TABULA RASA

Le forum pour parler de nos jeux, scénarios, et campagnes.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Nouvelle SF Concours Geekopolis 2015

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
magnamagister
Grand Seigneur de la Galaxie Rôliste !
Grand Seigneur de la Galaxie Rôliste !
avatar

Messages : 2722
Date d'inscription : 16/12/2009
Age : 40
Localisation : REIMS Cité des Sacres, sur sa chaire pas loin du tableau

MessageSujet: Nouvelle SF Concours Geekopolis 2015   Jeu 30 Avr - 0:43

L'ULTIME GALAXIE


Depuis la nuit des temps elle contemplait les étoiles. Elle en avait vu des trillions se former au sein des nébuleuses. Au départ ce n'était que des naines bleues à la clarté aveuglante, qui évoluaient au fur et à mesure que leur température baissait, et que leurs atomes d'hydrogène fusionnaient, pour devenir un astre jaune, puis orangée, et finir en géante rouge. Inexorablement elles finissaient par exploser dans un feu d'artifice où se succédaient toutes les couleurs du spectre lumineux, terminant leur vie en étoiles à neutrons, ou s'effondrant pour former un trou noir, avalant sans pitié, aucune, tous les corps célestes environnants.
Puis, quand il ne restait plus d'elles qu'une nuée de gaz éparse, elles se condensaient à nouveau pour former un nouveau corps céleste. Et tout recommençait.
Bien vite regarder les étoiles naître et mourir ne lui suffit plus. Et bien que l'Entité, qui n'obéissait à aucune loi connue de l'univers, avait l'éternité devant elle, ainsi que l'omniscience, et l'omnipotence, elle n'en avait pas moins des désirs, et des passions.
Personne, même elle, ne savait si elle avait précédé le Big Bang ou si elle était née avec lui. Personne non plus ne pouvait dire ni comprendre ce qui la fascinait tant dans la contemplation des étoiles. Et sa lubie évolua d'une manière tout aussi singulière que sa nature même.
Elle décida de collectionner les galaxies.
Elle commença alors sa quête étrange à travers l'univers, sur son arche cosmique, à la recherche des plus beaux joyaux du cosmos. Elle fut d'abord attirée par le charme majestueux des spirales. Elle aimait leur bleu intense, leur blancheur candide, leur douceur rose et nacrée.
Mais au final, telle une infatigable fouineuse, une experte avide, il les lui fallut toutes, car elle parvenait, tel un diamant, à en percevoir la moindre particularité, le moindre défaut, qui les rendait chacune si unique en leur genre.
Elle s'intéressa donc, avec toujours autant d'admiration et d'insatisfaction, aux spirales barrées, plus singulières, plus rares, plus imparfaites dans leur formes, mais malgré tout tellement admirables.
Les éons passèrent, et il lui en fallut toujours plus. Telle une enfant gâtée, insatiable, et blasée, elle dut jeter son dévolu sur les elliptiques, moins majestueuses, mais pouvant receler quelques beautés insoupçonnées.
Enfin, alors que l'expansion de l'univers arrivait à son paroxysme, ce fut au tour des galaxies irrégulières d'attirer son attention. Leurs formes étaient asymétriques, biscornues, déséquilibrées, bâtardes, chaotiques. Mais l'Entité sut en révéler toutes les singularités, et en apprécier toute la valeur entre ses mains.
Elle continua son inlassable et obsédante récolte jusqu'à ce que l'univers finisse par montrer les premiers signes de la grande régression. A ce moment, l'Entité ne s'était emparée que de 99,999999999% des galaxies de l'univers. Mais ce fait ne la troubla pas. Sa collection l'obnubilait depuis trop longtemps pour qu'elle en vienne à se poser la moindre question sur sa conduite. Elle ne se demandait même plus ce qu'il pouvait advenir des formes de vie qui habitaient les planètes qui accomplissaient leur révolution autour d'étoiles, faisant elles-mêmes parties de billions d'astres qui composaient les galaxies qu'elle soustrayait. Et des galaxies, elle en possédait maintenant des milliards…

Au tout début pourtant, quand l'Entité s'était approprié sa toute première galaxie, qu'elle l'avait enfermée dans une perle de cristal cosmique pour la préserver, réduisant, dans le processus, presque à l'infini l'espace entre les particules qui composent la matière dont elle était formée, l'Entité avait cru sentir quelque chose. Cela avait été comme des cris, des plaintes, des râles d'agonie, des millions d'informations neurologiques ou physiologiques, des émotions contradictoires, telles que la surprise, la peur, la douleur, jusqu'à ce moment indéfinissable qui précède la mort organique, l'extinction de centaines de milliards d'êtres vivants.
Pour la première fois l'Entité avait décidé de se laisser atteindre et pénétrer par cette nouvelle émotion, bien différente de ses désirs et passions originels. Elle qui n'avait jamais fait autre chose que regarder passivement la beauté de l'univers, elle avait maintenant pris conscience des conséquences de ses obsessions démesurées. Son amour pathologique pour les étoiles et leur lueur l'avait amenée à devenir une force de destruction, car pour posséder l'objet de son désir, qu'elle savait pourtant inaccessible, elle s'abaissait à faire le « Mal », ou du moins ce qui se rapprochait le plus de sa définition personnelle.
L'Entité avait été ébranlée un temps par sa déroute morale, mue par sa passion immodérée pour les corps célestes. Son avidité, sa manie à vouloir les posséder, avait risqué de changer définitivement sa nature, et de remettre en cause l'équilibre cosmique auquel elle appartenait. Selon ses lois, son code moral, elle n'avait pas le droit de posséder des étoiles, ni même des galaxies, et encore moins de provoquer l'extinction des formes de vie qui pouvaient s'y développer. Elle était dans l'impasse. Jusqu'à ce qu'elle trouvât la solution.
L'Entité décida de scinder sa conscience en deux. L'une serait l'entité contemplative, passive, respectueuse de l'équilibre et de l'harmonie de l'univers, comme elle l'était à l'origine. L'autre serait l'entité avide, amorale, insatiable, contrôlée par ses pulsions de possession, comme elle l'était désormais devenue.
Une fois la scission accomplie, les deux entités gagnèrent chacune une extrémité de l'univers, ayant promis de ne pas interférer l'une avec l'autre dans leur quête respective.
L'Entité contemplative continua ainsi à regarder les étoiles. Mais l'Entité collectionneuse ajoutait dans le même temps de plus en plus de galaxies à son chapelet de perles de cristal cosmique.

La grande régression touchait maintenant presque à sa fin. Une seule et unique galaxie demeurait dans le vide sidéral.
L'Entité collectionneuse voyait sa quête s'achever. Une fois qu'elle posséderait toutes les galaxies de l'univers sur son chapelet, elle verrait enfin ce désir inextinguible s'éteindre dans son être et pourrait de nouveau ne faire plus qu'un avec sa partie contemplative. Du moins le pensait-elle.
Elle égrena une dernière fois tout le chapelet de perles de cristal cosmique, chacune contenant un chef d'œuvre astral produit par les phénomènes thermonucléaires les plus extraordinaires et imprévisibles du cosmos. Elle se plut à revoir et observer avec minutie ses plus belles pièces, ses modèles les plus rares, ses objets célestes aux formes les plus inattendues et originales.
Et elle porta ses yeux sur l'ultime galaxie. Elle était irrégulière. Elle ressemblait à une pomme de pin trop sèche sur le point d'exploser sous l'effet de la chaleur. Elle était d'un blanc laiteux, avec des reflets iridescents bleu électrique et rose guimauve. Son cœur était riche en nébuleuses, ce qui rendait sa brillance encore plus intense, aveuglante.
L'Entité contemplative apparut alors sur l'arche cosmique de sa sœur dépravée. Elles ne s'étaient pas croisées depuis si longtemps. Mais il ne restait qu'une seule et unique galaxie à contempler, et à posséder. La rencontre était inévitable.
De nombreuses questions se posèrent alors pour les deux. Qu’allait-il se passer si la collectionneuse s'emparait de la dernière galaxie ? La contemplative devait-elle l'en empêcher ? Devaient-elles s'opposer par la raison, ou par la force ?
L'Entité collectionneuse engagea la conversation la première, demandant à son reflet contemplatif de ne pas s'opposer à ses volontés, de lui laisser mener à bien son objectif. Elle tenta de se justifier en lui expliquant qu'une fois cela fait, elles fusionneraient à nouveau, pour contempler toutes les galaxies de l'univers pour l'éternité, au sein d'un espace vide d'étoiles.
L'Entité contemplative essaya d'argumenter avec son double dévoré par ses désirs. Elle ne put que lui demander, l'implorer d'épargner cette dernière galaxie de l'univers, et ses formes de vie.
Mais préserver l'équilibre n'était plus à l'ordre du jour pour la collectionneuse. Aller jusqu'au bout de sa pulsion maladive était son unique raison d'être.
Elle rejeta la contemplative de son arche cosmique, par surprise. Les forces déployées furent suffisantes pour lui laisser le temps d'agir. L'Entité contemplative ne put qu'être le témoin impuissant de la disparition de l'ultime galaxie dans la dernière sphère de cristal encore vide du chapelet.
L'univers était désormais sombre, complètement vide, sans vie, sans énergie. Plus aucun mouvement, plus aucune lumière, plus aucune onde ou particule, plus rien…
L'obscurité sans limite, aucune.
En une fraction infinitésimale d'une microseconde, les deux entités, qui redevinrent une, comprirent.
Elles n'avaient en fait qu'inconsciemment participé à la grande marche de l'univers. Car toutes les galaxies du chapelet redevinrent également une seule et unique au même instant. De ce noyau, de ce nouvel œuf primordial, émergea un nouvel univers, dans une explosion cataclysmique, avec l'infini pour seules bornes, pour seules frontières.

Un nouveau Big Bang !

_________________
Comment ça je suis un méchant MJ ? Bien sûr ! J'en suis fier même ! Et en plus vous me payez pour cela !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Nouvelle SF Concours Geekopolis 2015
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lamar Anthone Franklin ►August Alsina
» nouvelle zone pour FARMER comme un DIEU $$$
» Petite nouvelle du Renard
» Le kidnapping comme nouvelle forme de déstabilisation
» NOUVELLE INTERVENTION MEURTRIERE DE LA MINUSTAH/FLASH

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TABULA RASA :: Tout & n'importe quoi-
Sauter vers: