TABULA RASA

Le forum pour parler de nos jeux, scénarios, et campagnes.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 séance intermédiaire, début chapitre VI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ptinico
"Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ..."



Messages : 69
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 35
Localisation : France

MessageSujet: séance intermédiaire, début chapitre VI   Jeu 16 Fév - 13:31

Alix, Herka et Cian reviennent à l’UMMuS le lendemain du mariage de Caius. Ils vont pouvoir vaquer un peu à leurs occupations. La météo sur Sigil est maussade en cette fin d’après-midi, le brouillard s’installe pour la nuit. Alix est la première rentrée.

En rentrant, Herka va directement chercher un soigneur. Il repère un certain Sokar. Pendant ce temps, Cian raccompagne son épouse. Il ira chercher Alix avant de rejoindre Herka. L’intervention de Sokar se fait sous le regard du public, en pleine rue. La chirurgie est un spectacle, le public laisse quelques piécettes avant de se disperser. Herka repère une connaissance parmi la foule amassée, le Baveux, un mouchard. Il est en mission. Sokar semble dépendant à l’alcool. Certaines rumeurs disent qu’il verse ses recettes à une sorte de groupe de mages, des « mentaleux » selon le Baveux. D’autres soigneurs officient dans les rues du quartier des scribes, mais ils se font virer. Pareil dans le quartier du marché, sauf qu’ils ont plus de temps, car il y a plus de foule. Il y a pas mal de médecins dans le quartier des scribes. La milice fait la chasse à ceux qui opèrent dans la rue, les médecins installés ne veulent pas d’ombre. Encore selon le Baveux, les soigneurs se regroupent chez l’apothicaire Valpus.

Dès l’arrivée de Cian à l’Université, Saltarelle l’aborde. Il y a plusieurs élèves de l’école d’invocateurs-évocateurs qui ont fait le mur, ils n’ont pas mangé au réfectoire. Ils ont profité de l’absence de Pyborite. Ils sont 4, menés par Alvus, un élève un peu turbulent. Il a appris la magie mu par la volonté d’invoquer des succubes. Ils vont souvent tenter les sorts qu’ils connaissent dans le quartier des bordels. Il y a pas mal d’absents dans l’Université, et débaucher des gardes de l’UMMuS pourrait mettre à mal la sécurité de l’école. C’est pour cela que Saltarelle se permet de demander au doyen de ramener les 4 élèves manquant à l’appel.

Alix et Cian rejoignent Herka, ils boivent une bière avant de se rendre dans le quartier de la ruche pour retrouver les 4 fuyards. Herka connait l’histoire de ce groupe turbulent. Cette histoire est arrivée jusqu’aux oreilles de Grender, qui a certainement interpelé Pyborite à ce sujet.

Herka connait une certaine Vili la Rousse. Cian connait de réputation un souteneur, un mage qui tient son bordel. Il aurait des compétences de soigneur aussi pour remettre sur pied ses troupes. Il avait un bordel dans le quartier de la Dame, mais il s’est retrouvé dans la ruche pour une raison que Cian ignore. Son bordel est le plus riche du quartier. Le groupe préfère le contact d’Herka, et se rend donc à la Cuisse Légère, pour rencontrer Vili. Alix et Cian sont sous illusion pour ne pas que cela nuise à leur réputation. Elle connait bien les 4 lascars, ils vont à la Caresse Infernale. Cian la laisse avec un élémentaire de vibration qui lui procure en plaisir intense. Les partenaires de Vili rient dans un premier temps, voyant ces clients redescendre bien vite, mais s’aperçoivent très vite qu’elle est toujours en train de prendre beaucoup de plaisir apparemment…

Le groupe se rend alors à la Caresse Infernale. Le bâtiment est une grande tour noire, avec une flamme qui jaillit de temps en temps en haut. Ça a l’air d’être un établissement bizarre, avec des tieffelines, des créatures peu recommandables, des diables et des démons. On vient ici pour faire des choses sales… Le maître des lieux doit être relativement puissant pour faire cohabiter ces créatures dans un même lieu.

Avec une détection de l’essence, cela rappelle à Cian et à Alix des souvenirs du bateau diabolique qui avait accosté au Pashandar. Ils perçoivent d’où leurs apprentis avaient l’habitude de mater, mais ils apprennent par une fille qui les accoste que cette fois-ci, ils sont rentrés. Il va falloir aller les chercher !!! Les 3 compagnons sont accueillis à l’entrée par un Barbazu, qui les laisse passer. A l’intérieur, il y a plein de belles créatures, des anges déchus, des diablesses, des peaux noires, rose, rouge, avec des queues, des griffes,… De quoi en voir de toutes les couleurs ! Une belle femme avec l’apparence d’une Eladrine vient vers eux. C’est en réalité une démone (une Marilith). Elle perçoit l’illusion de Cian et Alix, qui la font cesser aussitôt. Ils annoncent clairement qu’ils souhaitent récupérer les 4 jeunes appartenant à leur école. Mais la jolie démone leur annonce qu’ils ont des dettes. L’un a même vendu son âme pour quelques dizaines d’années, car il a été trop gourmand, sans pouvoir payer. Les autres ne sont pas allés aussi loin. Ils n’ont que quelques services à rendre. Racheter leur ardoise vaudrait 4 800 po. La démone propose en échange les services de l’Imp pendant 3 mois pour leur faire la cuisine. Mais le groupe refuse. Elle propose alors une ardoise de 4 800 po dans la boutique d’alchimie de l’école. Une âme asservie pendant 15 ans pourrait aussi faire l’affaire.

Herka voudrait obtenir plus, elle énonce quelques services possibles, comme fournir une armée de Barbazu pour défendre l’école, ou fournir discrètement des démones, diablesses et compagnie pour assouvir quelques désirs au sein de l‘UMMuS. Cian préfère couper court, et accepte l’équivalent des 4 800 pièces d’or en matériels alchimiques dans l’échoppe. Après avoir rectifié quelques détails sur le contrat, Cian signe. Il les envoie chercher par des Barbazu plutôt que par des succubes, avec un petit coup de fouet en prime. Cian les téléporte ensuite directement dans les geôles du palais. Fini de perdre du temps !

Ensuite, les 3 compagnons se dirigent vers l’asile, à la recherche de soigneurs. Ils sont accueillis par le gardien qui reconnait Cian, l’ami de Caius, et leur ouvre aussitôt. D’après ses dires, ils soignent moins qu’avant, du temps des factions. Désormais, ils font plus de la garde de patients. Cian lui dit qu’ils cherchent à former des soigneurs magiques. Le gardien de l’entrée leur présente alors un gamin ayant quelques dons. Il a la « main verte », comme ils disent. L’enfant est un demi-elfe, de 13 ou 14 ans. Il s’appelle Jaryn (lvl2). Il est bien mentaliste. Mais il ne se rend pas compte de ses capacités magiques. Il dit qu’il réussit bien à comprendre ce qui fait peur à certains. Il accepte de suivre des cours à l’école pour maîtriser son pouvoir, et le développer. Il travaillera de nuit à l’asile, et prendra des cours la journée. Il parait qu’il a n’a pas besoin de dormir longtemps pour être en forme. Déjà une bonne chose de faite.

Herka cherche maintenant un barde. Le groupe se dirige vers le quartier de la Dame, dans la taverne de la Lyre d’Or. En arrivant, un bouffon se fait virer de la scène sous les jets de nourriture et les huées. Arrive ensuite une très jolie demoiselle, une elfe planaire (lvl 4). Elle fait un tour de chant mémorable. Elle est mentaliste ! Cian la paye grassement et lui propose de venir discuter à leur table. Elle s’appelle Beyllyne. Le fait de conter les aventures des "héros" de l’école l’intéresse grandement. Elle demande à accompagner les 3 acolytes dans leurs aventures, mais ils lui promettent dans un premier temps de lui raconter quelques-unes de leurs plus belles aventures pour qu’elle les mette en chanson. Cian lui offre le gite et le couvert. Une de plus de recrutée !

De retour à l’école, Herka propose à Arsynia d’enseigner au sein de l’école de mentalisme. Elle le fait déjà, mais pas sous l’égide de l’école de mentalisme. Herka demande si elle connaitrait un sicaire, mais il va devoir demander à Grender. Le groupe va se reposer pour le restant de la nuit.
Au matin, Pyborite attend Cian dans son salon. Jaryn est ponctuel. Beyllyne a passé sa première nuit à la belle étoile.

Pyborite demande à Cian de pouvoir s’occuper de la sanction des 4 garnements. Il craint apparemment que la sanction de Cian soit trop dure, et qu’il perde ainsi la dotation de la riche famille d’Alvus. Cian accepte, mais impose à ce qu’ils remboursent la dette des 4 800 pièces d’or à l’école,  et qu’ils suivent une thérapie. Selon Pyborite, Korfax a participé aux bêtises, en leur apprenant des petites choses, et en leur montrant la voie des bordels. Cian devra lui en parler.

Solipsis demande à Herka d’embaucher une personne spécialisée, un maître des bêtes (ce sont des semi-mentaliste = beastmaster).

Le groupe, toujours composé d’Alix, Cian et Herka, se dirige alors vers l’animalerie de Damoiselle Courmine. Elle est magicienne, pas bestiaire, mais elle connait un maître des bêtes, qui se nomme Ersynn. C’est un elfe des plans, qui a obtenu ses galons en vivant pas mal de temps dans la terre des bêtes. Il a développé son totem animal au cours de sa période de survie en terre des bêtes. On peut le rencontrer à la Halle.
Herka demande à Damoiselle Courmine un Corax, un corbeau très intelligent, un parfait messager, qui comprend le langage planaire. Il coûte 760 po. Il ne le prend pas faute d’argent, mais il garde ça en mémoire.

Dans les Halles, les 3 compagnons voient plein de superbes créatures, des dragons de monte, il y a même un Nic’epona, un cheval qui peut voyager à travers les plans. Le tigre repère Ersynn, grâce à son esprit supérieur du cerf de la terre des bêtes. Cian lui parle des jardins, de l’oiseau roc, de la vouivre purpurine, du pégase, du taureau ailé, du cheval de cauchemar, mais aussi et surtout du microsystème en construction dans les limbes. Il lui dit aussi qu’il pourra voyager, notamment pour aller capturer de nouvelles créatures au profit de l’école. La proposition ne le laisse pas indifférent, il va y réfléchir quand il aura terminé sa journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ptinico
"Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ..."



Messages : 69
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 35
Localisation : France

MessageSujet: Re: séance intermédiaire, début chapitre VI   Dim 19 Fév - 13:05

Fin de l'intermède, avant d'attaquer le scénario 2 :

Ersynn se présente au bout de 2 jours, avec sa monture, un beau cheval, avec des bois de cerf. Cette monture vient très probablement du plan des bêtes, il s'agit d'un cerval. Il a aussi des sabots de cerf, et il brame comme le cerf. Il est un peu plus gros qu’un cheval de monte classique. Solipsis tombe instantanément sous le charme d'Ersynn. Elle va lui montrer les jardins. Mais en premier, Cian lui propose d'aller sur la forteresse pour lui montrer les créatures en stase. Ersynn a l’air d’assurer avec les bêtes, et les gonzesses aussi. Solipsis appelle le pégase à l’aide d’une flûte traversière. Ersynn siffle, un aigle arrive, c’est un esprit matérialisé. Alix arrive, tout le monde s’envole pour le palais. Ersynn voit les animaux. Il s’engage à les rendre moins sauvages, moins dangereux. Mais il ne veut pas les laisser en stase. C'est entendu comme ça.
Cian, Alix et Herka vaquent à leurs occupations, Ersynn est entre de bonnes mains de toute façon. Beyllyne et Solipsis le collent en permanence.

Cian parle à Herka d'Elselia, une elfe noire, ancien compagnon de Corfax. Herka souhaite tenter d'aller la recruter. Ils demandent à Ahoura de les accompagner en Elysium pour leur faire gagner du temps, et pour ne pas que ça paraissent étrange. Ils passent par le temple d'Artémis. Ils arrivent dans une forêt et se dirigent vers le village de Piréas. Il y a là pas mal de réfugiés du monde de Kulthéa. Le groupe se rend dans une petite maison à l’écart du village. Elselia les reçoit. Elle vit dans une petite cabane avec une cheminée, une table centrale, et quelques rideaux d'un rouge sombre qui, accrochés un peu partout au plafond, peuvent délimiter des pièces. Chacun se présente, puis Cian et Herka leur font part de l'intention de la recruter au sein de l'école, notamment pour qu'elle enseigne rapidement ses listes de soigneur. Elle accepte de venir de temps en temps, parce qu’elle s'ennuie beaucoup ici. Elle prépare d'ailleurs tout de suite ses affaires et repart avec le groupe.

De retour en Sigil, Ils installent Elselia dans le palais, bien qu'elle préférera rester dans les jardins pour lui rappeler un peu ses aventures. Puis Herka retourne voir le Baveux afin d'obtenir des informations sur Sokar. C'était un chirurgien de bataille, mais il a été traumatisé au fil des guerres qu'il a subies. Il a servi en Bitopie lors de guerres contre les baatezus. Il a sombré dans l’alcool pour oublier. Il a fait pas mal d’erreurs médicales et il ne croit plus en lui. Du coup, est-ce une valeur sûre pour l'école ?

Cian se renseigne pour savoir quel bois serait le meilleur pour fabriquer son bâton, et ce serait un morceau du frêne de l’arbre d’Yggdrasill qui ferait le mieux l'affaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
séance intermédiaire, début chapitre VI
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UU] - Mon beau sapin, roi des forêts ♫ - Intermédiaire
» District intermédiaire - District 6
» [RU] Ma première team - Intermédiaire
» Le Dg s'absente, les joueurs se pognent le cul !
» Grimmjow no espada [Intermédiaire]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TABULA RASA :: Médiéval Fantastique :: Rolemaster-
Sauter vers: