TABULA RASA

Le forum pour parler de nos jeux, scénarios, et campagnes.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Campagne Rolemaster : Chapitre VII - Scénario Huitième (1)

Aller en bas 
AuteurMessage
magnamagister
Grand Seigneur de la Galaxie Rôliste !
Grand Seigneur de la Galaxie Rôliste !
avatar

Messages : 3006
Date d'inscription : 16/12/2009
Age : 41
Localisation : Châlons en Champagne, sur sa chaire pas loin du tableau

MessageSujet: Campagne Rolemaster : Chapitre VII - Scénario Huitième (1)   Lun 30 Jan - 19:30

"La Guerre de L'Unique" - "La Bataille d'Eneathethôn" (I)

_________________
Comment ça je suis un méchant MJ ? Bien sûr ! J'en suis fier même ! Et en plus vous me payez pour cela !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ptinico
"Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ..."

avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 37
Localisation : France

MessageSujet: Re: Campagne Rolemaster : Chapitre VII - Scénario Huitième (1)   Mar 27 Nov - 17:54

Scénario 8 : La bataille d’Enéathéthôn
Le 24/11/2018

L’Empereur a été défait. Le projet de reprise d’Enéathéthôn est bien évidemment maintenu, et devrait être facilité. Une réunion déjà prévue permet d’organiser l’attaque du lendemain. Herka se renseigne sur la ville, et obtient des informations du réseau d’esclaves rebelles de l’Empire universel mené par Bratisianus. Les infos sont fraîches. Tous les esclaves et la plupart des orcs et demi-orcs sont prêts, et attendent un signal de Bratisianus, par l’intermédiaire du Prince. Le nom de code de leur cellule est Rivière Pourpre. Le chef local s’appelle La Source. Le chef orc rebelle est connu sous le nom de Bratisianus, mais c’est certainement un nom donné par l’Empire Universel.

Le pouvoir en place à Enéathéthôn est constitué de fonctionnaires, de hauts-fonctionnaires, de princes marchands collaborateurs, avec le Gouverneur à sa tête, et protégé par une importante garnison. A la base, le Gouverneur n’est pas quelqu’un de l’Empire. C’est un pantin, il s’appelle Rufius.

Enéathéthôn est une ville constituée d’anneaux concentriques. Le dernier anneau, le plus haut, au centre, est protégé par des nefs de guerre. On peut y entrer uniquement par deux portes, gardées par des soldats d’élite. Il y a des esclaves serviteurs au sein du palais, mais ce sont juste des servants, même s’ils font parti des rebelles. Il peut y avoir un bouclier sur toute la ville. Il y a une machinerie, une source d’énergie (une des pierres du chaomancien normalement) qu’ils appellent la matrice. Sauf qu’on a récupéré la pierre animale qui alimentait la matrice.
Il y a douze garnisons de mille hommes chacune, dont dix pourcents d’élite, le reste étant des soldats de base. Six-mille d’entre eux sont assignés aux nefs. Ce sont donc six garnisons sur les douze qui sont affectées à la défense aérienne. Ils ont deux-cent-quarante nefs légères et moyennes.

On s’inquiète de la « bombe », qui est une sorte de maladie magique qui éradique tout, une bombe bactériologico-magique.

Il faut presque deux jours de voyage pour arriver à Enéathéthôn. Cian, en arrivant, invoque vingt-quatre élémentaires, douze d’électricité pour les pilotes, douze de chaos pour ronger les gouvernes des nefs. Il y a une nuée de nefs qui entourent la ville. Elles sont toutes immobiles. L'ordre est donné de les encercler. La tactique d’Arkanth est bonne, et l’ordre est bien passé. L’attaque devrait bien se dérouler. Les Arkhegynes utilisent une tactique de harcèlement, elles encerclent la ville, soutenues par les six forteresses fragment. Celle de Corfax monte loin au-dessus pour tenter une percée directement sur l’anneau royal. Il n’y a que la moitié des nefs ennemies qui bougent.

Commissaire Voyageur tire à l’artillerie. Il fait peu de dégâts pour cette première attaque. Cian envoie ses élémentaires, qui seront retenus quelque peu sur les premières nefs attaquées. C’est étrange que certaines nefs restent en place, car ça laisse l’autre moitié en infériorité numérique. Il se pourrait bien qu’elles n’aient pas de pilotes. Cian envoie un élémentaire en reconnaissance.
La deuxième salve de Commissaire Voyageur est très efficace, contrairement à la première. Il tire avec quatre canons, situé dans chaque tour, plus ceux d’une 1 dizaine de chars. Voici déjà une dizaine de nefs en moins. La pression autour a bien resserré le cercle. Les nefs d’Arkhegyne font un carnage.

La reconnaissance de l’élémentaire de Cian est payante : les prêtres qui pilotent les nefs pour l’instant immobiles ont un pouvoir assez faible. Cian compare avec une nef qui bouge : ce sont des pilotes mages de la Guilde aux commandes.

Quelques nefs de l’Empire montent attaquer la forteresse fragment de Corfax. Le groupe appelle les trente nefs d’Hargaar en soutien. Cian invoque d’autres élémentaires, qui déciment déjà six nefs. Il en reste six autres qui débarquent. Une boule de feu d’Alix en détruit une encore. Herka nous fait une belle projection de présence sur un pilote, faisant chuter tout le navire. Thanos sur son hippogriffe attaque en piqué, et ordonne à sa vouivre d’attaquer aussi, jetant de l’acide. Cian envoie aussi une boule de feu sur une nef, elle s’enflamme sans laisser de chance à ses occupants. Alix envoie une deuxième boule de feu moins efficace. Kuelyr attaque aussi. Thanos passe, et repasse… Tout va bien. Les troupes alliées tiennent bon, les assaillants sont bloqués, et se font décimer. Herka lance une carte, guerrière moine avec une aura de paix, mais les troupes en face semblent imperturbables et continuent leur assaut. Commissaire Voyageur tire au canon du char à la grenaille, ça repousse bien la piétaille. Quelques nefs alliées arrivent, et empêchent les trois nefs restantes de se replier. Arkanth fait se rendre les derniers. Cian envoie ensuite vingt-cinq autres élémentaires sur les nefs immobiles.
On amorce alors la chute de la forteresse fragment. Herka lance une illusion qui fait croire que le palais reste en l’air, et Cian met un mur de feu autour pour empêcher les abordages. Ça fonctionne. Les ennemis lancent une ultime attaque en l’air, alors que nous n’y sommes plus.

On débarque au palais. Une bataille d’une dizaine de minutes pour accéder au centre du palais permet aux nefs ennemies trompées de revenir. Au centre du palais, on se retrouve face au conseil. Il y a un prêtre, un maître psionique, des officiers,… Ils protègent le cœur du pouvoir, le Gouverneur. Ce dernier est terrifié !

Herka commence par une projection de présence sur le psionique d’une intensité extraordinaire. Il ne laisse aucune chance à sa cible, qui tombe au sol. Thanos en fait de même sur l’officier en chef. Mais lui résiste, et engage le combat !!! Thanos tape le premier, et blesse son adversaire par un violent coup, qui brisera déjà des os. Puis il enchaîne avec un coup de marteau qui brisera un bras, ainsi que le dos grâce à l’électricité élémentaire de l’arme. L’officier est déjà hors-combat. Il n’est pas mort, mais en mauvaise posture, au sol. Le psionique tente une dernière action mais il échoue, et s’écroule en saignant du nez. Thanos demande de rappeler les troupes. L’officier répond que c’est trop tard. Le prêtre laisse tomber son bâton sacré. On sonde rapidement l’officier, de crainte qu’ils aient prévu de « lâcher la bombe ». Et en effet, elle va bien être lancée. S’ils perdent, une unité spéciale est missionnée pour lancer la bombe expérimentale.
Dehors, les orcs se sont retournés contre leurs officiers. Nos troupes vont bientôt débarquées. Le temps est compté.

On pense que la bombe sera lâchée depuis la matrice. On empêche le débarquement de toutes les troupes, laissant les orcs seuls dans le combat contre les six-cent soldats en poste dans la ville. Cian rassemble tous ses élémentaires pour les aider, en s’assurant des alliés grâce au signe de ralliement. Le groupe se dirige rapidement vers la matrice, pensant que la bombe y sera lancée.
Commissaire Voyageur lui se dirige vers l’observatoire. Il découvre des calculs sur une nouvelle source d’énergie théurgique.

L’information de la présence d’une menace biologique est donnée à tous les chefs des Royaumes alliés, pour qu’ils décident eux-mêmes de partir ou pas. Ils restent en standby pour le moment. Herka interroge les esclaves : ils ont vu quelque chose : bizarrement, le gouverneur a demandé à faire des travaux dans les jardins. Le palais est construit sur la source de la ville. Le fossé est nourri par la source. Toute la réserve d’eau de la ville est là. Le devis des travaux est largement surévalué par rapport aux travaux annoncés.

L’alerte est donnée, la ville est en train de se vider de ses habitants.

Au niveau de la matrice, il y a bien une nouvelle pierre théurgique qui alimente la matrice. La source d’énergie a l’air de se contenir. Si elle se déclenche, ça libère la tempête. Elle s’alimente grâce au nexus.
La bombe n’est pas au niveau de la matrice, mais cette dernière a été utilisée pour charger la bombe. Commissaire Voyageur recherche les sources de magie théurgiques. Il trouve une deuxième source avec la même aura. Mais étant très proche, la seconde est dissimulée par la première.

Cian, au travers d’un élémentaire d’eau, plonge avec Thanos pour aller voir de plus près. Il y a, en profondeur, une cavité, fermée par une grille. Toute la zone est protégée par des runes théurgiques. Si elles s’activent, elles produisent une réaction en chaîne. Ça libère certainement les bactéries magiques.
La « bombe » est une sorte de paupiette végétale dégueulasse qui faisande sérieusement. Une sorte de masse protoplasmique. Ça pulse de plus en plus. Caïus souhaite s’en approche de façon mentale. Mais son incursion active les défenses, et des miasmes dégueulasses commencent à se libérer dans la flotte. Vite, Cian lance une pièce éthérée autour, car Alix, voyant dans l’avenir, s’était assuré que cela permettrait de neutraliser la menace. La « bombe » est écartée, juste avant qu’elle ne contamine les sources d’eau. Mais le lien entre la bombe et la pierre qui la nourrit n’a pas été détruit. Il faut que ça reste dans la pièce éthérée pour toujours.

Maintenant que le danger bactériologique est écarté, l’ordre est donné aux troupes de débarquer. La ville est reprise assez facilement, même si la majeure partie des soldats ne se rendent pas. La reprise de la ville se fera sans trop de perte. L’Empire savait que la ville était perdue, et ils n’ont laissé que des gens pouvant être sacrifiés, sans pour autant offrir la victoire.

De nombreux orcs veulent des nefs confisquées à l’Empire pour aller renforcer la résistance. Une Arkhegyne est nommée comme Gouverneur d’Enéathéthôn. Un conseil est constitué, avec des membres de l’Alliance et des Orcs rebelles.

Les derniers soldats sont têtus, il faudra les tuer, ou les laisser en geôle jusqu’à ce qu’ils se laissent mourir.

Les familles nobles collaboratrices seront employées comme esclaves ou envoyées au front par Thanos.
L’ancien Gouverneur nous donne accès aux comptes des troupes de l’Empire et de la ville. Il nous dit où sont les dons au culte, et combien a perçu chaque famille qui a collaboré.

Après cette bataille, Commissaire Voyageur décide de rendre une petite visite aux nains sur leur brique volante sculptée, le Monolithe. Ils sont autonomes, et autosuffisants. Ils n’ont aucun intérêt à intervenir dans la guerre. Le seul truc qui les embête, ce sont des pirates pas loin d’eux. Il y va seul pour une mission de diplomatie. Il engage un pilote de la Guilde pour cinq-mille-neuf-cent pièces d’or. Il lui faudra cinq jours de trajet pour y aller.

Le pilote de la Guilde apprend à Commissaire Voyageur qu’il est possible de communiquer au travers du réseau des flux éthérés. Une fois arrivé, le nain du groupe fait pas mal de rencontres, se crée des contacts, arrive à vendre son tank et un exosquelette à plus de cent-mille pièces d’or chacun. Il reçoit aussi une commande de soixante-quatre tonneaux de bière aux champignons, et d’autres tanks ou armures assistées.

Les nains du monolithe sont isolationnistes, autarciques, protectionnistes. L’Empire est un adversaire commercial en moins, et un adversaire potentiel en moins aussi. C’est plutôt une bonne nouvelle pour eux.

Normalement, une barge de guerre éthérée naine ne se vend pas, mais ils ont quand même un catalogue qui va de huit-cent-cinquante-mille à deux-millions-cinq-cent-mille pièces d’or. Quand il s’agit d’or, rien n’est impossible pour les nains. Commissaire Voyageur n’a pas encore la permission d’acheter ce genre d’article.
Il apprend enfin que grâce à la pierre de la terre qu'ils possèdent, ils minent dans leur Monolithe, rebouchent, minent à nouveau, … à l’infini. Une véritable corne d’abondance de minerai et de pierres précieuses ! Notre nain revient au bout de quinze jours.

Pendant ce temps, Thanos va voir en Kulthéa pour savoir si le lien entre l’Empereur et le fils de la reine-mère, Pollax, est encore actif, en fait s’il est devenu un légume ou s’il est libéré. Il y va avec Caïus. Le prisonnier a l’air un peu absent quand ils arrivent. Il simule le fait de ne pas être bien, mais il est tout à fait clair d’esprit. Il veut s’enfuir et se venger. Caïus ne lui fait pas savoir qu’il connait la supercherie. Il est en vie et a de nouveau ses pleines capacités.

Thanos passe un peu de temps ensuite avec sa femme, qui est enceinte. Il en profite pour se renseigner sur les liens entre Claire et son autre moitié. L’ancienne archimage qui était Claire et Sombre était une archimage du Néthéril. C’est Mistra qui l’a scindée, toute seule. Elle l’a « éliminée » pour l’empêcher d’accéder à la divinité, et la remplacer. Elle était extrêmement puissante. Elle s’appelait alors Nyx. C’est également un archimage du néthéril qui a créé les royaumes fragments. Il y a donc un lien entre Nyx et ce plan. Si elle était réunie, elle pourrait réunifier l’Unique toute seule, peut-être même sans utiliser les pierres. Seul Caïus le sait. La place de Mistra a depuis été reprise.


Dans les quinze jours, on arrive à avoir une entrevue avec une projection holographique du chef des orcs, l’Insoumi. Tous les orcs convergent vers la cité  d’Akillopolis, la capitale de l’Empire Universel. Il nous remercie. Il veut instaurer la paix. Les royaumes voisins se débrouillent pour se libérer. Il suit la philosophie d’une entité qu’il appelle Zur dans sa langue (c’est certainement Aupenser). Son objectif est de reconquérir Urkun (terre orc) et Makedonia (terre originelle de l’Empire). Cian lui demande une forteresse fragment en récompense, mais il répond qu’il n’est pas en mesure de lui offrir autre chose que la paix. S’il en veut une, il faut que ce soit un tribu de guerre. Ce que tu gagnes est tien.


Thanos va voir Sombre. Elle savait qu’il viendrait car elle bénéficie des pouvoirs de régénération de Thanos tant que Claire est enceinte. Thanos pense qu’elle a pu être enceinte aussi. Elle finit par le laisser voir sa fille. Il y a une vieille nourrice toute moche au chevet du berceau. La fille a des cheveux noirs, et des yeux verts. La fille s’appelle Syn, et Sombre attend maintenant un garçon.

Elle sera un très grand archimage selon Sombre.
Elle a momifié tous ses amants… Personne ne lui a jamais donné d’enfant (elle était peut-être stérile avant).

Thanos lui a enfin donné l’opportunité qu’elle attendait depuis longtemps. Elle apprécié enfanter dans la douleur.
Sombre estime que Claire était la faiblesse de Sombre. Maintenant qu’elles sont séparées, elle n’a plus de limites.

En se renseignant sur les forteresses fragments, l’Empire possède la forteresse fragment la plus puissante, l’Inexpugnable. C’est un vrai fragment, un morceau de roche de trois-cents kilomètres de long sur deux-cents de large, avec des forteresses le long de ses « côtes », chacune pouvant accueillir plusieurs milliers de soldats. Elle est stationnée juste à côté du fragment ardent.

Les Arkhegynes veulent bien nous aider à capturer l’Inexpugnable, mais elles nous le laissent seulement si Thanos devient un étalon. Elles veulent une descendance immortelle.

Un accord est passé avec les Arkhegynes. Thanos devra venir trois fois par an, et engrosser neuf femmes à chaque fois. Elles nous fournissent en échange deux-cent-cinquante nefs et nous laissent le fragment. Le groupe sait que ce n’est pas une bonne idée, mais le mal est déjà fait puisque Thanos a déjà laissé de la descendance chez les Arkhegynes…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Campagne Rolemaster : Chapitre VII - Scénario Huitième (1)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Campagne Rolemaster : Chapitre III - scénario premier
» Campagne Rolemaster : Chapitre IV - Scénario Second (2)
» Campagne Rolemaster : Chapitre IV - Scénario Treizième (2)
» Campagne AD&D : scénario second
» Campagne Rolemaster (groupe originel) : Chapitre II - scénario premier (3)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TABULA RASA :: Médiéval Fantastique :: Rolemaster-
Sauter vers: