TABULA RASA

Le forum pour parler de nos jeux, scénarios, et campagnes.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 CH - Scénario Premier

Aller en bas 
AuteurMessage
magnamagister
Grand Seigneur de la Galaxie Rôliste !
Grand Seigneur de la Galaxie Rôliste !
magnamagister

Messages : 3101
Date d'inscription : 16/12/2009
Age : 42
Localisation : Châlons en Champagne, sur sa chaire pas loin du tableau

CH - Scénario Premier   Empty
MessageSujet: CH - Scénario Premier    CH - Scénario Premier   Icon_minitimeMar 14 Avr - 0:13

"Le Prométhée Moderne"

_________________
Comment ça je suis un méchant MJ ? Bien sûr ! J'en suis fier même ! Et en plus vous me payez pour cela !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
magnamagister
Grand Seigneur de la Galaxie Rôliste !
Grand Seigneur de la Galaxie Rôliste !
magnamagister

Messages : 3101
Date d'inscription : 16/12/2009
Age : 42
Localisation : Châlons en Champagne, sur sa chaire pas loin du tableau

CH - Scénario Premier   Empty
MessageSujet: Re: CH - Scénario Premier    CH - Scénario Premier   Icon_minitimeMar 21 Avr - 22:10

Paris - Avril 1851
L'Unité Brocéliande : Mélissandre, Écrivain, Félix Marcellin, Inquisiteur, Erwan Guervenec, Soldat, et Isabelle Renard, Espionne.
L'unité Brocéliandre est une équipe spéciale appartenant à la Division Spéciale Racine de la Police Impériale (et domiciliée au 36 Quai des Orfèvres), et commandée par François-Eugène Vidocq. Son objectif est de traquer les écrivains qui créent des papercuts (créations imaginaires qui prennent vie grâce au pouvoir de son auteur), ces créatures risquant de commettre des crimes et de provoquer d'importantes destructions, ainsi que d'arrêter ceux qui s'adonnent à la contrebande de papier et de livres.
Une nouvelle affaire leur est soumise par leur chef, Vidocq. Un étudiant en médecine nommé Étienne Dugain aurait dénoncé l'un de ses camarades, Marcel Rochois, qui se livrerait à du trafic de livres de médecine.
L'équipe part enquêter. Ils se rendent en premier lieu dans un petit bistrot lyonnais fréquenté par les étudiants, sur les conseils de Félix, qui connaît bien le patron. Lui donnant un coup main à la cuisine, il apprend que l'ancien ami qu'il souhaitait contacter à la Sorbonne pour avoir des informations est devenu professeur, ne vient plus au bistrot, et s'est rangé en se laissant passer la corde au cou ...
L'unité se rend en suite à la faculté et rencontre l'ami de Félix dans son auditorium, où enseigne l'anatomie. Tandis que les deux amis conversent en toute discrétion les autres vont à la pêche aux infos dans l'université.
Mélissandre crée un papercut de petite fée espionne pour aller écouter les conversations, alors qu'Isabelle s'emploie à séduire les étudiants pour leur tirer les vers du nez. Ils apprennent ainsi que Dugain serait de garde à la Salpêtrière, et qu'ils seraient parvenus à résoudre le problème de pénurie de cadavres pour les cours de dissection en faisant appel à la pègre ... Il emmène d'ailleurs son ami Félix, à sa demande, jusqu'à la morgue où il constatera que trois des quatre cadavres présents ont été proprement surinés, le dernier étant sûrement mort d'un coma éthylique.
Quant à Félix, il parvient à faire dire à son ami qu'il y a en effet un trafic nécessaire de livres de médecine au sein de la faculté pour compenser le manque cruel d'audio-livres, et que la faculté serait peu regardante sur la provenance des cadavres pour les cours pratiques d'anatomie ... De plus Rochois aurait des liens avec les bouquinistes-contrebandiers des quais de Seine.
L'unité se rend alors à la Salpêtrière et c'est Isabelle qui va donner de sa personne pour rencontrer Dugain sous prétexte d'une auscultation, se faisant passer pour une prostituée (facile pour une ex demi-mondaine) qui a besoin d'un examen gynécologique, payé en nature ... Parvenant à amener subtilement le médecin à discuter elle lui fait avouer que Marcel Rocrois serait un individu violent qui aurait de très mauvaises fréquentations (la pègre ?).
Vient l'heure du déjeuner et Erwan et Mélissandre déjeunent dans une crêperie bretonne tandis que le reste du groupe optent pour une brasserie du quartier latin. Et quelle n'est pas leur surprise d'y croiser Marcel Rocrois !
Isabelle parvient à le filer, aidée par la petite fée papercut, jusqu'à un bordel réputé, le "Baiser d'Aphrodite", tenue d'une main de fer par Mme Rachecourt.
Isabelle se faufile jusque dans l'arrière cours et y rencontrer une de ses anciennes collègues,  Bérénice. Elle apprend de sa bouche que Rocrois est un sadique, un pervers qui dérouille les filles pour son plaisir. Le reste de l'équipe rejoint Isabelle et tout se petit monde s'introduit dans les lieux, jusqu'à la chambre de M. Marcel. Erwan se glisse discrètement derrière Marcel tandis qu'il rosse une pauvre fille et le tient en joue avec son pistolet. S'en suit un interrogatoire musclé où Rocrois résiste placidement à pas mal de sévices ... Il ne souhaite pas parler et menace le groupe des pires ennuis pour s'être attaqué à lui.
Isabelle, qui surveille dans le couloir, se fait surprendre par le gorille de la maison. Après une lutte endiablée elle parvient à l'assomer en lui cassant un vase sur la tête. Elle traîne le corps jusque dans la chambre.
Là Erwan en a assez, et explose la rotule de Marcel d'une balle de pistolet. Il finit par parler.
Celui qui lui vent les cadavres (souvent des morts pas très accidentelles de gens qui ne manqueront à personne...) est un certain Camille Beauregard, un gros souteneur qui est la tête de pas mal de maison d'abattage des quartiers sordides de la capitale.
Ne voulant pas être arrêté, Rocrois balance ce qu'il croit être un écrivain qui lui a été présenté par Beauregard, un étudiant en médecine probablement suisse nommé Victor Duval. Ce dernier aurait acheté des ouvrages de médecine assez rares pour une fortune, et  se ferait livrer des cadavres pour on ne sait quelle inavouable raison ...
L'unité Brocéliande, forte de leurs résultats sur cette affaire, retourne au 36 quai des orfèvres pour faire son rapport à Vidocq. Leur chef leur dira de suivre pour l'instant en priorité la piste de l'écrivain.
De retour à la Sorbonne, Félix obtiendra quelques informations supplémentaires de son ami professeur. Ce Victor Duval, mais il s'agit probablement d'un faux nom, serait un suisse alémanique, aurait fait ses études à Genève pour devenir chirurgien, et serait particulièrement versé dans l'anatomie et les techniques de dissection. Il a assisté aux cours du professeur il y a trois mois et serait reparti en Suisse depuis.
Isabelle ira à son tour quérir des informations dans les bas-fonds et obtiendra des hommes de Beauregard, ses livreurs, qu'ils ont bien transporté des cadavres tout frais, contre une somme rondelette, chez un monsieur Duval, à Annecy, dans un manoir au bord du lac ...
Le lendemain l'équipe se rend jusqu'à Annecy en train, ce qui leur prendra toute la journée. Alors que la nuit tombe, ils arrivent devant le manoir. La petite fée ira espionner Duval dans son laboratoire, sous les combles, pour l'y surprendre en train d'opérer sur des cadavres, avec à ses côté un monstre hideux à l'aspect idiot.
Isabelle et Erwan se faufilent jusqu'au manoir et escaladent la façade jusqu'au toit. Là ils surprennent Victor et sa créature. Mais le monstre encaisse les balles sans brocher ! Victor tente de s'enfuir mais est rattrapé par Isabelle qui lui tombe dessus et l'assomme sur le coup. Le monstre monte sur le toit et s'attaque à Erwan. Il parvient à le faire trébucher mais le monstre se rattrape à une corniche. Mélissandre envoie sa fée, puis un papercut de troll pour l'aider à faire choir le monstre. Il finit par chuter, mais n'est pas mis hors d'état de nuire pour autant ! Le monstre se relève et fuit dans la forêt, mais est bloqué un nouveau papercut de géant de pierre créé par Mélissandre ! La lutte entre les deux tourne à l'avantage du monstre, qui parvient à s'enfoncer dans les taillis. Erwan part à sa poursuite. Les balles de son pistolet demeurent inefficaces.
Pendant ce temps Isabelle et Mélissandre fouille le manoir à la recherche des notes qui ont permis à Victor de créer le monstre. Elles le trouvent enfin dans un livre caché dans un double fond, un ouvrage intitulé Frankenstein ou le Prométhée Moderne, écrit en 1817 par une certaine Mary Shelley, et publié en français en 1838 par les éditions des Grammairiens d'Alexandrie ... Un morceau de papier est encarté dans le livre : la description du monstre ! Mélissandre efface certains mots et la créature disparaît ...
L'unité Brocéliandre ramène Victor Frankenstein à Paris, et le livre à Vidocq. Mission accomplie !

_________________
Comment ça je suis un méchant MJ ? Bien sûr ! J'en suis fier même ! Et en plus vous me payez pour cela !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
CH - Scénario Premier
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ryuutama - Scénario Premier : "Les voyages forment la jeunesse ..."
» Elric - Scénario Premier : "De Charybde en Scylla" (4)
» Scénario Premier : " Le Parfum de la Veuve Amoureuse "
» Cobra - scénario premier
» Profil d'un futur Premier ministre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TABULA RASA :: Historique - Fantastique & Uchronie :: City Hall-
Sauter vers: