TABULA RASA

Le forum pour parler de nos jeux, scénarios, et campagnes.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Campagne Rolemaster : Chapitre IV - Scénario Huitième

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
magnamagister
Grand Seigneur de la Galaxie Rôliste !
Grand Seigneur de la Galaxie Rôliste !
avatar

Messages : 2722
Date d'inscription : 16/12/2009
Age : 40
Localisation : REIMS Cité des Sacres, sur sa chaire pas loin du tableau

MessageSujet: Campagne Rolemaster : Chapitre IV - Scénario Huitième   Mar 19 Aoû - 23:56

"Les Invasions Barbares"

_________________
Comment ça je suis un méchant MJ ? Bien sûr ! J'en suis fier même ! Et en plus vous me payez pour cela !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
magnamagister
Grand Seigneur de la Galaxie Rôliste !
Grand Seigneur de la Galaxie Rôliste !
avatar

Messages : 2722
Date d'inscription : 16/12/2009
Age : 40
Localisation : REIMS Cité des Sacres, sur sa chaire pas loin du tableau

MessageSujet: Re: Campagne Rolemaster : Chapitre IV - Scénario Huitième   Dim 14 Déc - 17:59

Sigil, puis le Royaume du Pashandar
A peine revenu du plan primaire de Woodworm où il a renvoyé ad patres son frère le Seigneur des Ténèbres, Cian, accompagné de Pug, Alix, et Gildana, voit un attroupement de gardes d'élite du Pashandar amassé devant l'humble échoppe d'alchimiste du Maharadjah. Ces derniers viennent le chercher en toute urgence afin de régler une situation des plus graves : les barbares du nord s'attaquent à la muraille du royaume !
Cian n'a donc que le temps de demander à Gildana d'aller quérir les services, à grand frais (sur le compte du Royaume), d'un Navigateur de la Guilde en Kulthéa afin de sortir au plus vite le Fragment Bibliothèque de Sophos des entrailles de la planète vivante pour la ramener au Royaume d'Hargaar (qui en a grand besoin pour se défendre contre l'Empire ...) et revenir au plus vite au Royaume du Pashandar avec le Palais Fragment (seul Caius sait où il est localisé) et les troupes à son bord (guerriers de Thor, paladins d'Enlil, archers d'Apollon) pour participer à la bataille contre les nomades. Dagomar, Melwen, et Tankred doivent être téléporter dès que possible au Pashandar pour aider à préparer la défense. Ils arriveront à destination sans heurts en milieu de matinée.
Puis Cian passe le portail vers son palais d'été et se heurtent à la tiédeur et à l'hypocrisie de son Clergé, qui l'accuse de faire subir une punition divine à son peuple pour ses mauvais choix politiques, et à son état major qui soutient l'attitude du Clergé (ils sont très superstitieux). Il est averti de la situation militaire de la muraille nord par les premiers messages parvenus par pigeons voyageurs. Particulièrement échauffé, mais ne voulant entrer en conflit ouvert, il part sans attendre pour Sivani (haut lieu saint du Royaume qui mène vers le mont Siva) pour y prélever des troupes afin d'aller renforcer le fort médian, le centre du dispositif de défense de la muraille.
Seulement sur place le prêtre se révèle être licencieux, pleutre, et les officiers alcooliques et incompétents. Tous sont au final des pleutres confis dans leurs habitudes et attachés à leur sinécure. Cian est obligé de faire un peu de ménage pour obliger à 1500 hommes de prendre la route au lever du jour pour la muraille. Ils arriveront après cinq jours de marche forcée.
Cian, accompagné de Pug et Alix, repart sans attendre pour atteindre la muraille le matin du jour suivant, grâce à une monture élémentaire. Il a prévu une monture pour Dagomar, Melwen, et Tankred dès qu'il arriveront au palais d'été, ce qu'ils feront aux premières lueurs de l'aurore. Ils auront juste le temps de prendre un petit déjeuner avant de prendre la voie des airs pour la muraille.
Sur place, Cian se fait déjà expliqué la situation par des officiers tous aussi incapables que les autres; Ils ont laissé placidement les nomades installer leurs armes de siège au pied du fort et des troupes sont stationnées au niveau du fort est et ouest.
Cian envoie des élémentaires pour observer l'ennemi. Au niveau du fort médian ce sont les tribus du Dragon (les sapeurs et spécialistes en poliorcétique), du Serpent (renseignement et embuscade), et du Chien (logistique et commandement) qui tiennent le site. A l'est c'est la tribu du Tigre (fantassins lourds) qui campent au pied du fort, à l'ouest c'est le Boeuf (fantassins lourds également). Le long de la muraille est, c'est la tribu du Cheval qui gère la logistique et l'intelligence grâce à sa mobilité. Cian décide de les tester en leur envoyant un élémentaire de Chaos. La créature décime un point de la chaîne logistique.
Cian réitère en testant d'abord les Tigres à l'est. Les guerriers sont durement malmenés mais leur chef apparaît à point nommé pour trancher l'élémentaire grâce à un étrange artefact divin ayant l'aspect d'une épée pashani ...
Cian teste ensuite les Boeufs et voit le chef retourner l'élémentaire contre lui par une épée similaire !... Cian ne parvenant pas à le bannir, c'est Dagomar et Melven qui devront le détruire grâce à leurs armes magiques et bénies.
Cian va alors demander des explications au prêtre, qui lui racontera la légende des Sept Héros à qui les Dieux avaient donné des Devâstra (armes divines) pour combattre les démons et les enfermer dans une prison dont leurs armes constitueront les bornes, tout en se sacrifiant pour réaliser l'exploit. Il semblerait que la prison ne soit plus aussi efficace que par le passé (le démon qui a possédé la baleine en est un bon exemplaire) et que les Dévâstra aient été corrompues pour devenir des Asurastra et confiées par Kaali la Destructrice à aux chef de Sept Tribus (Chien, Dragon, Serpent, Cheval, Boeuf, Tigre, et ... une tribu non identifiée car capable de se cacher ...) afin d'imposer une épreuve divine au Maharadjah du Pashandar pour éprouver sa valeur et sa légitimité. Cian fulmine !
Mais le prêtre va l'achever en lui avouant qu'ils ont entamé des pourparlers avec l'ennemi et qu'il attend l'accord du Maharadjah pour négocier la reddition du Royaume contre une forte compensation en nature. Il semble d'ailleurs que cet accord soit une institution depuis des générations, le tribut étant renégocier tous les 48 ans, lors de l'attaque combinée des douze tribus !... Cian hurle de rage en son for intérieur !... Tankred aura essayer de motiver et d'organiser les troupes du Royaume
Il est clair qu'ils doivent tous se préparer à une attaque imminente car Cian refuse pour l'instant la solution diplomatique. Il va piéger magiquement, la salle d'eau (le puits), l'armurerie et le cellier avec l'aide d'Alix et Pug (à l'aide de runes magiques qui peuvent déclencher des sorts de feu ou de glace, ou de murs de terre ...).
Tous iront ensuite se coucher. Alix se réveillera en pleine pour se retrouver face à des gens en pyjamas qui ont déjà éliminé discrètement presque toutes les troupes du fort ! Alix parvient à faire fuir ses assaillants, des assassins de la Tribu du Serpent, en les enflammant grâce à un mur de feu magique. Dagomar et Melwen défont leurs assaillants mais la demi-elfe est empoisonnée par la lame d'un Serpent. Pug parvient à fuir ses assaillants en dressant un mur de terre magique et en se transformant en ombre. Cian lui dormait à poings fermés et se voit percer par les deux lames de ses assassins. Il est touchés mortellement au niveau des cervicales ... Le Tigre légendaire le transporte instantanément dans sa tanière secrète pour lui prodiguer les soins nécessaires à sa survie, mais cela prendra du temps ...
Heureusement le Palais Fragment arrive au même moment ! Le Seigneur Essilon, monté sur le Pégase, débarque ses paladins, accompagnés des guerriers de Thor et les Archers d'Apollon. Ils engageront une dure lutte contre les Serpents (qui eux sont passés par les latrines ...), qui ne recevront aucun renfort ou soutien des Dragons et Chien grâce aux pièges magiques qui ont anéanti leur travail de sape. Même s'ils subissent de lourdes pertes à cause des armes empoisonnées de leurs ennemis, ils parviennent à les repousser, en en ayant tué les 9/10 !... Ce n'est pas une victoire, mais les nomades ont subi de lourdes pertes, et le fort restent entre leurs mains.
Nos héros, sans Cian qui leur enverra un élémentaire pour les avertir qu'il est toujours vivant, mais en convalescence, panseront leurs blessures et découvriront le fameux Palais Fragment du légendaire Mage elfe, guidé par Caius, et feront la connaissance de Nawel,, qui était resté dans le palais tout ce temps ...
Nos héros réfléchissent à la suite de leurs actions, voulant profiter de la relative désorganisation de leurs ennemis ...

_________________
Comment ça je suis un méchant MJ ? Bien sûr ! J'en suis fier même ! Et en plus vous me payez pour cela !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ptinico
"Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ..."

avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 35
Localisation : France

MessageSujet: Re: Campagne Rolemaster : Chapitre IV - Scénario Huitième   Mer 17 Déc - 0:44

Voici un résumé du point de vue de Cianandacil, comme suggéré par le MJ :

De retour à Sigil après avoir vaincu mon frère sur le plan primaire vivant, une garnison du Pashendar m'attend devant l'échoppe d'alchimie afin de m'avertir d'un fait très grave. En effet, les tribus au Nord du Pashendar sont en train d'assiéger la muraille dressée pour nous en protéger. Cette même muraille dont j’ai ordonné la restauration au vu de son état, « au plus grand plaisir » du Clergé qui en subit la charge pécuniaire (ils se permettent de râler pour un infime prélèvement…c’est une première apparemment pour eux. En effet, à priori, les habitudes du royaume sont de prendre l’argent seulement là où il n’y en a pas… bref !). Je me rends au plus vite dans mon royaume, accompagné d’Alix et de Pug, juste après avoir pris soin de faire rapatrier le palais fragment que nous a proposé Caïus, afin d’aider à défendre les murailles. Nous avons pris la décision de rendre la bibliothèque de Sophos au Royaume d’Argar, pour ne pas les priver plus longtemps de cet outil de défense très précieux.
Arrivé au Pashendar, je vais aux nouvelles, et pars au plus tôt pour la muraille, tout en faisant une halte à Sivani, pile sur la route, afin de mobiliser des troupes, car les forteresses ne seraient pas à leur pleine capacité. Bizarrement, le Haut Prêtre n’a pas l’air de mesurer l’urgence de la situation, et me propose de me reposer une nuit avant de partir. Je refuse évidemment, et pars sur le champ, avec Pug et Alix.
Une fois à Sivani, je fais réveiller le Haut Prêtre des lieux (puisque je suis arrivé avant le pigeon sensé avertir de ma venue…), et lui ordonne de faire préparer des troupes. Il me propose 200 hommes. Son attitude étant très louche, je décide de le sonder mentalement, car la confiance me fait lourdement défaut tout à coup. Et j’ai bien fait ! Il y a environ 3000 hommes qui s’encroutent ici, et il ose me dire que 200 hommes serait le maximum acceptable !!! Une rage commence à m’envahir. Et ce n’est qu’un début… L’arrivée du chef des armées, incompétent, bourré, plus que fainéant, finit de m’énerver. Je le mets à la retraite fissa, ainsi que deux ou trois des chefs suivants qui se présentent devant moi. Je le remplace  par le premier gars qui me semble un peu moins incompétent, et le mets à l’épreuve de me ramener 1500 soldats à la forteresse centrale dans les plus brefs délais. Ce sur quoi je décide de passer la fin de la nuit ici, afin de surveiller le départ des troupes le lendemain matin.
Après une courte nuit de sommeil, je prends des nouvelles, grâce à un élémentaire laissé sur place, des compagnons qui sont arrivés tardivement car restés sur le plan de la Vie, dans la bibliothèque de Sophos. Je leur invoque une monture afin qu’ils puissent nous rejoindre rapidement. Et de notre côté, nous décollons pour la muraille.
Arrivé sur place, je demande un rapport sur la situation. J’apprends alors que des milliers de nomades sont postés devant chaque forteresse. Plusieurs tribus se sont rassemblées et travaillent de concert à l’occasion de ce siège, chacune assurant un rôle particulier. Je décide ensuite de voir ce qu’il se passe par moi-même, et envois des élémentaires très rapides longer les murailles. Afin de voir de quoi ils sont capables, j’invoque au milieu des troupes ennemies des forteresses Est et Ouest un puissant élémentaire de chaos. Le premier sera très vite banni par le chef de la tribu, portant une épée imprégné d’une énergie théurgique très puissante. Le second sera retourné contre moi ! Je dois avouer que je ne m’y attendais pas. N’ayant pas réussi à le bannir dans la précipitation, ce sont Dagomar et Melwen qui m’en débarrasse. Je les en remercie beaucoup !
J’apprends ensuite une nouvelle affligeante, qui pourrait donner à certain l’envie de se suicider… Les précédents pouvoirs ont installé une routine lors de ces attaques de nomades, qui reviennent au rendez-vous qui leur est donné tous les 48 ans, histoire de discuter (ou pas) de ce qui va leur être offert, pour qu’ils laissent le royaume tranquille. Et c’est un énorme tribut en nature qui leur a été laissé jusqu’à ce jour, au prix d’une grande famine pour les gens du Pashendar, mais assurant ainsi une paix à durée déterminée. C’est PATHETIQUE !!!! J’apprends aussi que les négociations ont été préparées, pensant que j’allais continuer sur la lancée ! Mais quel royaume pourri !!! Toutes les classes supérieures sont corrompues, les complots sont monnaie courante, les militaires sont des froussards parce qu’ils n’ont jamais eu à combattre quoi que ce soit, à part peut-être leur flemme de temps en temps pour aller pisser le matin… Je suis révolté, et quand ce problème de nomades sera résolu, le plus dur restera à faire : dératiser le Pashendar… Mais chaque chose en son temps, car ces armes, brandies par les chefs des tribus, sont un fait nouveau, et leur puissance a le don de m’inquiéter sérieusement…
Dans l’après-midi, nous tentons de déjouer l’attaque de la forteresse par le sous sol. En effet, des tunnels de sape ont étés créés par l’ennemi, qui a eu tout son temps pour agir à sa guise, sans jamais être inquiété par nos hommes ô combien passifs. Je place quelques pièges dans les pièces que je sais être des points d’entrée de l’ennemi. Mais malheureusement, ma prudence n’a pas été suffisante. N’ayant piégé que certaines pièces, j’ai laissé la voie à quelques assaillants qui ont attaqué pendant la nuit. Ma négligence m’aura valu de frôler la mort, mortellement blessé à la moelle épinière par des assassins bénéficiant d’un puissant sortilège magique. Heureusement, le Père des Tigres a tenu sa promesse, me mettant à l’abri et assurant ma guérison. Je ne le remercierai jamais assez. Je m’en serais encore plus voulu si l’un de mes compagnons avait péri par ma faute, mais ils s’en sont bien sorti sans moi. Ils sont vraiment courageux. Dès que j’en ai la possibilité, j’invoque un élémentaire et le téléporte directement dans la forteresse pour prendre de leur nouvelle, et leur signifier que je suis sauf. Je m’aperçois alors que les armées que nous avions emmenées sur le plan primaire de la vie sont arrivées en renfort, ainsi que notre nouveau palais fragment. Le rapport qui m’est fait ensuite n’est pas réjouissant, une centaine de leurs hommes ont décimé quelques 2500 de mes soldats. Ces lourdes pertes me rappellent mes limites. Ces tribus sont plus fortes que je ne le pensais. Il faut que j’en apprenne davantage sur eux. Devant me rétablir de mes blessures, je vais en profiter pour étudier l’ennemi, sans pour cela rester totalement inactif…Mes élémentaires m’assureront une présence sur le terrain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Campagne Rolemaster : Chapitre IV - Scénario Huitième   

Revenir en haut Aller en bas
 
Campagne Rolemaster : Chapitre IV - Scénario Huitième
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Campagne Rolemaster : Chapitre III - scénario premier
» Campagne Rolemaster : Chapitre III - scénario second
» Campagne Rolemaster : Chapitre IV - Scénario Second (2)
» Campagne Rolemaster : Chapitre IV - Scénario Treizième (2)
» Campagne AD&D : scénario second

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TABULA RASA :: Médiéval Fantastique :: Rolemaster-
Sauter vers: