TABULA RASA

Le forum pour parler de nos jeux, scénarios, et campagnes.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Campagne Rolemaster : Chapitre IV - Scénario Neuvième

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
magnamagister
Grand Seigneur de la Galaxie Rôliste !
Grand Seigneur de la Galaxie Rôliste !
avatar

Messages : 2776
Date d'inscription : 16/12/2009
Age : 40
Localisation : Châlons en Champagne, sur sa chaire pas loin du tableau

MessageSujet: Campagne Rolemaster : Chapitre IV - Scénario Neuvième   Mar 21 Oct - 13:41

"Les Sept Asurastra"

_________________
Comment ça je suis un méchant MJ ? Bien sûr ! J'en suis fier même ! Et en plus vous me payez pour cela !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ptinico
"Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ..."

avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 36
Localisation : France

MessageSujet: Re: Campagne Rolemaster : Chapitre IV - Scénario Neuvième   Lun 12 Jan - 0:11

Toujours du point de vue de Cianandacil :

Après l’attaque du fortin par l’adversaire, je passe le restant de la nuit dans la tanière du Tigre légendaire. Je garde toutefois un lien avec mes camarades grâce à un élémentaire qui reste auprès d’eux.
En milieu de journée, alors que je sens clairement que ma blessure s'est bien résorbée, je décide de rejoindre mon palais d'été, afin d'y trouver de précieux renseignements sur ces armes maléfiques (même si le tigre me le déconseille). Une petite téléportation plus tard, je tombe sur mon super haut-prêtre préféré. Je lui ordonne de rejoindre le fort médian de la muraille sur le champ, vu que les autres prêtres ont tous étés tués lors de l'attaque. Il part en monture volante, malgré lui.
J'apprends dans les livres les légendes de ces armes divines, mais rien en ce qui concerne leur corruption. Je trouve aussi par ailleurs des livres sur les 12 tribus vivant au Nord, et il y a des traces des arrangements commerciaux négociés lors des "fausses guerres". Je m'aperçois alors que c'est le Clergé du Pashandar qui est à l'origine de la famine dans le pays car il détourne une grosse partie de ce qu'il dit payer comme tribut au peuple voisin. C'en est fini, c'est clair que je vais faire un gros ménage après la fin de la guerre... Mais chaque chose en son temps.
Pendant que je fais mes recherches, un émissaire de la tribu du Chien vient au fort médian, et dépose ses revendications, bien sûr quelque peu augmentées par des pénalités parce que leur victoire prend du retard... (ben oui on résiste…) J'appelle ça du foutage de gueule.
Une info me parait intéressante dans ce que j'ai lu. Et les capacités de Caïus, lui permettant de revoir des moments du passé, confirment qu'il serait bon de rencontrer les 5 tribus qui ont refusé de prendre part à la guerre (alors que la coutume veut que les 12 tribus se réunissent), et ce à cause des armes maléfiques. Nous partons aussitôt après avoir trouvé leurs camps respectifs. Dans l'ordre nous visiterons  les tribus du Cochon (des Diplomates), du Rat (des commerçants), du Lièvre (les plus "amicaux"), de la Chèvre (des Artistes), et du Coq (les Gardiens des Lois) le lendemain matin. Ce sont finalement des gens très civilisés avec des coutumes très intéressantes qui nous reçoivent et qui nous entendent. Ils refusent d'être nos alliés, mais sont d'accord pour être présents aux négociations et appuyer mon point de vue : s'ils ne se rendent pas, et s'ils ne rendent pas les armes, ils causeront la perte de tous les peuples alentours.
Nous passerons ensuite une nuit bien au chaud, et bien accompagnés (même Alix se laissera tenter, ce doit être la première fois d'après ce que je sais), invités que nous sommes de la tribu du Lièvre ...
Les différentes discussions nous permettent d'en apprendre davantage sur les armes, comme par exemple qu'elles représentent maintenant l'antithèse de ce qu'elles étaient à l'origine.
Le lendemain, peu avant midi, le rendez-vous tant redouté a lieu. Le chef de la tribu du Chien s'avance et me demande si j'accepte les termes de sa proposition (en vrai je ne l'ai même pas lue sa proposition, je suis venu lui dire d'aller se faire foutre, mais mieux vaut rester poli Very Happy). Je lui réponds donc que je serai en mesure d'accepter des négociations qu'avec des tribus raisonnables, qui n'utilisent donc pas des armes maléfiques... Je rajoute que s'ils ne renoncent pas à ces armes, et que je les laisse gagner, ils causeront notre perte, autant la leur que la notre. Je lui tiens tête coûte que coûte, et cela finit par l'agacer au point qu'il brandit son arme et lance les hostilités. Tankred, qui était visiblement prêt à intervenir se jette sur lui avant qu'il ne puisse attaquer, il lui porte un coup puissant malheureusement dévié par une manœuvre de défense, vraisemblablement à l'initiative de l'arme. Caïus ne parvient pas non plus à l'atteindre. Et soudain, alors qu'on ne s'y attend pas, notre assaillant se retrouve transpercé par l'arrière, par l'un des autres chefs corrompus, de la tribu du Bœuf. Et le plus étonnant suit : une lumière céleste s'abat du ciel dans la tente, et un avatar de la déesse Siva apparait. Elle reprend les armes et disparait, laissant les chefs de tribus corrompus pétrifiés. Ceci met fin au combat immédiatement. Nous comprendrons plus tard que les pouvoirs des armes se sont retournés contre leurs porteurs.
Je dis alors aux autres chefs de tribus que des négociations pourront désormais avoir lieu, environ deux semaines plus tard le temps d'honorer nos morts, et de faire le point sur ce que chacun désire.
Aussitôt, j'inflige la pire des sanctions au Haut-prêtre, il ira rejoindre les Intouchables.
Dix jours plus tard, je réunis tous les hauts prêtres du Royaume, et leurs seconds, pour leur annoncer qu'ils devront désormais mieux remplir leur rôle d'intermédiaire entre le peuple et les dieux, au lieu de se contenter d'amasser des richesses. Les perceptions vont baisser, pour devenir raisonnables. Ils auront l’argent nécessaire pour vivre convenablement, mais pas plus. L’or nécessaire pour les bâtiments liés au culte sera géré à part, et fera l’objet de demandes directement auprès du Maharadjah. Les prêtres qui sauront respecter ces préceptes pourront recevoir une prime exceptionnelle chaque année, mais un épluchage minutieux de leurs livres de compte sera fait. Soit ils sont d'accord, soit ils rejoignent également les Intouchables. Je pense que je viens de me faire pleins d’ennemis, mais ça me parait indispensable pour remettre ce royaume sur pieds. Je décide alors de vivre un peu dans la forteresse, stationnée au dessus du palais d’été, avec mon épouse. Aussi, les Ksatriyas nomades assurent ma protection.
Les négociations ont lieu dans le palais d’été. Des accords commerciaux très équitables sont conclus. Nous échangerons des animaux d’élevage (chevaux, cochons,…) et des armes contre des produits alimentaires et du bois. Chaque tribu aura une ambassade permanente au Pashandar, et une enclave est crée au pied de la muraille afin de permettre des échanges commerciaux tout au long de l’année. Une semaine de festivités permettent de célébrer ce nouveau départ.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Campagne Rolemaster : Chapitre IV - Scénario Neuvième
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Campagne Rolemaster : Chapitre III - scénario premier
» Campagne Rolemaster : Chapitre III - scénario second
» Campagne Rolemaster : Chapitre IV - Scénario Second (2)
» Campagne Rolemaster : Chapitre IV - Scénario Treizième (2)
» Campagne AD&D : scénario second

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TABULA RASA :: Médiéval Fantastique :: Rolemaster-
Sauter vers: