TABULA RASA

Le forum pour parler de nos jeux, scénarios, et campagnes.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Campagne Rolemaster : Chapitre VII - Scénario Second (1)

Aller en bas 
AuteurMessage
magnamagister
Grand Seigneur de la Galaxie Rôliste !
Grand Seigneur de la Galaxie Rôliste !
avatar

Messages : 3006
Date d'inscription : 16/12/2009
Age : 41
Localisation : Châlons en Champagne, sur sa chaire pas loin du tableau

MessageSujet: Campagne Rolemaster : Chapitre VII - Scénario Second (1)   Mer 7 Déc - 19:18

"L’Éveil des Dieux Morts" (I)

_________________
Comment ça je suis un méchant MJ ? Bien sûr ! J'en suis fier même ! Et en plus vous me payez pour cela !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ptinico
"Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ..."

avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 37
Localisation : France

MessageSujet: Re: Campagne Rolemaster : Chapitre VII - Scénario Second (1)   Mar 13 Mar - 17:11

Après les révélations récentes, le groupe ne sait pas quoi faire. Réveiller le mage (c’est-à-dire Heward) du palais fragment ? Éliminer l’Atropal avec la partition inachevée ?
Cian se rend dans la bibliothèque des nécromants pour faire des recherches poussées sur l’Atropal. Dzass l’accueille. Elle lui conseille la bibliothèque de Hel ou celle de Set, qui contient plutôt des informations sur les cultes maléfiques. Ou encore la bibliothèque de Toth. Sinon, il peut s’adresser aux prêtres d’Anubis, qui pourront peut-être le renseigner sur l’art de la momification.

Commissaire Voyageur et Thanos vont au temple des Douze Dieux de la Loi au Mont Céleste. Les forces de la loi pensent à agir car la Dame des Souffrances ne le veut pas. Elle ne respecte plus ses prérogatives, et cela pourra remettre en cause le « pacte »… (pacte qui n'en est pas vraiment un, puisque la Dame ne laisse pas le choix aux Dieux).
Thanos donne à manger aux carpes en cheminant vers le pavillon de Shiroi Ko, la prêtresse d'Amaterasu. Commissaire Voyageur en repère une qui est dorée, réellement en or en fait, avec un reflet en forme de dragon dans ses écailles. C’est un signe, le dragon d’or est un symbole lié à notre destinée. Destinée liée au poids d’une décision très importante pour l’équilibre du monde.
Ils veulent un accès aux archives, ils portent plainte contre l’Atropal, à cause des détournements d’âme pour justifier leur demande. On leur enfin accès au dossier : selon l’histoire qu’on connaît, la Dame des Souffrances a volé les pouvoirs à Aoskar. Selon le dossier, la Dame des Souffrances (désignée sous son véritable nom) et Aoskar étaient réellement amoureux, et les autres dieux les ont jugés. Quand ils ont voulu un enfant, les douze dieux du jugement l’ont condamné en le maudissant. Ils ont demandé à la Dame des Souffrances d’interrompre sa grossesse.  Elle a réussi à s’en sortir en accablant Aoskar. Mais elle s’est vengée en évinçant les dieux de Sigil. Aoskar est mort, il a une tombe quelque part, certainement dans l’espace astral. Il aurait un temple qui lui est dédié dans ce lieu, en plus du Temple Brisé de Sigil.
Les dieux ont condamné à mort Aoskar en disant que la Dame l’a tué pour s'approprier ses pouvoirs. Ils accusent la Dame des Souffrances d’avoir fait en sorte que l’enfant survive, d’où l'existence de l’Atropal.

Depuis, les dieux ont posé des lois pour empêcher les hommes de devenir des dieux, et leur interdisent toute liaison amoureuse entre eux, ainsi que de procréer.

L’Atropal est donc une volonté de la Dame des Souffrances qui symbolise justement sa souffrance.

Ils portent aussi plainte contre Grender, ils obtiennent l’accès à son dossier. Surtout des détournements de reliques divines. Ils savent déjà qu’il est enfermé dans un labyrinthe, lieu d'incarcération personnel de la Dame des Souffrances. Il y a donc un problème de juridiction, les douze dieux ne peuvent pas intervenir.

Thanos repart avec un quetzal, donné par une prêtresse de Quetzalcóatl, certainement du fait ses offrandes généreuses.

Pendant ce temps en Sigil, il y a beaucoup de ramdam aux temples de Tyr, Odin et Thor.
Alix rejoint Cian au temple de Hel. Une paladine, avec une chouette sur l'épaule, les accueille. Cian demande l’accès à la bibliothèque, contre une offrande de mille pièces d’or. La paladine les guide jusqu’à la prêtresse de Hel, avant de s’éclipser. Elle ramasse des tessons de poterie, avec des runes inscrites dessus, puis les jette par terre avant de les observer avec attention. Dans la salle, il y a des braseros avec des flammes vertes où l’on devine des âmes qui se tordent de douleur. Elle leur dit que seule la vie peut combattre l’incarnation de la mort qui n’est jamais née. Le sacrifice peut être physique ou moral. C’est avant tout le choix de la vie ou de la mort qui est important. Seule la vie, le don même de la vie peut le détruire. Çela fait référence à l’énergie positive. Un puissant sort de résurrection serait le plus efficace. C’est ce qui dégage le plus d’énergie positive. Le seul problème c’est que ce genre d’énergie ne peut être manipulé que par des théurges.

L’inverse de la souffrance, c’est la plénitude. L’Atropal se nourrit d’énergie négative. L’âme des morts serait pure énergie négative.

Le soir, tout le monde se rejoint à l’UMMuS. L’archimage Hayat peut certainement lancer ce genre de sort. Pour ressusciter, le groupe peut aussi utiliser le phénix (plumes et cendres), et le miel astral dont personne ne peut parler. En entendant parler du signe du dragon d’or sur la carpe, Cian demande à Khan de faire passer un message au dragon d’or libéré lors de la foire aux monstres.
Selon Caïus, il existe une autorité supérieure aux dieux, les dieux créateurs. Ils n’ont pas besoin d’adorateurs. Il y a encore au-dessus : les faiseurs-de-loi. Le groupe pense alors à Themisthenôn. Pour le libérer, il faut réunir sept joyaux (dont cinq de la couronne du Roi de Thanor et les deux autres récupérer au palais de Thane ...) pour ouvrir la prison sous Kulthéa. Le roi ne l’est que parce qu’il porte la couronne. Il aspire l’énergie positive autour de lui (la vie).

Quoiqu’on fasse, on va se prendre un retour de bâton d’un camp. On va forcément provoquer la colère de quelqu’un de puissant : la Dame des Souffrances, les douze dieux, …

On pourrait aussi donner du miel doré à Aoskar… ce qui le réveillerait. Les dieux l'ont condamné, la Dame des Souffrance a exécuté la sentence, il s’est laissé faire…

Herka rêve pour savoir comment Grender a su pour l’Atropal, comment il s’est retrouvé là-bas. Grender a aussi fait des recherches sur l’Atropal, il est allé à peu près aux mêmes endroits que nous. Il est allé devant la fissure, et est entré. Il a tenté de résister au sort de Herka, mais son état actuel ne lui a pas permis de résister. Peut-être a-t-il voulu annihiler l’Atropal en absorbant. Il veut accéder à une forme de divinité. A priori, il a un peu de mal... L’Atropal ne fait qu’absorber. C’est la chose qui est derrière lui qui absorbe les âmes, un réservoir à âmes. Les âmes sont détournées dans ce réceptacle, il y a quelqu’un qui tire les ficelles. Il y a un nécromant derrière : c’est le maître du donjon de la foire aux monstres : Nyn. C’est l’ancien propriétaire du dragon d’or. Il peut sortir du labyrinthe.
Nyn était accompagné d’un ancien Sorcier Rouge de Thay, Kustodes. C’est lui qui a su que l’atropal a été libéré.

La libération du dragon d'or a tout fait perdre à Nyn. Il se servait de son donjon pour absorber des âmes d’une manière légale. Nyn a un commerce d’âmes. L’atropal remplace son ancien donjon.

Le lendemain matin, Arsynia nous fait savoir qu’un homme aux yeux dorés demande à nous rencontrer. C’est le Dragon d'Or, un dieu mineur... Il a répondu à notre appel car il ne néglige jamais les signes.
Il nous aidera pour une seule et unique tâche : détruire Nyn. Kustodes, son acolyte (ancien Sorcier Rouge de Thay) est mort lors de la libération du Dragon. Mais il a peut-être été ressuscité par Nyn, car il a aspiré son âme.
Selon les règles du pacte, il n’a pas à intervenir. Pour la Dame des Souffrances, il n’est pas vraiment un dieu, ce qui lui permet de venir en Sigil. Il est considéré comme une puissance, un serviteur divin d’un dieu (« quasi-dieu » ou « serviteur surnaturel »). Il est un serviteur de Paladine, l’un des douze, Dieu du plan primaire de Krynn.
Il va être le garant de nos actions au regard des douze dieux, on peut donc agir tant qu’il nous laisse faire. Mais si on fait une connerie, il nous supprime en personne…

Il n’y a aucune loi qui dit qu’un dieu mort ne peut pas redevenir un dieu. Si on réveille Aoskar, il ne devra pas être au courant. Si on s’en tient à la version connue d’Aoskar et de la Dame des Souffrances, les douze n’ont rien à voir avec ça. Ça ne va pas les offenser…

Le groupe part dans l'espace astral pour réveiller Aoskar. On passe encore une fois par le portail dans le palais voisin, grâve à la carpe de crystal. On arrive dans l’espace astral, on demande aux esprits de nous guider, mais compétition oblige, ils font la course.

Caïus se transforme en griffon.
Il laisse alors apparaître un pendentif, sur une chaîne en argent, une pierre précieuse bien taillée, dont la face centrale contient un œil gravé. C’est un pendentif pour adhérer à un dieu disparu : dieu pour les psioniques : Aupenser, dieu neutre, dieu de la connaissance, de la pensée, et de l’art invisible.
On rejoint un fragment, un ancien palais en ruine.  Cian sort un pot de nectar divin. Il en verse dans la bouche de Markduke. Le miracle s’opère. Markduke se lève, son corps flétri revient à la vie. On sent une chaleur. Il regarde Cian avec gratitude, qui le laisse avec ses adorateurs. Il remercie Elselia et Thanos de leur droiture, de leur croyance. Il pose ses mains sur leurs épaules. Il n’a pas retrouvé toutes ses capacités, mais c’est le début de la reprise de sa quête. Il considère ses servants comme ses chevaliers. Il les nomme d’ailleurs ses Compagnons Chevaliers, et les gratifie de ses pouvoirs.
Sa quête est personnelle dans un premier temps, il doit retrouver ses pouvoirs. Il reviendra ensuite les retrouver pour aller en Cerilia afin de tuer Le Gorgon, son ennemi juré.

Il s’ouvre la main ainsi que celles de ses tous nouveaux chevaliers, et il mélange avec eux son sang. Ils deviennent ainsi des « teintés ». Elsélia et Thanos vont symboliquement donner naissance à deux lignées.
Masela pour Elselia : elle obtient un pouvoir de guérison majeur, automatique, permettant de tout soigner : blessures, paralysie, cécité, infertilité, … Elle a ce pouvoir dans mon sang. Elle devient fertile.
Anduiras pour Thanos : un puissant pouvoir de régénération. On ne peut plus l’amputer. Il récupère en permanence. Si on lui crève les yeux, il régénère au bout de trois mois maximum. Les hémorragies s’arrêtent d’elles-mêmes (sauf effet magique). Il récupère des fractures plus vite, …
Ils donnent ce pouvoir à tous ceux de leur lignée, avec un effet rétroactif. Tous les descendants obtiendront ce pouvoir !...

Du coup, Elsélia pourrait tuer l’Atropal rien qu’en le touchant ...

Thanos fait un câlin à Cian, les larmes aux yeux. Avec Elsélia, ils ont un halo doré autour d’eux.

Markduke sort juste après, en armure, avec ses emblèmes (carpe). Il s’en va sur sa monture.
Le nectar permet de guérir les blessures divines. Un dieu mort est un dieu qui a reçu des blessures. Donc comme il est guéri, l’effet est permanent. Ça redonne l’étincelle.

Elsélia et Thanos peuvent décapiter quelqu’un pour récupérer son pouvoir, mais c’est moche.

Le groupe repart tout de suite pour réveiller Aoskar. Le voyage parait long. On voit plein de créatures étranges, des vaisseaux githyankis, …
On arrive devant un fragment. Le fond du ciel astral est un rose saumon. Il y a un labyrinthe à ciel ouvert. Uniquement des portails en enfilade, entremêlés.

Cian sent une présence très diffuse, dans tout l’endroit. Il y a un problème avec l’existence dans la trame de la réalité, comme si il était là et ailleurs en même temps. Il y a plusieurs portails actifs en même temps. C’est comme si il passait des portails en permanence. Il se fait peut-être passer pour mort (il a comme disparu) en bougeant continuellement au travers des portails. Il s’est créé un moyen de défense pour se protéger des créatures astrales envoyées pour le détruire.

On décrypte son cheminement, et on découvre alors un personnage étrange qui ressemble à un Dabus. Les Dabus sont sa création, à son image.
Il a des cheveux blancs argentés qui forment une sorte de flamme. Il a des yeux bleu acier. Il porte une robe de soie, avec des motifs très complexes noirs et dorés, comme une peau de léopard. Il flotte. Il a un visage très carré, avec la peau grise.

Cian lui parle. Il lui révèle la vérité sur l’Atropal. Il s’arrête alors. Il rayonne de pouvoir. Il lui donne alors un pot de miel astral divin, il retrouve ses pouvoirs. Il touche chaque membre du groupe. Il leur donne à chacun le pouvoir de se téléporter n’importe où à volonté en cas de danger de mort, simplement en faisant appel à son nom.

Aoskar repart direct pour son temple en Sigil.

Le groupe continue sa route vers le dieu de Caïus. On pointe vers un immense caillou qui s’étale en longueur. On s’aperçoit qu’il s’agit d’une montagne arrachée du sol. On atterrit au pied d’un escalier. Il passe sous une cascade qui coule dans l’astral. Il y a un vol d’oiseau qui vole lentement au sommet. Certainement des grues. Ce pèlerinage est une introspection sur sa vie. Chaque marche rappelle un choix, une épreuve, un chagrin, … Au moment où l’on passe sous la cascade, on va être libérés de ce fardeau.
Y participent Caïus, Cian, Elselia, Thanos et Alix. Il y a après la cascade un petit temple, avec un homme recroquevillé, en introspection, devant un gigantesque mandala. On fait une méditation sur le mandala. On sent qu’on sort de notre corps, et on va rentrer en communication avec Aupenser. Il dit qu’il avait besoin de quelqu’un pour lui rappeler ses devoirs, et qu’il est grand temps de mettre fin à sa retraite. Caïus le prie d’accepter un modeste don. Cian sort un nouveau pot de nectar divin, qu’il boit aussitôt. Son aura grossit, le haut de la montagne s’illumine, le mandala s’égrène et s’envole. Le phare pour guider les fidèles du dieu s’est enfin rallumé. On va être nimbé dans une lumière dorée éclatante. On va flotter dans l’espace astral, la montagne était la matérialisation de l’esprit d’Aupenser. Ceux qui ont médité se sentent un peu plus courageux.

On retourne en Sigil, par le portail au fond de la piscine du palais voisin. Quand on revient, l’UMMuS est réapparu en Sigil. Tous les dabus sont désormais au service d’Aoskar.
Le Dieu des Portails est au pouvoir avec à son côté sa femme, la Dame de la Félicité. Le temple d’Aoskar est rétabli. Aoskar n’a pas sa couronne, mais c’est une autre histoire. La guerre civile s’est éteinte. Les donneurs d’anneau ne sont plus qu’une franchise de bar.
Tous les labyrinthes de la Dame des Souffrances sont « fermés ». Tout le monde commence à revenir petit à petit dans Sigil. Quand on revient, il s’est passé quelques jours depuis le « Grand Retour d’Aoskar ».
L’UMMuS n’a pas de nouvelles de Grender. Son dossier est clos dans le plan de la loi. Il a donc disparu. Les Dabus collectent de nouveau les impôts. Herka a retrouvé sa mémoire à l’instant où il est revenu dans Sigil. Il connait maintenant son passé, avant sa rencontre avec Grender.

Au retour du groupe, l’UMMuS prévoit immédiatement un conseil de sécurité et un conseil de diplomatie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Campagne Rolemaster : Chapitre VII - Scénario Second (1)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Campagne Rolemaster : Chapitre III - scénario premier
» Campagne Rolemaster : Chapitre IV - Scénario Second (2)
» Campagne Rolemaster : Chapitre IV - Scénario Treizième (2)
» Campagne AD&D : scénario second
» Campagne Rolemaster (groupe originel) : Chapitre II - scénario premier (3)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TABULA RASA :: Médiéval Fantastique :: Rolemaster-
Sauter vers: