TABULA RASA

Le forum pour parler de nos jeux, scénarios, et campagnes.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 PH - Scénario Zéro

Aller en bas 
AuteurMessage
magnamagister
Grand Seigneur de la Galaxie Rôliste !
Grand Seigneur de la Galaxie Rôliste !
magnamagister

Messages : 3123
Date d'inscription : 16/12/2009
Age : 42
Localisation : Châlons en Champagne, sur sa chaire pas loin du tableau

PH - Scénario Zéro Empty
MessageSujet: PH - Scénario Zéro   PH - Scénario Zéro Icon_minitimeMer 27 Mai 2015 - 12:59

Une première aventure pour bêta tester le jeu en avant première avec des niveaux 0 !

_________________
Comment ça je suis un méchant MJ ? Bien sûr ! J'en suis fier même ! Et en plus vous me payez pour cela !
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Dokoï
Ingénieur pas très ingénieux ...
Ingénieur pas très ingénieux ...
Dokoï

Messages : 32
Date d'inscription : 05/01/2013

PH - Scénario Zéro Empty
MessageSujet: Re: PH - Scénario Zéro   PH - Scénario Zéro Icon_minitimeMar 9 Juin 2015 - 23:29

----Je ne sens rien, je n’entends rien et je ne vois rien. Où suis-je ? Qui suis-je ? Je me souviens d’un nom, Howurm. Le mien ? Il me semble. Je commence à retrouver mes sens. Du sable, je suis sur du sable, il est sec et froid. Autour de moi, de hauts murs lisses, noirs. J’entends des cris, beaucoup de cris. Je ne comprends pas ce qui est dit… Je n’arrive pas à voir d’où ils viennent, trop de lumière. Je crois que je commence à les voir. Mes yeux s’habituent à toute cette lumière. Une foule, toute une foule se trouve en haut des murs. Des mutants, et ils m’insultent. Cela m’insupporte. Je me relève. Je ne suis pas seule. Nous sommes six dans cet endroit. Une arène, voilà le mot que je cherchais, je suis dans une arène. Quatre colonnes de marbre sont en lévitation à quelques centimètres du sol. Chacune avec un objet, les deux premières sont surmontées d’une lance tribale. Sur la troisième, un engin bizarre, d’ici, je dirais une moto technomagique. La dernière, c’est elle qui m’intéresse, j’y vois une épée, mon épée. Je me souviens, je suis une gladiatrice, et je dois survivre…

     Une porte vient de s’ouvrir dans le mur. Une chose en sort, une énorme bête recouverte d’une armure. Non, c’est sa peau qui est de métal. On dirait un gros insecte, une sorte de mante religieuse géante. Je dois m’en méfier, elle est dangereuse. Une des personnes de l’arène bouge, elle se dirige vers la colonne avec la moto. Les autres ne tardent pas, les guerriers vont vers les lances. Une femme, albinos apparemment, va vers l’une des lances elle aussi. Un homme, frêle, se dirige vers mon épée, il ne l’aura pas, c’est la mienne. Je grimpe aisément sur le pylône, ce n’est pas la première fois. J’arrive en haut et lève fièrement mon arme. Je l’ai eu. L’autre homme essai encore de monter le pilier, il pose sa main sur le rebord. Je lui écrase. Qu’il redescende en bas celui-là. L’un des guerriers a eu sa lance, l’autre est à terre, en bas du pilier, alors qu’une femme lève la seconde lance en haut de la colonne. La dernière personne fait le tour de l’arène sur son engin. Elle va vite, trop vite pour la bête, qui s’en détourne. Celle-ci voit le guerrier à terre et se rue dessus. Il passe derrière le pilier qui tremble sous le coup de patte. Le guerrier s’efforce de grimper mais ne trouve pas de prise. Qu’il est risible ! Quelque chose s’accroche à ma jambe, qu’est-ce ? Il est toujours là, à essayer de monter en haut… Risible lui aussi, je le repousse, et il tombe en bas. Les deux personnes avec leur lance sautent sur la bête. Quel courage ! La bête s’effondre lorsque le deuxième coup de lance l’atteint. Elle ne bouge plus, elle doit être morte. Un pan de mur s’ouvre de nouveau, rien n’en sort, mais la motarde s’engouffre à l’intérieur. L’albinos découpe un anneau de chitine dans la bête. Le morceau de métal finit en bandoulière. L’un des guerriers se jette sur elle, probablement pour récupérer la lance, mais il est trop lent. Les mutants hurlent encore. Ils veulent du sang. L’albinos enfonce à trois reprises la lance dans le guerrier et celui-ci tombe. Une flaque de sang se répand sous lui. Nous, les quatre dernières personnes vivantes dans l’arène, nous passons par l’ouverture.

     Le mur se referme lourdement une fois que nous sommes passés. Une mauvaise odeur parvient à mes narines. De la saleté, de la sueur, un mélange rance. En face de nous se trouve une douzaine d’hommes bodybuildés sur leur paillasse. Je peux vois que la motarde tourne au dessus d’eux. Chacun est armé d’une épée. La guerrière tribale survivante se jette dans la salle et abat avec une facilité déconcertante les douze types. La motarde descend ramasser deux épées et repart aussitôt dans le couloir sur sa moto. Nous prenons chacun une épée et nous dirigeons dans le couloir emprunté par la motarde. La guerrière et moi prenons les devants alors que l’albinos et l’homme chétif nous suivent.

     La pièce suivante est bizarre. La motarde a déjà dû la traverser vu que je ne la vois ni elle, ni son engin. On peut ressentir une chaleur rémanente et on peut apercevoir quatre projecteurs en haut. Le sol est couvert de poussière. Non, ce sont des cendres, pas de la poussière. Les murs ainsi que le plafond sont phosphorescents. C’est bizarre, je ne me sens pas à l’aise ici… Je retourne dans la pièce précédente, récupère un cadavre et le jette dans la cendre. Rien ne se passe. Je ne comprends pas. Tant pis, j’ose, je me précipite à travers la salle, la guerrière me suit. Nous traversons la pièce sans encombre. Bizarre. Les deux autres nous suivent, et bien qu’ils mettent plus de temps à traverser, ils passent. Ça y est, je sais ce que c’était, des souvenirs me reviennent. On m’a parlé de certaines ruines, enfin, ce ne sont que des rumeurs, mais on m’a dit que si on trainait là-bas, on tombait malade à cause des « radiations ». Enfin, c’est ce qu’ils m’ont dit. Mais le temps n’est pas aux souvenirs, il faut survivre et sortir.

     Nous arrivons dans des gradins. Une fosse au centre, la sortie de l’autre coté, dans la fosse. Des mutants. La fosse en est pleine. Tous les mêmes, des humanoïdes avec deux cerveaux saillants, ils sont blancs, autant que l’albinos mais leur peau ressemble à une feuille de papier. Je me jette dedans et les massacre. Une fois fait, je me rends compte que la guerrière a, elle aussi, sauté dedans et participé au combat. Pas le temps de lambiner, nous empruntons le passage dégagé.

     Au fond du couloir, des portes mécaniques, ouvertes. La motarde est posée devant. L’albinos nous dit que c’est un monte-charge. Je n’en ai pas vu depuis longtemps, enfin, il me semble, je ne me souviens pas bien. Les conduites d’aérations sont ouvertes, nous en fermons une avec la trappe mais l’autre est coincée. Même en forçant dessus à deux, nous n’y arrivons pas. La motarde, qui était restée à l’écart du groupe, démonte une plaque de sa moto et nous dit de bloquer la trappe avec. Nous la fixons à l’aide du pommeau d’une épée et des vis de la moto. L’albinos appuie sur le bouton indiquant le haut et les portes se ferment. La trappe que nous avions fermée à la main se rouvre et l’air y est aspiré ! La motarde se dépêche de démonter une deuxième plaque avec laquelle nous essayons de bloquer le trou, mais la plaque se fait aspirer. La guerrière, tout comme moi, nous ruons sur la trappe que nous fermons et tenons le temps que l’aspiration s’arrête. L’air s’est raréfié et l’homme qui me semblait fragile s’effondre. Il s’est probablement évanoui à cause du manque d’oxygène, voire même en est mort, je m’en moque. Les portes se rouvrent et nous pouv… Une eau stagnante s’engouffre par les portes ! J’entends la moto démarrer et vois l’albinos ainsi que la motarde s’élever au dessus de l’eau. Aucune sortie en vue. Je plonge afin d’en chercher une mais manque de m’étouffer en buvant la tasse. L’eau est immonde. La guerrière disparait sous l’eau, je décide de retenter ma chance et trouve un passage. Le couloir remonte, et il y a une sortie, et de l’air au bout. Des escaliers me mènent à l’extérieur. Soudain, un bruit sourd. Quelque chose s’est effondrée dans le couloir. Celui-ci est probablement scellé. En haut de l’escalier, la guerrière. Nous sommes toutes les deux dans des ruines couvertes de jungle. Devant nous, le désert…

     Je me souviens de qui je suis maintenant, je suis Howurm, membre de la Guilde des Assassins et je fais partie de la Faction de la Terre Mère. Je viens d’un abri souterrain en métal dans lequel un Roi-Sorcier fomentait ses projets. L’endroit était gardé par des salamandres télépathes. Je suis une femme à la peau rouge, aux cheveux blonds et aux yeux gris.

     La guerrière se présente à moi. Elle s’appelle Wanpan et vient de la Guilde des Barbares de la Route. Elle fait partie de la même faction que moi, celle de la Terre Mère. Je n’avais pas fait gaffe dans la fureur des combats mais elle aussi est albinos et elle a les yeux noirs. Elle me dit qu’elle est née dans un plateau aride, rocailleux et irradié. Celui-ci serait parcouru par des sorciers déments ainsi que par des mutants zombifiés.

     Mais bon, l’avenir est devant nous, nous nous en sommes sorties vivantes, nous partons vers de nouvelles aventures !
Revenir en haut Aller en bas
magnamagister
Grand Seigneur de la Galaxie Rôliste !
Grand Seigneur de la Galaxie Rôliste !
magnamagister

Messages : 3123
Date d'inscription : 16/12/2009
Age : 42
Localisation : Châlons en Champagne, sur sa chaire pas loin du tableau

PH - Scénario Zéro Empty
MessageSujet: Re: PH - Scénario Zéro   PH - Scénario Zéro Icon_minitimeMer 10 Juin 2015 - 7:49

Relu et corrigé, merci beaucoup pour ta participation au bêta test !

_________________
Comment ça je suis un méchant MJ ? Bien sûr ! J'en suis fier même ! Et en plus vous me payez pour cela !
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé




PH - Scénario Zéro Empty
MessageSujet: Re: PH - Scénario Zéro   PH - Scénario Zéro Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
PH - Scénario Zéro
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Mini-Scénario] Anniversaire de Swann
» Scénario: Les Vaches qui rient
» Mettre en avant un scénario
» Scénario Premier : " Le Parfum de la Veuve Amoureuse "
» Hawkmoon : Scénario Second (1)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TABULA RASA :: SF - Post Apo & Space Opera :: Planète Hurlante-
Sauter vers: