur sa chaire pas loin du tableau

MessageSujet: Re: Présentation des Runners   Ven 1 Avr - 22:49

"OWLLE"

Francesca Scabbia

Je suis née à Seattle au début des années 2050 dans une famille d'émigrés italiens, proche de la Mafia, dont la plupart des membres s'étaient d'abord installés à Chicago dans les années 30, la génération suivante devant tenter à son tour sa chance en gagnant Seattle dans les années 50. Bien vite mes arrières grand-parents durent faire face à l'installation des émigrés asiatiques, japonais, chinois, coréens. La guerre ne tarda pas à éclater dans la rue, pour garder le contrôle sur les activités illégales qu'ils avaient déjà ravis aux irlandais.
La guerre continue encore aujourd'hui entre le Yakuza et la "Famille", dominée par le clan Bigio qui a ravi le pouvoir aux irlandais peu après ma naissance. Mon père était un homme de main des Ciarniello, ces derniers dominant l'univers des Casinos et de la prostitution dans le district d'Everett. C'est là que mon père, casseur de bras et recouvreur de dettes auprès des clients inconvenants, rencontra ma mère, un jeune croupière discrète et taciturne.
Seulement vivre au sein d'un tel monde n'a rien d'enviable, et même si mon père a toujours protégé et subvenu aux besoins de sa famille, son efficacité et sa loyauté envers la Famille lui furent fatales. Il tomba dans un traquenard tendu par des yakuzas, alors qu'il avait été envoyé réclamer une dette à l'un de leurs protégés. Il mourut dans la fusillade, se sacrifiant pour que l'un des neveux de son Capo puissent s'échapper. La guerre qui s'en suivit fut terrible, et nombre de proches parents connurent un sort funeste dans leur lutte contre le Yakuza. Ma haine pour eux, mais également ma volonté d'en apprendre assez sur leur organisation et leurs traditions pour pouvoir venger mon père sont issues de cette triste période, où ma mère me conditionna littéralement en ce sens à la suite de la mort de mon père.
Le Don fut très généreux avec ma mère et moi, ce qui me permis de faire de hautes études de musicologie à l'université de Seattle. J'avais un en effet un talent naturel pour le chant et la musique. Ma mère prit sur elle de me payer des cours de piano ; je n'étais qu'à peine âgée de 6 ans ... Ma grand-mère était parait-il une célèbre cantatrice. Je devais donc porter la tradition familiale sur mes épaules. Heureusement la musique me passionnait, mais plus la musique électronique et expérimentale, au plus grand désespoir de ma mère.
Alors que j'avais fini mes études, je décidai de me faire un nom dans le monde du showbiz, mais je dus me débrouiller seule et sans rien, car je refusai la proposition du Don de produire ma carrière musicale ... Pourquoi ? Il voulait faire de moi une pianiste classique de renommée internationale, et m'utiliser comme un prodige pour épater ses amis et ses relations lors des soirée dans ses salles concert et établissements privés. Je ne voulais pas d'un mécène, ni être exposée comme un singe savant. Je désirais être libre d'exprimer mon talent musical selon mes envies, et mes aspirations ... Il accepta mon choix, ne m'en tint apparemment pas rigueur, même je compris vite que les relations et les informations que je récupérai au gré de mes rencontres et performances devait servir la famille. J'acceptai, apparemment également, de faire mon devoir en faisant des rapports réguliers au Don.
Je devins DJ au "Blues Bar" (appelé plus communément le Boob's Bar par les habitués), à Puyallup suite à une série de concert qui enflammèrent le milieu underground (même si je sais qu'ils viennent plus pour les performances des lap danseuses et autres effeuilleuses ...). Là je compris que tout en servant la famille je pouvais vivre pleinement ma carrière musicale, tout en tissant un réseau de relations suffisamment étendu pour devenir une "Mrs Johnson" réputée, sous le nom de Mrs Jones. Dans le monde la nuit, je suis Owlle, DJ, synthé et chanteuse solo appréciée des milieux underground.
Je ne perds pas de vue ma vengeance, et petit à petit remonte la piste de l'Oyabun qui a piégé mon père, pour un jour payer le tueur qui lui fera rendre gorge ...  

Niveau caractère Owlle est une véritable maîtresse de la nuit, bonne vivante, drôle, talentueuse et séductrice. Elle ne perd pas une occasion pour rendre service, de petits services au quotidien qui rendent la vie plus facile, ou tout simplement rendent les gens heureux, plus confiant en l'avenir. Son réseau d'amis et de relations s'étend par ce biais, en donnant un coup de pouce un jour, et en demandant un petit retour d'ascenseur un autre. La nature et l'importance des services allant en grandissant, pierre après pierre, pour former un édifice de "clients" solides et loyaux.
Grâce à cela elle sait toujours où dîner, toujours où trouver de quoi s'habiller à la mode, ou le matériel dont elle a besoin pour monter un concert au débotté. Mais surtout, elle n'a pas besoin d'avoir un toit, car elle habite en permanence chez les autres, ses amis, à qui elle a rendu moults services, ou qu'elle a séduit un soir pour ne pas passer le reste de la nuit seule ...
Elle vit donc d'expédients, sans aucune gêne, et se plaît à jouer à la princesse.
Tous cela cache évidemment un lourd et profond traumatisme lié à la guerre contre le Yakuza et à la mort de son père. Jamais deux soir au même endroit. Ce fut son quotidien pendant toute son adolescence. toujours en mouvement, toujours à l'affût du moindre signe, de la moindre information pour assurer sa protection, ou donner l'avantage à sa famille. Elle hait profondément la violence, et ne se défendra que si sa vie est en danger, préférant laisser sa protection à quelque gros bras qu'elle aura séduit pour l'occasion. Enfin , elle a peur de la douleur, peur d'avoir mal. Elle a vu tant de gens souffrir, agoniser, s'éteindre sur un lit d'hôpital ...
Elle préférera toujours passer pour une profiteuse, une pique assiette, une allumeuse, ou une salope, plutôt que de révéler le mal qui ronge son âme ...
En tant que Misses Jones elle est une femme d'affaire charismatique, sérieuse, et sans pitié. Elle se montrera hypocrite, rancunière, cynique, cherchant à tirer le meilleur partie de ses employés, clients ou fournisseurs pour une bouchée de pain. On pourra même la qualifier de pingre, cherchant toujours à grappiller le moindre sous à l'insu de ses runners ou commanditaires. Pourtant elle n'a qu'un seul objectif, payer le contrat exorbitant pour tuer l'Oyabun qui a assassiné son père, et se mettre elle et sa mère, Ornella, à l'abri du besoin.
Le monde des Ombres, elle y est née, elle y a toujours vécu, et elle veut absolument s'y soustraire, avec sa seule famille.

" />

_________________
Comment ça je suis un méchant MJ ? Bien sûr ! J'en suis fier même ! Et en plus vous me payez pour cela !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Présentation des Runners   

Revenir en haut Aller en bas
 
Présentation des Runners
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» présentation de demi lovato
» Modèle de présentation
» Ma présentation ! (Phyllali)
» Présentation de Logan Echolls
» Présentation de Nathaniel Mandrake[en construction]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TABULA RASA :: Cyberpunk :: Shadowrun-
Sauter vers: