TABULA RASA

Le forum pour parler de nos jeux, scénarios, et campagnes.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Scénario Sixième : "D'un certain point de vue ..." (8)

Aller en bas 
AuteurMessage
magnamagister
Grand Seigneur de la Galaxie Rôliste !
Grand Seigneur de la Galaxie Rôliste !
magnamagister

Messages : 3123
Date d'inscription : 16/12/2009
Age : 42
Localisation : Châlons en Champagne, sur sa chaire pas loin du tableau

Scénario Sixième : "D'un certain point de vue ..." (8) Empty
MessageSujet: Scénario Sixième : "D'un certain point de vue ..." (8)   Scénario Sixième : "D'un certain point de vue ..." (8) Icon_minitimeJeu 10 Juil - 16:27

"Aux confins de l'univers connu ..." (II)

_________________
Comment ça je suis un méchant MJ ? Bien sûr ! J'en suis fier même ! Et en plus vous me payez pour cela !
Revenir en haut Aller en bas
Thraxassiliareth
Bêtisier vivant
Bêtisier vivant
Thraxassiliareth

Messages : 133
Date d'inscription : 06/12/2012
Age : 40

Scénario Sixième : "D'un certain point de vue ..." (8) Empty
MessageSujet: Re: Scénario Sixième : "D'un certain point de vue ..." (8)   Scénario Sixième : "D'un certain point de vue ..." (8) Icon_minitimeSam 29 Nov - 11:03

Mission 141-123 : Expédition sur Nirauan

Arrivée à Nirauan
Le Voyage en hyperespace se déroule sans problème particulier, en dehors des hurlements incessants de Broobaka et des interminables palabres de Zek. Heureusement que je peux me mettre en veille pour échapper à ça. A notre sortie d’hyperespace, nous tombons dans un champ d’astéroïdes qui ceinture la minuscule planète turquoise. Notre pilote esquive brillamment le danger en passant par-dessus le champ.

Le vaisseau
Avec une prudence assez inhabituelle, les espèces molles – j’aime bien ce terme killik, même si la traduction n’est pas complète ; il faudrait quelques phrase de plus pour en bien retranscrire tout le sens et ce serait trop long – utilisent les batteries de senseurs pour scruter l’espace environnant et la surface planétaire. Ils détectent deux choses. Les traces ioniques d’un vaisseau qui serait entré dans l’atmosphère de Nirauan. Et un gros vaisseau d’apparence massive, en orbite autour de Nirauan.
Nous décidons d’aller explorer le vaisseau en premier. Le wookiee est laissé sur place car il ne rentre pas dans les combinaisons spatiales. Le pilote reste aussi dans le vaisseau au cas où. Les autres s’équipent et nous partons. Le trajet en gravité zéro avec les jetpacks est assez aléatoire pour certains. Nous nous rassemblons à la porte d’un antique sas. Selon Zek, ce vaisseau aurait dans les 20 000 ans. Ce serait un vaisseau « seeder » qui servait aux humains à coloniser la galaxie.
Asoka n’arrivant pas à forcer la porte manuellement, elle me laisse faire en douceur. La porte s’ouvre, nous entrons. A l’intérieur du vaisseau aux parois hexagonales, tout est éteint ou presque. Après une intervention de maintenance informatique au niveau du poste de commandement, je réussis à charger toutes les données du vaisseau en les compressant, ce qui me permet de mettre le curseur sur les plans du vaisseau, baptisé Corellia, ainsi que sur une autre information importante : de toutes les cellules de cryogénisation du vaisseau, il n’en reste plus qu’une active et alimentée en énergie. Les autres ont toutes été forcées et les occupants sortis de manière brutale et inadéquate il y a de cela 12 000 ans. Il reste 252 personnes en sommeil cryogéniques, sur les 8000 initialement occupées. Le journal de bord du vaisseau indique qu’il s’agissait d’humains de Coruscant principalement, des immigrés volontaires, sous la direction du personnel navigant corellien. Les personnes restantes sont toutes des techniciens ou scientifiques.
Dans les soutes du vaisseau, il ne reste plus beaucoup de matériel. Mais ce qui reste vaut la peine : une machine de terraformation ainsi que tout le matériel et les pièces nécessaires à son fonctionnement et à sa maintenance. Ça tombe bien, le technicien chargé de la terraformation fait partie des 252 personnes encore en sommeil. Il s’appelle Rashen Torras.

Décongélation
Après concertation avec l’ensemble du groupe, nous décidons de ranimer Rashen Torras. Il nous faut débrancher le caisson pour le rapporter à notre vaisseau tout en maintenant son alimentation. Asoka bricole un générateur avec une batterie de blaster qui a l’air de fonctionner. Une fois dans le vaisseau après une traversée dans le vide assez laborieuse, nous nous apercevons que nous n’avons pas le matériel adéquat pour procéder à la réanimation. Nous repartons donc dans le Corellia, plus précisément dans le bloc opératoire. Après un piratage du droïd médical intégré au bloc, celui-ci gère la réanimation du technicien.
Après un temps d’adaptation, Torras émerge, mais sa vue est brouillée et ne reviendra pas complètement avant un certain temps. Le droïd médical lui inflige des piqûres de diverses médications pour le remettre sur pied.

Retour au vaisseau
L’opération s’étant effectuée au mieux, nous emmenons Torras dans notre vaisseau. Là, les espèces molles lui racontent les dernières nouvelles de la galaxie. Le technicien a quand même 20 000 ans à rattraper. Zek fait de son mieux pour étaler ses connaissances. Au final, mes compagnons expliquent même à Torras les tenants et aboutissants de la Rébellion et nos missions… Après on viendra s’étonner que le réseau est corrompu et qu’il y a des fuites… J’espère que les calmants que je lui ai injectés ensuite vont lui faire un peu oublier ces informations.

La planète
Une fois Torras endormi, nous décidons d’aller sur la planète. C’était quand même le but premier de l’expédition. Les senseurs détectent un vaisseau de type exploration de l’Empire. Il y a aussi une carcasse très ancienne de vaisseau complètement colonisé par la végétation environnante. Il y a enfin une pyramide à degrés d’un fort beau gabarit.
La première idée des espèces molles est d’attaquer le groupe d’exploration. Mon avis de tenter une approche pacifique est rejeté, les instincts sanguinaires de la mercenaire alcoolique devant être assouvis.
Nous amorçons la descente et atterrissons sans être détectés a priori. Nous nous glissons ensuite jusqu’au vaisseau, duquel je pirate l’accès en douceur et en silence. Les forces armées investissent l’appareil et mettent rapidement hors d’état les trois personnes restées à bord.
Un nouveau piratage du vaisseau me permet de déterminer le nombre total d’occupants : quinze personnes dont : un gradé impérial, huit soldats, un archéologue et ses deux assistants, un mâle et une femelle. Les trois derniers étant des riches oisifs de Coruscant, payés par l’Empire pour faire de nouvelles découvertes, sous la protection des soldats. La mission archéologique a pour but d’en savoir plus sur une ancienne civilisation : les siths.
Pendant que les autres élaborent des théories et des stratégies, je retourne programmer le vaisseau et activer les sécurités. L’appareil est désormais ma propriété. Il est rebaptisé : Alforria.
Revenir en haut Aller en bas
 
Scénario Sixième : "D'un certain point de vue ..." (8)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» valeur en point
» mes créations au point compté
» [Mini-Scénario] Anniversaire de Swann
» Scénario: Les Vaches qui rient
» « Le premier point dans un ménage, c’est la cuisine. » Patin ♠ Amadeus & Matvei

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TABULA RASA :: SF - Post Apo & Space Opera :: Star Wars-
Sauter vers: