TABULA RASA

Le forum pour parler de nos jeux, scénarios, et campagnes.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Campagne Rolemaster : Chapitre V - Scénario Huitième (1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
magnamagister
Grand Seigneur de la Galaxie Rôliste !
Grand Seigneur de la Galaxie Rôliste !
avatar

Messages : 2868
Date d'inscription : 16/12/2009
Age : 40
Localisation : Châlons en Champagne, sur sa chaire pas loin du tableau

MessageSujet: Campagne Rolemaster : Chapitre V - Scénario Huitième (1)   Jeu 22 Oct - 0:14

"Les Sorciers Rouges de Thay" (première partie)

_________________
Comment ça je suis un méchant MJ ? Bien sûr ! J'en suis fier même ! Et en plus vous me payez pour cela !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ptinico
"Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ..."

avatar

Messages : 89
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 36
Localisation : France

MessageSujet: Re: Campagne Rolemaster : Chapitre V - Scénario Huitième (1)   Sam 6 Aoû - 1:26

Peu de temps après le tournoi des mages, une mage répondant au nom de Samarkande vient proposer sa candidature à l’UMMuS. Elle vient du plan de Toril, du continent de Faerûn. Ils ont un rapport de protectorat avec la Simbul, mais sont assez indépendants. Ils se battent contre les Sang-Vert, et les Sorciers Rouges de Thay. C’est Saryss qui l’a démarchée. Elle a préféré s’inscrire à l’université plutôt que de s’engager dans la politique locale. Elle rejoint l’école des transmutateurs.
Une diplomate du royaume d’Aglarond arrive à l’UMMuS accompagné de six gardes. Ils ont apprécié l’action de Cianandacil pour sauver les enfants de leur royaume. Ils nous demandent donc, au vu de notre niveau d’érudition, de chercher des renseignements sur les Sorciers Rouges de Thay. Leur puissance ne fait que grandir, et ils craignent qu’ils utilisent des ressources guerrières pour conquérir Faerûn, puis le reste de l’univers. Il faut en plus rester discret du point de vue de la Simbul, qui prendrait mal cette intrusion dans ses affaires. Cette demande dérange quelque peu Cian. Ils ne sont pas en bon terme avec les Sorciers Rouges, mais il craint une guerre ouverte. Cependant, un contrat de ce type avec ce continent pourrait être un réel atout pour l’école, en assurant par exemple un important apport en ressources, tels que des bois précieux, des surplus agraires, quelques métaux, autant de choses nécessaires au fonctionnement de l’Université. Grender pense que cela nous serait profitable aussi d’en savoir plus sur cette plaie.
Le conseil va prendre le temps de réfléchir. Cian retourne voir Samarkande, et la présente à Lyometys. Mais il ne la lui laisse pas, car il a besoin d’elle pour se rapprocher des Sorciers Rouges, sans éveiller les soupçons. Cian lui donne la mission de trouver une personne dans la rue, et de la payer pour aller acheter des objets dans une de leurs deux échoppes de Sigil. La première étant au sein de l’école de la Dame, les enquêteurs préfèrent s’orienter vers celle du quartier marchand, l’Enclave. Samarkande revient avec un talisman de protection, une potion de guérison, un bâton de lumière (4min 4x/jour) et un parchemin d’annulation des malédictions mineures.
Les objets sont examinés. Ils portent tous le sceau des Sorciers Rouges. Tous les objets ont été fabriqués à Sigil même. Ils sont vendus un peu en dessous du prix du marché grâce à une production en masse et locale.
Pour rappel, ils sont régis par 3 lois :
- La loi de souveraineté : ils ont leurs propres lois dans leur enclave (comme une ambassade).
- La loi du commerce : ils vendent tout à 10% en dessous du marché.
- La loi de l’artisanat : pour un public général, rien au-dessus de 2 000 pièces d’or, tout est traçable, estampillé du lieu de fabrication. Leurs objets sont protégés pour qu’on ne puisse pas commettre de crime avec.
Les compagnons demandent un rapport à Saltarelle sur ce qu’elle sait déjà sur eux. Ils vendent des objets magiques destinés à la noblesse. Ce sont surtout des avantages sociaux, pas de charme ni d’armes, sauf des armes d’apparat sur demande. Elles sont alors fabriquées en Thay et importées par la suite.
En ce qui concerne leur comptoir dans le quartier marchand, ils ont acheté tout un pâté de maison, pour pouvoir produire et vendre sur place. Ils ont passé des contrats privilégiés avec les artisans et les marchands locaux. Ils sont une trentaine de mages, dont une vingtaine d’apprentis qui travaillent dans des conditions difficiles. Leur représentant principal en Sigil est Thelin Zesh. Les autres sont des recruteurs : Hamun Koss, Luss Palomkar, Azbara Jos, Rasmodar.
Ils font du commerce partout pour alimenter leurs armées en Thay.
Ils ont un système très décentralisé. Au sein de Thay, il y a des magiocrates, 8 au total, comme les 8 royaumes de magie. Il y a à leur tête un Zulkir. Chacun a ses priorités. Onze tarchions dominent 11 tarches.
Il y a 2 Tendances au sein des Zulkirs :
- pour Zsass Tham (les unificationnistes, unifier pour s’étendre). Avec lui (officiel) : Lalara Mediocros (abjuration) et Yaphyll (Divination)
- factions expansionnistes : pour conquérir les pays alentour uniquement, et qui s’opposent tout de même à Zsass Tham. Nevron (abjuration), Lauzoril (enchantement) et Aznar Thrul (invocation, également Tarchion, et c’est le seul)
- 2 neutres : Druxus Rhym (altération), s’autoproclame de la faction des chercheurs, pas politicien, veut uniquement faire de la recherche. Et Mitrella (illusion), recluse dans une tour (et folle selon les rumeurs).

Leur armée est constituée d’hommes, d’orcs, de trolls, de gobelins, de géants des collines,  de demi-orcs et de gnolls (hyènes anthropomorphes). Il y a aussi une légion de morts vivants (la légion des Os), et selon une rumeur, une légion de petits dracoïdes (mélanges de dragons et de ptérodactyles = darkenbeast).
Ils ont des prêtres dédiés à tous les dieux mauvais, avec des temples dans leur capitale. Leur population est constituée de mages, de clercs et d’esclaves.

Ils auraient des pactes avec des diables (donc des légions de diables sous leur coupe). Ils auraient eu des accointances avec des effrites du feu et des salamandres. Ils n’auraient pas tenu leurs engagements et aurait subi une guerre avec les effrites du feu.

A part 2 nations comme Aglarond et Rachemen, tout le monde fait du commerce d’esclaves avec eux (en se bouchant le nez).
Le royaume de Thay est un immense plateau avec une montagne au milieu, et la capitale en haut.
Ils n’ont pas de comptoir en Eaux-Profondes. (peut-être en dessous, dans le port illicite, Port-Crâne).
Les comptoirs dépendent d’un zulkir, ou d’un tarchion. Il n’y a pas de pot commun. Thay est divisé en 11 mini états super agressifs unis par un conseil commun. C’est Zsass Tham qui est à l’origine des comptoirs en Sigil.

A priori pas de cristaux dans ce monde.
La faille, c’est la dissension entre les zulkirs. Mais à qui s’adresser ?

Cian lance une analyse d’objet sur les habits de l’enfant inconnue qui voit les esprits : ses habits ont été fabriqués en Thay par des artisans thayens (mi elfe mi tieffeline). Elle a l’air de déformer la trame de la réalité autour d’elle, permettant de voir les fantômes à l’œil, si on se tient près d’elle. Elle a un don magique inné énorme, elle doit être demi elfe noire planaire, de sang probablement démoniaque. C’est cela qui doit attirer les emmerdes, car elle attire les esprits mauvais. Elle doit être un draelgoth (union entre démon et pucelle, le démon est invoqué de force). Elle doit de plus avoir un frère jumeau, draelgoth également.
Elle a un lien avec son frère jumeau. Soit elle est très recherchée, soit c’est un gros gyrophare au milieu de l’univers. S’il y a un coup des thayens là-dessous, ça craint. C’est contre l’UMMuS.
La fille est une balise portail. Si on la garde, on risque des représailles, genre l’ouverture d’un portail démoniaque. Il y a beaucoup d’interrogation sur ce fait. Etait-ce volontaire ? C’est peut-être une bombe qu’ils déplacent là où ils veulent éliminer des choses gênantes. Elle est très précieuse, pourquoi auraient-ils pris le risque de la mettre entre nos mains ? Le faisaient-ils en toute conscience ?
Vu qu’elle est un portail mobile, ça pourrait permettre à un dieu (Lolt ?) de rentrer sur Sigil, car ne passerait pas par les portails de la Dame des Souffrances. Après, elle se ferait sûrement dégager vite fait, mais de toute façon, l’école ne veut pas être à l’origine de ça ! Sinon elle disparait par la même occasion.

On peut donc dire que les Sorciers Rouges de Thay sont très sournois.
Caïus nomme la fille Noctys. Alix provoque des rêves : elle convulse, une entité déchire son enveloppe corporelle, créature noire et rouge, qui hurle en provoquant un cataclysme. C’est un baathézu, une marilith, mais en plus gros et plus méchant (8 bras au lieu de 6). Y aurait-il un rapport avec le culte de l’araignée ?

Cian demande un conseil de sécurité exceptionnel le soir, et ils vont voir Bigby en attendant.

D’après Bigby, les Sorciers Rouges de Thay n’auraient jamais laissé sortir un tel outil. Peut-être que Patronax a fait ça à l’insu des Sorciers. Ce pourrait être une source de dissensions. Les Githienkis auraient fait trop de zèle. Bigby veut l’utiliser pour attirer un zulkir, et accentuer les dissensions. Et Patronax perdrait ainsi l’aide des Sorciers. Szass Tam aurait récupéré des artefacts très puissants lui accordant la soumission d’un taanari, Eltab (diable).

Bigby apprend aux compagnons ce qu’était le fameux contrat non respecté avec les effrites : ils devaient ouvrir un portail PERMANENT. Ils ont réussi à battre les effrites et les salamandres grâce à un pacte avec les démons.

Cian fait ensuite des recherches dans les livres du palais fragment, car le mage venait des royaumes fragments.
Il y trouve un livre. Szass Tam est une liche depuis 200 ans. Sa position en tant que zulkir a connu des revers, mais il a le vent en poupe depuis quelques temps. A la guerre des salamandres, ils s’en sont remis à Kossuth, un puissant seigneur élémentaire du feu. Il y a eu des problèmes avec les guerres tuigan (invasions) : gros problèmes car pas unis pour faire front. L’Etat de Thay a été formé à la succession de l’état de Mulhorand, soit environ 600 ans du plan de Toril.
Nil y a eu de nombreux combats contre les forces d’Aglarond. Il y a eu une confrontation contre les 7 sœurs (environ 500 ans).
Zsass Tham aurait comme allié une liche, Larlock, et aurait bien réussi à contrôler Eltab. Il aurait en sa possession deux objets magiques surpuissants :
- Orbe de la Lune de Mort (récupérée dans la forteresse du sorcier, vieux donjon) : invoquer des morts-vivants et des démons, sphère de vision. (Larlock n’est pas un allié volontaire, Zsass lui a volé les objets).
- le Siège de Thakorzil : Elle nécessite qu’on utilise un sort de suggestion pour asseoir l’entité sur le trône. Quand on arrive à accomplir le rituel 9 fois de suite en traçant des runes de chaos, on a le contrôle total sur l’entité. Il est impossible de le rompre après, c’est éternel.
théorie : Szass Tham contrôle Larlock qui contrôle le démon. Il se peut qu’il ait trouvé son phylactère (sort qui permet de devenir liche, et qui maintien l’esprit dans le corps). Est-ce que le démon est lié à Larlock ou à Szass Tham ?

Aznar Thrul est assez connu pour avoir créé un procédé magique permettant de faire des golems de gemme, et donc enchantables, y compris par des pouvoirs psi.

Un nouveau conseil de sécurité a lieu.
Les githyankis ne veulent pas parler (soit bien payés, soit chantage). Donc il n’est pas possible de confirmer que c’est Patronax qui est à la source du problème.
Le conseil est d’accord pour utiliser la fille pour créer des dissensions entre les zulkirs, et casser l’alliance Szass Tham – Patronax.
Caius propose de placer la fille en stase temporelle pour empêcher la catastrophe, et Bigby en est capable. La proposition est retenue par le conseil.

Pour l’« objet », Caius propose de le donner au clergé de Kossuth, qui unifie les différents zulkirs, et surtout les différentes populations. Ce qui parait une bonne idée pour Grender. Le culte va certainement chercher à s’attirer la sympathie d’un zulkir. Mais il sera fait en sorte que les autres le sachent.
Samarkande propose que l’on négocie avec le culte pour qu’ils défassent Patronax avant de pouvoir avoir accès à la fille. Ça va temporiser.

L’UMMuS accepte finalement la proposition du royaume d’Aglarond.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Campagne Rolemaster : Chapitre V - Scénario Huitième (1)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Campagne Rolemaster : Chapitre III - scénario premier
» Campagne Rolemaster : Chapitre III - scénario second
» Campagne Rolemaster : Chapitre IV - Scénario Second (2)
» Campagne Rolemaster : Chapitre IV - Scénario Treizième (2)
» Campagne AD&D : scénario second

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TABULA RASA :: Médiéval Fantastique :: Rolemaster-
Sauter vers: